dayofdoom
Profile

L'EXCEPTION QUI CONFIRME LA RÈGLE

Cette expression avec le 'qui', est s...

    "Vous qui passez ici, laissez toutes vos espérances" (Citation de "L'enfer de Dante" librement modifié) (19/05/2018)

  • 38490 visits
  • 599 articles
  • 6852 hearts
  • 3384 comments

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

#Stopdjihadisme 31/07/2016

Tags : #Stopdjihadisme

#Stopdjihadisme 31/07/2016

Tags : #Stopdjihadisme

#Stopdjihadisme 31/07/2016

Tags : #Stopdjihadisme

#Stopdjihadisme 31/07/2016

Tags : #Stopdjihadisme

#Stopdjihadisme 31/07/2016

Tags : #Stopdjihadisme

#Stopdjihadisme 31/07/2016

Tags : #Stopdjihadisme - l'Homme du Mensonge

Coupez les vivres aux marchands de morts, stoppez les financements douteux et criminels 23/07/2016

Laissez moi vous raconter une histoire, il était une fois un homme qui habitait dans une ville, il s'appelait Luc-Edouard, Luc-Edouard avait une belle vie, une chouette maison avec une piscine, une superbe petite-amie qui débutait une carrière prometteuse comme mannequin. Luc-Edouard lui avait un job merveilleux où il dirigeait, commandait d'autres personnes dans une grande société, il gagnait très bien sa vie, l'argent n'était pas un problème, bref il avait une vie merveilleuse.
Mais un jour, Luc-Edouard rencontra des vilaines personnes qui lui voulurent du mal, Luc-Edouard ne le vit pas, ces méchantes personnes le trompèrent et lui vendirent des pilules, de l'herbe et de la poudre blanche. On pourrait se dire que c'était des choses magiques mais non, c'était de la drogue. Luc-Edouard était très naïf et ne vit rien venir, il était devenu du fait de sa vie merveilleuse et de sa grand réussite un peu insatisfait de ce que la vie jusqu'ici lui avait donnée. Il se drogua, et se sentit encore mieux. Il continua, encore et encore. Il ne pouvait plus s'en passer, impossible pour lui de rester des grandes journées sans sa "dose".
Luc-Edouard entre-temps avait fait découvrir les paradis artificiels à sa copine, qui devint elle aussi une fervente cliente des vilains personnages.
 
Puis il y eut dans la ville où Luc-Edouard et sa copine habitait un attentat, des sinistres individus tuèrent plusieurs innocents à l'aide d'engins explosifs et d'armes meurtrières. Ce que Luc-Edouard ignorait, alors qu'il était en plein délire sur une île déserte avec Bob Marley après avoir fumé un joint, c'est que c'était son argent aux dealers au fil des mois qui avait servi à financer les engins explosifs et les armes meurtrières. Son argent et ceux des autres consommateurs comme lui..
 
Luc-Edouard perdit des amis dans cet attentat, il devint triste, il ne comprenait pas, Il n'avait qu'une envie : Se remettre à se droguer. Il désespérait. Il continua donc à donner de l'argent à son dealer.... Mais les soucis pour Luc-Edouard ne faisait que commencer, il se mit à perdre ses dents, puis ses cheveux, sa langue devint verte, une fumée grise sortait de son nez  et de sa bouche chaque fois qu'il respirait, il eut des plaques bleus sur sa peau puis il fut couvert de puces....Sa copine ne fut pas épargnée, elle eut les mêmes symptômes que lui et prit 50 kg en une semaine...Tout les deux eurent des hallucinations partout où ils allaient, ils certifiaient voir des montres visqueux dans les rues...
Des gens ont racontés comment ils ont vu Luc-Edouard et sa copine en train d'errer dans les cimeterres et les décharges publiques pareil à des cadavres ...Et comment ils les entendaient hurler dans la nuit par moments....
C'est tout pour aujourd'hui. Faites de beaux rêves. Un jour, je vous raconterai la vie merveilleuse et angélique de dayofdoom dans sa cabane au fond des bois loin de la folie du monde.
 
Un geste efficace : Ne vous droguez pas, pas d'argent aux dealers, coupez les vivres à ces marchands de morts, vous stopperez les financements douteux et criminels.
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.  

Tags : non-violence - ne mords pas la main qui te nourrit - Non aux drogues - Coupez les vivres aux marchands de morts - stoppez les financements douteux et criminels - conte - Il n'y a que la vérité qui blesse !

