• 36202 visits
  • 578 articles
  • 6570 hearts
  • 3268 comments

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


Les Visiteurs de ce blog doivent penser « day of doom....jour de chaos.....mais où est le chaos ici ? »
Alors bien sur, effectivement selon les normes, les vôtres, à propos du chaos, mon blog et les articles doivent paraître bien ordonné, jolis et aimables.Mais le chaos lui est pourtant bien là :
 
- Je dénonce et suis contre l'alcool et les drogues => J'apporte le chaos.
- Je parle de la futilité de la consommation de masse actuelle => J'apporte le chaos.
- Je parle de non-violence et de paix => J'apporte le chaos.
- Je parle d'athéisme, de ne pas suivre aveuglément les religions ainsi que les fanatiques => J'apporte le chaos.
- Je parle de se comporter en adulte responsable et digne et fais appel au sérieux => J'apporte le chaos.
- Je parle de citation franc-maçonne et incite à la réflexion => J'apporte le chaos.
- Je fais des articles contre les dissections de souris dans les établissements scolaires => J'apporte le chaos.

Je l'apporte dans les têtes à ceux qui lisent les articles et dont le contenu les interpelle. Dans le sens où la société devient complaisante envers les substances illicites, Où la propagande la plus niaise et sournoise est ce que les imbéciles veulent entendre, quand l'intellectualisme est clairement mis au piloris par des ignares, dans ce monde violent où pour "stopper" la violence certains en appellent a plus de violences...
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

Le petit garçon et l’écho dans la vallée 22/12/2015



Source : http://www.gadlu.info/le-petit-garcon-et-lecho-dans-la-vallee.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook

Il existe une loi universelle qui dit que, dans la vie, on récolte ce qu'on sème. On appelle aussi cela la loi de cause à effet, la loi d'action réaction ou encore l'effet boomerang, c'est-à-dire que tout ce qu'on lance, nous revient.
Un petit garçon habitait dans une vallée avec sa mère. Un jour, le petit garçon était furieux après sa mère. Elle venait de le chicaner parce qu'il avait été malfaisant. Le petit garçon est sorti alors sur le balcon de la maison et a commencé à crier : « Je te déteste, je te déteste, je te déteste. » Et l'écho de répondre :: « Je te déteste, je te déteste, je te déteste. »
Effrayé, le petit garçon est vite rentré dans la maison et il est venu retrouver sa mère : « Maman, maman, il y a un petit garçon dans la vallée qui ne m'aime pas. Il dit qu'il me déteste ! » Et la mère de répondre à son fils avec un léger sourire en coin : « Ne t'inquiète pas, mon garçon, car il y a aussi un autre gentil petit garçon dans la vallée qui, lui, t'aime beaucoup. Va dehors sur la galerie et dis-lui toi aussi que tu l'aimes. »
Et le petit garçon de retourner à l'extérieur et de crier au petit garçon imaginaire : « Je t'aime, je t'aime, je t'aime. » Et de l'écho de répondre : « Je t'aime, je t'aime, je t'aime. »
Dans la vie, on récolte toujours ce que l'on sème. Si vous lancez des messages de haine, c'est également la haine que vous récolterez en retour. Par contre, si vous lancez des messages d'amour, c'est aussi de l'amour que vous recevrez en retour. Le bonheur que les gens vous prodiguent est votre responsabilité. Dites du bien des autres et ils diront du bien de vous.
« Lorsque tu craches en l'air, ça te retombe toujours sur le nez ! »

Patrick Leroux (Livre : Pour le c½ur et l'esprit)

Tags : Le petit garçon et l’écho dans la vallée - on récolte ce que l'on sème - Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? - Il n'y a jamais trop de livres Il en faut et encore et toujours C'est par le livre et non par l'épée que l'humanité vaincra le mensonge et l'injustice conquerra la paix finale de la fraternité entre les peuples

Et vous ? Quel âge avez-vous ? 20/12/2015

"A quinze ans, je résolus d'apprendre. A trente ans, j'étais debout dans la voie. 
A quarante ans, je n'éprouvais plus aucun doute. 
A cinquante ans, je connaissais le décret du ciel. 
A soixante ans, j'avais une oreille parfaitement accordée. 
A soixante-dix ans, j'agissais selon mon c½ur, sans pour autant transgresser aucune règle."


