• 38972 visits
  • 602 articles
  • 6869 hearts
  • 3405 comments

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

Les douze abus du siècle 04/05/2018


 
 
 
Là normalement, je dénonce férocement les abus: c'est à dire ce qui me semble épouvantable, insupportable, horrible dans le monde et puis je fais mention (quasi obligatoire ça) de mes "dossiers" embarrassants sur des personnalités. Et tout les haineux, rageux qui fréquentent les réseaux sociaux applaudissent ainsi que "One more time ! One more time ! pof je like..."
Sauf que....
Déjà, cet espace d'expression m'appartient, ensuite plus important: je vais battre ma coulpe (avouer mes fautes) ou autocritique avant de potentiellement défoncer, vouer aux enfers ce monde. 
Avant de servir la soupe comme un benêt aux sectes et autres obscurantistes à l'affût de démontrer que notre société va immensément mal (mais qu'eux feraient soi-disant mieux hein lol) je vais commencer par moi :
 
-J'ai cru plus ou moins pouvoir changer le monde via ce blog.
-Avoir un pied (pour l'instant) dans le monde de tout les jours. Ne pas arriver à décrocher ? Ou tenter d'acquérir des expériences et une soif de découverte de ce monde. Cette attitude influence inévitablement les articles.
-Des textes assez longs...Aie
-Imposer sans le vouloir vraiment une philosophie (ou religion) aux autres.
 
L'exception qui confirme la règle. 

Tags : Les douze abus du siècle - The world is changed by your example not by your opinion - J'entends les cris insatiables de ceux qui on en déjà tant - Imaginer la vie - plafond de verre - triste vérité de la condition humaine - Virilité - sexualité - conditionnement - Tu fuis - je fuis - confession virtuelle - tutorat - découvrir la vie - trouver la lumière - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - Quo vadis

Dualité, dualité..... 03/05/2018

Les entendez-vous ces tristes sires en noirs ?
"Dualité je t'adore ! Merci d'exister, sinon ma vie serait ennuyeuse..." 
 
L'exception qui confirme la règle.

Tags : Dualité

J'entends les cris insatiables de ceux qui on en déjà tant... 01/05/2018


Sourds et aveugles....
 
L'exception qui confirme la règle.

Tags : J'entends les cris insatiables de ceux qui on en déjà tant

Imaginer la vie 11/04/2018

Où en suis je ?
Surtout, que je te prends pas à arrêter d'imaginer la vie.

L'exception qui confirme la règle.

Tags : Imaginer la vie - L'exception qui confirme la règle - Incels - plafond de verre - freins invisibles - l'exception qui confirme la règle - triste vérité de la condition humaine - Virilité - sexualité - conditionnement - Tu fuis - je fuis - confession virtuelle - tutorat - découvrir la vie - trouver la lumière - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - Quo vadis

Violence Is Never the Answer 26/04/2018

 incels  
Ce n'est pas la solution  
Violence Is Never the Answer
Violence Is Never the Answer
 
 L'exception qui confirme la règle.

Tags : Violence Is Never the Answer - L'exception qui confirme la règle - Incels - plafond de verre - freins invisibles - l'exception qui confirme la règle - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez? - Soumission de l'ignorance?

Plafond de verre 23/04/2018

"Le plafond de verre est une expression américaine datant de la fin des années 70. Il désigne les « freins invisibles » à la promotion des femmes dans les structures hiérarchiques.....https://www.novethic.fr/lexique/detail/plafond-de-verre.html
 
Je voudrais vous parler de ce plafond de verre, de ce que je ressens, à propos de ce blog (et le concept) le sentiment que quoi qu'il se passe, non pas qu'il ne peut pas aller plus haut (ce serais de l'orgueil et de la vanité) mais que les choses tout autour le monde par exemple n'en sera pas bouleversé. 
Beaucoup s'y sont heurté au plafond de verre, à différents niveau. Par exemple, le Mahatma Gandhi, certes il est vu comme un sage respecté mais...Il s'est heurté au plafond de verre : l'Inde est-elle devenu un modèle de paix ? (Sans parler hélas du monde..) Le système des castes s'est elle effondrée suite à une prise de conscience ? D'accord il a beaucoup réalisé par son action mais sans parvenir à changer le monde fondamentalement. Le monde serait-il trop vaste ? Trop complexe ? L'être humain aurait-il sa propre vision des choses selon les individus ? 
Le plafond de verre, c'est l'inexistence de débats (ou peu) sur ce blog. Où il est plus question (hélas) de me draguer via les messages privés sur skyblog sans lire 3 malheureuses lignes d'un article du blog ! (et vous comprendriez que c'est pas l'endroit lol) Situation absurde depuis que j'ai change mon sexe sur le profil. Vous le sentez le plafond là ? 
 
Plus redoutable à cerner et à passer outre, les freins invisibles. Oui, le monde autour de nous fait partie inconsciemment des freins invisibles mais pas seulement. Je veux dire, si ce blog en est là où il est, c'est à cause de moi-même, peut-être que si le mode d'expression changerait ici (au lieu d'avoir des textes à lire) peut-être que...Seulement cette idée se heurte au fait que ce blog (ou moi) se veut être la "personne sans visage". L'idée d'éviter de tomber dans le panneau égocentrique. Et sans parler d'une certaine timidité hum lol. Stagnation inévitablement.
 