"Mais réveillez-vous p***** ! Bougez-vous le c**" Comme ils disent... 17/07/2016

"L'Épopée d'Erra est un récit mythologique mésopotamien. Il date de la première moitié du Ier millénaire av. J.-C. (ixe ou viiie siècles). Il a été rédigé par un prêtre de l'Esagil, le temple de Marduk à Babylone, du nom de Kabti-ilâni-Marduk, qui aurait reçu le récit au cours d'un rêve. Il se compose de cinq tablettes.
Le personnage principal est Erra, divinité de la guerre destructrice, assimilée à Nergal, dieu des Enfers. Le récit commence par le réveil d'Erra après un long sommeil par son vizir Ishum. Le dieu est alors pressé par ses « lieutenants », qui sont des démons maléfiques, et qui veulent tourmenter l'espèce humaine. Mais pour accomplir cela, Erra doit éloigner Marduk, le roi des dieux. Profitant du départ de Marduk hors des murs de sa cité pour un voyage chez son père Ea, dans son palais des Abîmes, Erra peut agir, et il décide de semer le désordre en poussant les habitants de Babylone à la révolte. La ville est alors mise à feu et à sang, avant qu'Erra n'aille chez le roi de la cité, pour le pousser à massacrer ses sujets.
Revenant dans ce tumulte, Marduk se lamente devant sa ville et ses sujets devenus fous furieux, et se retire. La fureur d'Erra est apaisée par son vizir Ishum, qui parvient à le faire revenir à la raison. Tout revient alors dans l'ordre, et Marduk retrouve sa ville, et reprend sa place de roi des dieux.
Ce texte a servi à expliquer pourquoi la ville sacrée de Babylone, pourtant siège de la royauté du plus grand des dieux, a été accablée par autant de malheurs au début du Ier millénaire, en particulier les attaques des tribus Araméennes installées en Babylonie, et donc abandonnée des dieux. Le retour du dieu signifie le retour à la vie normale, au calme et à la prospérité."


Les entendez-vous ces appels à la révolte ? Vous les entendez ? Non, pour être précis, vous les voyez... Mais qui assumera la responsabilité d'avoir poussé des pauvres naïfs, le bon petit peuple à tout casser n'importe comment ? Où seront-ils ? Il y aura PERSONNE ! Non c'est faux, il y aura bien quelqu'un pour "réécrire" l'histoire, montrer que le bon petit peuple toujours honnête et innocent (cette bonne blague) s'est fait abuser, manipuler, trahis...C'est que voyez-vous, l'obscurantiste (ou la bêtise) ne s'arrête jamais...
L'être humain, bien qu'il l'avouera jamais, veut se prendre pour Erra, le Erra ci-dessus, il veut jouer à dieu, être un dieu, avoir, être....On est dans le paraître et dans la possession...
La morale de tout ça ? : Réfléchissez bien à ce que l'on voudrait vous mener via un pseudo article activiste dissident. Et tâchez de penser d'agir pacifiquement pour le bien de la plupart.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : L'Épopée d'Erra - Babylone - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - vous êtes plus libres que vous le pensez - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - ne mords pas la main qui te nourrit - virtus junxit mors non separabit - l'Homme du Mensonge

"Mais réveillez-vous p***** ! Bougez-vous le c**" Comme ils disent.... 08/07/2016

"L'Épopée d'Erra est un récit mythologique mésopotamien. Il date de la première moitié du Ier millénaire av. J.-C. (ixe ou viiie siècles). Il a été rédigé par un prêtre de l'Esagil, le temple de Marduk à Babylone, du nom de Kabti-ilâni-Marduk, qui aurait reçu le récit au cours d'un rêve. Il se compose de cinq tablettes.
Le personnage principal est Erra, divinité de la guerre destructrice, assimilée à Nergal, dieu des Enfers. Le récit commence par le réveil d'Erra après un long sommeil par son vizir Ishum. Le dieu est alors pressé par ses « lieutenants », qui sont des démons maléfiques, et qui veulent tourmenter l'espèce humaine. Mais pour accomplir cela, Erra doit éloigner Marduk, le roi des dieux. Profitant du départ de Marduk hors des murs de sa cité pour un voyage chez son père Ea, dans son palais des Abîmes, Erra peut agir, et il décide de semer le désordre en poussant les habitants de Babylone à la révolte. La ville est alors mise à feu et à sang, avant qu'Erra n'aille chez le roi de la cité, pour le pousser à massacrer ses sujets.
Revenant dans ce tumulte, Marduk se lamente devant sa ville et ses sujets devenus fous furieux, et se retire. La fureur d'Erra est apaisée par son vizir Ishum, qui parvient à le faire revenir à la raison. Tout revient alors dans l'ordre, et Marduk retrouve sa ville, et reprend sa place de roi des dieux.
Ce texte a servi à expliquer pourquoi la ville sacrée de Babylone, pourtant siège de la royauté du plus grand des dieux, a été accablée par autant de malheurs au début du Ier millénaire, en particulier les attaques des tribus Araméennes installées en Babylonie, et donc abandonnée des dieux. Le retour du dieu signifie le retour à la vie normale, au calme et à la prospérité."


Les entendez-vous ces appels à la révolte ? Vous les entendez ? Non, pour être précis, vous les voyez... Mais qui assumera la responsabilité d'avoir poussé des pauvres naïfs, le bon petit peuple à tout casser n'importe comment ? Où seront-ils ? Il y aura PERSONNE ! Non c'est faux, il y aura bien quelqu'un pour "réécrire" l'histoire, montrer que le bon petit peuple toujours honnête et innocent (cette bonne blague) s'est fait abuser, manipuler, trahis...C'est que voyez-vous, l'obscurantiste (ou la bêtise) ne s'arrête jamais...
L'être humain, bien qu'il l'avouera jamais, veut se prendre pour Erra, le Erra ci-dessus, il veut jouer à dieu, être un dieu, avoir, être....On est dans le paraître et dans la possession...
La morale de tout ça ? : Réfléchissez bien à ce que l'on voudrait vous mener via un pseudo article activiste dissident. Et tâchez de penser d'agir pacifiquement pour le bien de la plupart.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : L'Épopée d'Erra - Babylone - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - vous êtes plus libres que vous le pensez - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - ne mords pas la main qui te nourrit - virtus junxit mors non separabit - l'Homme du Mensonge