Confucius , (v. 551 — v. 479 av. J.-C)
 
Et vous ? Quel âge avez-vous ? :) 

Tags : Confucius - progression

Connais ceux qui te sont supérieurs 07/12/2015

Puisque qu'il faut toujours avancer, jamais céder, jamais se taire etc : (un des mes commentaires d'un de mes article en réaction à un autre commentaire)
"Ok...................Bon, j'aurais au moins réussi l'exploit (si l'on peut dire) de me faire détester (pas aimer...) de ceux qui n'aime pas la franc-maçonnerie ainsi que ceux qui sont franc-maçon et/ou profranc-maçon.....Oh pourquoi ? je ne sais pas......je pense que tenir un blog comme je le fais ne plais pas. C'est que tenir un blog ou être sur les réseaux sociaux est mal vu ou plutôt moqué (style : oh encore un imbécile qui croit aux reptiliens envoyé par rothschild pour bouffer le monde via le complot prévu et orchestré depuis 10 000ans .. quel pauvre type naif) c'est surement ce que pensent ceux rares savent qui je suis ici. Ils n'ont pas tort, ces inepties font un mal fou à ceux qui essayent de s'exprimer sur la toile (et qui sont en dehors de ces sujets là). Et comment se fait-il que ces personnes se tiennent à distance ? Comment se fait-il que les débats dans les commentaires ne s'élèvent pas. Non non ici ce sont mes idées, opinions sur des sujets qui peuvent de loin paraître à l'ouest mais ce sont les miens. Ils sont pas là pour plaire à quiconque, dictés ou je ne sais quoi :) et je suis sur qu'à mon avis que les rares voudraient me botter le cul rien que pour ça ;) en gros, que je devienne un peu plus adulte :)
:)"

L'élitisme, ou comment expliquer (en partie) la situation actuelle. C'est une malheureuse tendance, à savoir à exclure, ostraciser ceux qui sont pas au niveau, attention, je ne dis pas qu'il faut pas bosser pour se mettre au niveau, au contraire je recommande fortement de le faire, c'es très enrichissant, que ce soit seul ou avec d'autres personnes. Le souci est que lorsque vous avez progressé suffisamment par rapport à votre point de départ vous rencontrer que l'indifférence. Oui, vos efforts pour progresser, vous mettre à niveau ne suffise pas, il en faudrait encore 500 fois plus ? Élitisme. Libéralisme moderne ?
Résultat: Indifférence, découragement ? désunion, incompréhension, démobilisation.
Une chose importante, je ne suis pas pour la destruction de nos élites ou de élitisme ou le fait de devoir apprendre et bosser. Non, on a besoin dans notre société de personnes aptes à mener la barque.
Les gens réagissent différemment à cet état "d'élitisme indifférent", soit ils baissent les bras et vivent vaille que que vaille dans la médiocrité, soit ils diffament les élites odieusement par vengeance et méchanceté (mais à diffamer ainsi, il faut vivre avec ça sur la conscience...) soit ils baissent pas les bras et continue à se battre à leur manière au jour le jour.
Si une partie de l'électorat se désintéresse, tourne le dos à des valeurs, vote en fonction de et d'une certaine façon c'est avant tout "pour faire chier le système" comme on dit. Les victimes de l'élitisme se comportent ainsi. Verra t'on un peu d'ouverture ? Optimisme.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : Connais ceux qui te sont supérieurs - élitisme - Ostracisme - Tu fuis - je fuis - Rien ne doit faire renoncer au dialogue - apprendre - je suis là parce que ... - Crédibilité - ne mords pas la main qui te nourrit

"Il n'y a jamais trop de livres ! Il en faut, et encore, et toujours ! C'est par le livre, et non par l'épée, que l'humanité vaincra le mensonge et l'injustice, conquerra la paix finale de la fraternité entre les peuples..." Emile Zola 27/11/2015

Emile ? Emile où est tu ? Reviens ..........Bien que ton époque était assez compliqué, et que tu en a vu de toutes les couleurs de la part d'une partie de nos concitoyens...hem...Oui, déjà l'extremisme et la violence...Mais on a oublié.
 
 

Tags : Emile Zola - Il n'y a jamais trop de livres Il en faut et encore et toujours C'est par le livre et non par l'épée que l'humanité vaincra le mensonge et l'injustice conquerra la paix finale de la fraternité entre les peuples

« Rien ne doit faire renoncer au dialogue » 27/11/2015

Source : http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article24529


Nous, Conférence des responsables de Culte en France, nous associons à l'hommage national qui sera rendu aux victimes des attentats du 13 novembre dernier à Paris et à Saint Denis.
Nous exprimons par ce message commun notre profonde sympathie aux familles, aux parents et aux enfants des victimes de ces attentats.
Nous saluons le professionnalisme, le courage et le dévouement de toutes celles et tous ceux qui ont contribué à sauver des vies, notamment les services de police, de secours et de santé qui se sont mobilisés de façon exemplaire.
C'est ensemble, liés les uns aux autres, que nous faisons cette déclaration, dans la certitude que rien ne doit faire renoncer au dialogue en vue de la construction inlassable et confiante d'une société solidaire et fraternelle.

Mgr Georges PONTIER et Mgr Pascal DELANNOY
Conférence des évêques de France

Le pasteur François CLAVAIROLY et le pasteur Laurent SCHLUMBERGER
Fédération protestante de France

Le métropolite Emmanuel et le métropolite Joseph
Assemblée des Evêques Orthodoxes de France

M. le Grand Rabbin de France Haïm KORSIA et M. le président Joël MERGUI
Consistoire central israélite de France

M. le président Anouar KBIBECH
Conseil français du culte musulman

M. Olivier WANG-GENH et Madame Lama DROUPGYU
Union Bouddhiste de France
La Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF)

La CRCF a été créée le 23 novembre 2010. Elle regroupe six instances responsables du Bouddhisme, des Églises chrétiennes (Catholique, Orthodoxe, Protestante), de l'Islam et du Judaïsme. Cette initiative est justifiée par la volonté des responsables de culte en France d'approfondir leur connaissance mutuelle, par le sentiment de contribuer ensemble à la cohésion de notre société dans le respect des autres courants de pensée, et par la reconnaissance de la laïcité comme faisant partie du bien commun de notre société. 

Tags : Rien ne doit faire renoncer au dialogue - La haine ne passera pas par nous - buddhachannel - non-violence - nous sommes unis - Les fanatiques enragent de n’être pas Dieu - Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? - Les hommes les plus humains ne font pas la révolution : ils font les bibliothèques ou les cimetières. » André Malraux - Que la fête continue !

je suis là parce que ... 24/08/2015

je suis là parce que ...
Apprendre...Mais auprès de qui ? 
?
Je suis cerné par les ténèbres, chaque jour apporte son lot de ténèbres,
rares sont les étoiles ici. Qui me guidera vers la lumière ?
 
Peut-être que la solution est :

" Apprenez par vous-même. Ne vous laissez pas guider par les discours, les traditions, ou l'ouï-dire, ne vous laissez pas guider par l'autorité des textes religieux, eux-mêmes objets de manipulations, ne vous laissez pas guider par la seule logique ou dialectique, ni par la considération des apparences, ni par le plaisir de philosopher, ni par la vraisemblance ni par l'autorité des maîtres et des supérieurs. Apprenez par vous-mêmes à reconnaître ce qui est mauvais, faux et méchant et, l'ayant observé et approfondi, ayant compris qu'il génère négativité et souffrance, abandonnez-le. Apprenez par vous-mêmes à reconnaître ce qui est utile, méritoire bon et, l'ayant observé et approfondi, ayant compris qu'il génère bénéfice et félicité, acceptez-le et suivez-le." Bouddha
 
A moins que .......(Autodérision) 
je suis là parce que ...
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : apprendre - La Flûte enchantée - tutorat - découvrir la vie - trouver la lumière - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - autodérision - Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - mentor - Jésus revient Jésus revient ils sont devenus fous si tu savais les horreurs qu'ils veulent faire en ton nom...

Toutes les religions s’unissent à Nantes pour la paix 22/11/2015

Source :"http://www.buddhachannel.tv/portail/spip.php?article24497


Suite aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint Denis, les responsables religieux de Loire-Atlantique se réunissent ce vendredi à 14 h à la mosquée de Malakoff pour signer une déclaration commune.
"La haine ne passera pas par nous". Voici le texte qu'ont rédigé ensemble tous les principaux responsables religieux de Loire-Atlantique.
"Les attentats commis à Paris le 13 novembre 2015 endeuillent une nouvelle fois notre pays.
Nous, responsables religieux bouddhiste, catholique, juif, musulman, orthodoxe, protestant de Nantes et des environs, nous nous rassemblons une nouvelle fois pour exprimer nos condoléances et notre sympathie aux familles des victimes, celles qui ont perdu la vie, celles qui ont été blessées.


"Insupportable"
Il nous est insupportable de penser que certains puissent perpétrer, sur notre sol ou dans quelque lieu que ce soit, de telles horreurs en invoquant le Nom de Dieu. Le deuil que nous portons ensemble aujourd'hui est aussi celui de toutes les victimes du terrorisme.
Inlassablement, comme nous l'avons déjà fait après les attentats de janvier 2015, nous refusons avec la plus grande fermeté que la foi puisse être instrumentalisée par des idéologies meurtrières. Au-delà de nos différences, c'est la paix qui nous rassemble, c'est la paix que nous voulons promouvoir dans la fraternité, c'est le désir de paix qui nous conduit à délivrer aujourd'hui une parole commune."


"Ne pas céder à la peur"
"La société française doit savoir qu'elle peut compter sur nous pour construire la paix dans le respect des convictions de chacun. Nous nous engageons à aider les croyants de nos communautés à reconnaître en toute femme, en tout homme, une s½ur, un frère, quelles que soient son origine ou ses convictions religieuses. Nous nous engageons à entretenir entre nos communautés une estime et une bienveillance fraternelle.
Comme nous l'affirmions déjà en janvier dernier, nous ne voulons pas céder à la peur, au rejet ou à la méfiance envers l'autre, mais poursuivrons notre dialogue entre religions et avec tous les citoyens, dans l'accueil et le respect de chacun. Aux côtés des autorités civiles et de toute personne de bonne volonté, nous voulons agir pour la concorde et la paix, afin qu'ensemble nous construisions une société qui fasse honneur à la dignité humaine et favorise l'épanouissement de chacun, dans la liberté, l'égalité et la fraternité. La haine ne passera pas par nous".


Les signataires
Ce texte de paix est cosigné par Geneviève Lacaze, présidente de l'association Karma Teksung Tcheuling du bouddhisme tibétain, Jean-Paul James, évêque de Nantes, pour l'Eglise catholique Yoni Krief, rabbin, du consistoire israélite de Nantes, Mourad Sandi, président du conseil régional du culte musulman (Pays de la Loire), Abdelkhalek Chaldi, président de l'association Islamique de l'Ouest de la France, Bénédicte Robichon, Marguillier, de l'Eglise Orthodoxe Saint-Basile-Saint-Alexis de Nantes, Adrian Iuga, prêtre pour l'Église Orthodoxe roumaine à Nantes, Caroline Schrumpf, Pasteur de l'Eglise Protestante Unie de Loire-Atlantique et Olaf Genée, pasteur de l'Église protestante baptiste de Nantes-Eraudière.
 
Tous réunis vendredi à la mosquée Assalam
Dans un communiqué commun, ces derniers préviennent aussi qu'ils seront ce vendredi à la mosquée Assalam de Nantes :
"Afin de signifier l'importance de leur engagement, les responsables religieux se retrouveront tous, ce vendredi 20 novembre, à 14h15 à la Mosquée Assalam de Nantes, pour cosigner cette déclaration commune et pour un temps de recueillement, en présence de Monsieur Henri-Michel Comet, préfet de la région Pays de la Loire et préfet de Loire-Atlantique et d'un Représentant de la ville de Nantes".

Tags : La haine ne passera pas par nous - buddhachannel - non-violence - nous sommes unis

Que la fête continue ! 07/10/2015

"Vous croyez que cela peut durer tout cela, la tempête menace Mr Wayne, vous et vos amis. vous avez intérêt à fermer les écoutilles, parce que quand ça éclatera, vous vous demanderez comment vous avez cru pouvoir vivre la grande vie et laisser vivoter le reste d'entre nous... » The dark knight rises
  
Ils vous diront que le meilleur moyen, la meilleure arme pour repousser l'obscurantisme est de faire la fête, de profiter de la vie, la morale est sauve ! Que la fête commence ? Non ! Que la fête continue ! Oui elle continue, qui renonce à la fièvre du samedi soir ? lol. Ils n'ont pas tort, entre vivre dans la fête et les plaisirs et vivre dans le noir dissimulé sous les interdits, interdits de musique et de rires on choisit vite et on repousse l'obscurantisme.
Qu'ils sont sots ceux qui s'imaginent convaincre et conquérir le pouvoir via une plus grande moralité dans ce pays ! Grande nouvelle, le samedi soir, vous contribuez sans le savoir à repousser l'obscurantisme.....à moins que les excès en tout genre entraîneraient notre chute ? Quo vadis.....Cette soif (culte?) de l'excès, de l'extrême mène t'il à l'obscurantisme en fin de compte ?
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : The dark knight rises - Quo vadis - La fièvre du samedi soir - Tu fuis - je fuis - le temps qui passe - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - Eternel Recommencement - Un jour ou l'autre - Je veux croire en ce monde - Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? - Les hommes les plus humains ne font pas la révolution : ils font les bibliothèques ou les cimetières. » André Malraux - Que la fête continue !

André Comte-Sponville : "Les fanatiques enragent de n’être pas Dieu" 17/11/2015

« Mettre Dieu plus haut que soi ? Fort bien. Mais plus haut que la morale ? Plus haut que la vie ? Plus haut que l'amour ? » Nous publions la chronique de notre collaborateur le philosophe André Comte-Sponville, composée juste avant les attentats qui ont endeuillé la France, vendredi 13 novembre. Cette chronique était initialement destinée à notre numéro de janvier-février, sur lequel nous travaillons depuis plusieurs semaines, et qui aura pour thème « Le mal au nom de Dieu ». Un thème tristement d'actualité.
 
Le sacrifice programmé d'Isaac, dans la Genèse, est l'un des textes les plus effrayants de la Bible, qui n'en manque pas. Je sais bien que Dieu, finalement, s'y opposa. Mais Abraham n'en avait pas moins préparé le bûcher, comme il « saisit le couteau, pour immoler son fils »... Et Dieu, loin de s'en offusquer, l'en félicite ! « Parce que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique, je te comblerai de bénédictions... » Abraham mettait Dieu plus haut que tout, c'est en quoi il est « le héros de la foi », comme dira Kierkegaard, et le rappel aussi, à jamais, de ses dangers. Mettre Dieu plus haut que soi ? Fort bien. Mais plus haut que la morale ? Plus haut que la vie ? Plus haut que l'amour ? On m'objectera que morale, vie et amour n'ont d'existence absolue qu'en Dieu. Peut-être. Mais ce Dieu, s'il existe, qui peut se vanter de le connaître absolument ? Au nom de quoi mettre ses commandements, lorsqu'ils nous choquent, plus haut que les exigences du c½ur et de la raison ? Au nom de Dieu, donc au nom de la foi, donc au nom d'une croyance incertaine, comme elles sont toutes... Qu'est-ce qui nous dit que ce Dieu est le vrai ? La Révélation. Qu'est-ce qui nous dit que cette Révélation est la bonne ? Le fait qu'elle vienne du vrai Dieu.... C'est le cercle de la foi, qui la rend effrayante lorsqu'elle se prend pour une certitude. Si Abraham avait douté, il n'aurait pas pris le couteau. Mais s'il avait douté, serait-il le héros de la foi ?
 
« On s'autorisera d'autant plus volontiers le pire quand c'est en vue d'un Bien prétendument absolu.... »
 
N'accablons pas trop les religions. Elles n'ont pas le monopole de la violence, ni du dogmatisme, ni du fanatisme. Réfléchissons plutôt à ce que nous apprend leur longue et douloureuse histoire : qu'on peut faire le mal aussi au nom du bien, et même qu'on s'autorisera d'autant plus volontiers le pire quand c'est en vue d'un Bien prétendument absolu... L'égoïsme, plus répandu, est moins à craindre que le fanatisme. Bien rares sont ceux qui tueraient par intérêt personnel. Au reste, qu'y a-t-il à gagner à des massacres ? Mais si c'est pour Dieu, pour la Patrie ou la Révolution, tout change ! Point besoin d'être particulièrement méchant pour faire un mal considérable : il suffit d'être enthousiaste. Voyez les croisades ou le djihad, Robespierre ou Staline, Hitler ou Pol Pot, Al-Qaïda ou Daech. Logique de l'absolu, quand on prétend le connaître : logique de la terreur. Nul ne fait le mal pour le mal. Le « Reich de mille ans », pour Hitler, était un bien, comme la Révolution pour Robespierre ou ses sinistres successeurs, comme la vraie foi pour les inquisiteurs de toutes obédiences. « Tuez les tous, Dieu ou la Révolution reconnaîtra les siens... » Un salaud ordinaire serait moins à craindre. S'il n'agit que par égoïsme, pourquoi multiplierait-il les carnages ?
 
Mais revenons à Isaac. Cet épisode, dont on trouve l'équivalent dans le Coran, marque le renoncement, par les trois grands monothéismes, à tout sacrifice humain. On ne peut que s'en réjouir, tout en constatant que cela n'a pas suffi à empêcher les guerres de religion, ni à décourager – l'actualité hélas le rappelle – les très pieux massacreurs. Parce qu'ils se trompent sur leur propre religion ? Soit. Mais enfin Jésus lui-même, tout pacifique qu'il se voulût, n'en annonçait pas moins qu'il apportait « non la paix mais le glaive ». Cela condamne-t-il son message ? Non pas, puisqu'il existe en effet des guerres justes ou des violences nécessaires. Mais cela confirme qu'aucun message ne vaut indépendamment de l'interprétation qu'on en donne. Or cette interprétation est humaine, donc faillible, quand bien même le message, lui, ne le serait pas. Que Dieu soit absolu, cela fait partie de sa définition. Les religions n'en sont pas moins relatives, donc discutables. C'est ce qui agace les fanatiques : ils enragent de n'être pas Dieu.

Source :http://www.lemondedesreligions.fr/debats/opinions/andre-comte-sponville-les-fanatiques-enragent-de-n-etre-pas-dieu-16-11-2015-5116_200.php

Tags : André Comte-Sponville - Les fanatiques enragent de n’être pas Dieu - Qu'est-ce qui a mené à cela? - Quo vadis - paix - Non violence - Un jour ou l'autre - Je veux croire en ce monde - Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? - Les hommes les plus humains ne font pas la révolution : ils font les bibliothèques ou les cimetières. » André Malraux - Que la fête continue ! - crédibilité - le Prêtre Impie - Le Lion de la Colère - l'Homme du Mensonge - le sacrifice d'issac