Il est important d'en avoir conscience, travailler sur soi et ne pas maudire le monde à cause de ce fameux plafond de verre, vouloir fracasser le système de rage bêtement comme je le vois ici et là depuis des années, par égocentrisme et par bêtise.
Peut-être l'occasion d'une remise en question, le début de quelque chose d'autre...
 
L'exception qui confirme la règle.
 

Tags : plafond de verre - freins invisibles - Mahatma Gandhi - l'exception qui confirme la règle - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez? - Soumission de l'ignorance?

Zone Abjuration Démission (Z.A.D) Suite 16/04/2018

"On veut pas avoir à se lever tous les matins, pour gagner de l'argent, pour le re-dépenser, payer des taxes, des impôts" Un zadiste (Source AFP)
Voila qui résume l'état d'esprit des zadistes. Et oui, la société (ou le système) ne prends pas en compte ceux qui s'y sentent mal à l'aise, ceux qui s'y adaptent pas. En a t'elle conscience ? En a t'on conscience ? (ça fait des mois et plus que je me pose la question) Il est même inévitable qu'il y ait des mécontents. On peut comprendre l'état d'esprit mais il y a trois points qui pose problème :
-Le fait de ne pas vouloir payer de taxes et d'impôts. C'est pour moi une attitude égoïste envers nos aînés qui ont financés pour nous notre système social, nos formations, notre service public etc. Et en retour, nous devrions financer leurs retraites. (et surtout ne pas vouloir sa mort...)
-Le recours à la violence, d'une partie des zadistes sur place. Car certains sont venus QUE pour ça. Juste venus pour "se défouler". Les projets et autres débats alternatifs, très peu pour eux. Je passe sur les tags désolants ("morts aux riches) à Nantes le week-end dernier, tags contre-productifs. Alors oui bien sur, il y a l'action des forces de l'ordre, pas toujours au top mais bon. Ce qui amène au point suivant.
-Le désir d'en faire une tribune (ou de la publicité) médiatique pour exposer leurs motivations anarchistes (ou anti-système). Je pense que le "je lutte et je résiste aux forces de l'ordre donc je suis" n'aboutit nulle part. Car quid des projets et débats alternatifs pendant ce temps-là ? Des projets de barricades, d'embuscades et choix de projectiles ça oui. Le reste....
 
Il faut en avoir ça en tête, les projets et débats alternatifs peuvent se faire sans l'intervention de forces de l'ordre (ou de repression si vous voulez) de manière discréte, impliquant de cette façon que les réellement motivés. Mais voila, c'est hors caméra et anonyme. Et j'en vois qui font la gueule hahaha. Evidemment vous allez me rétorquer que le système ne toléra pas cette "discrétion", que d'une manière ou d'une autre on se trouve coincé ou on se bute face à lui. C'est vrai, c'est d'ailleurs un peu la raison pour laquelle je suis sans visage ici...Mais j'estime que l'on peut contribuer à changer les choses petit à petit, en changeant la méthode, en débattant et en exposant.
 
De tout temps, il y a eu non pas des zadistes mais des personnes voulant changer ou vivre dans un tout autre cadre, je veux parler des ermites, ou des hommes sacrées de l'Inde, par exemple. Leurs motivations étaient peut-être même plus profondes.Les mots abjuration et démission dans le titre de l'article n'est pas innocent, et ne tombez pas dans le panneau, ces mots n'ont que de péjoratif que si vous le voulez.  Ceux qui se sentent mal à l'aise, pas insérés dans cette société le savent jusqu'au fond de leurs tripes : Clamer que non on n'est pas un mouton, qu'on aime pas les politiques, vouloir de la violence à des forces de l'ordre, désirer la révolution est insuffisant et illusoire. Insuffisant et illusoire car pendant ce temps on ne bâtit rien, on n'échange pas ni ne partage.
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : On veut pas avoir à se lever tous les matins pour gagner de l'argent pour le re-dépenser payer des taxes des impôts - ZAD - Zone Abjuration Démission? - fuir - dualité - conditionnement - S'échapper - Se libérer du connu de Jiddu Krishnamurti - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - je fuis - paix - Non violence - Confessional - misanthrope - examen de conscience

Zone Abjuration Démission 13/04/2018

 "Posséder, être possédé, est considéré comme une forme d'amour. Cette faim de possession, que ce soit d'un être ou d'un bien, ne provient pas simplement des exigences de la société ou des circonstances, sa source est beaucoup plus profonde. Elle réside dans les tréfonds de l'isolement. Chacun essaie, à sa manière, de combler cet espace, que ce soit par la boisson, une religion organisée, une croyance, une forme d'activité. Tous ces subterfuges sont des fuites, mais l'isolement demeure."
Carnets de Jiddu Krishnamurti
 
Que faire alors ? Si déjà vous vous posez cette question, c'est très bien. Maintenant réaliser à quel point nous nous acharnons à vouloir posséder, avoir ...Et combien cela nous fait souffrir à un moment ou à un autre..
L'isolement lui demeure comme le dit Jiddu Krishnamurti. Je suis resté isolé, j'ai connu l'isolement, parler dans les ténèbres....http://dayofdoom.skyrock.mobi/3295075952-Avez-vous-deja-parle-dans-les-tenebres.html Et j'y ai compris à quel point c'est une chance. Je ne suis plus aveugle, conditionné ...J'aime l'isolement. Et qu'en faire ? Où cela te mènera t'il me demanderiez-vous ? 
Ce qui devrait être le but, se sauver, briser le cycle de la souffrance.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.  

Tags : Jiddu Krishnamurti - ZAD - Zone Abjuration Démission? - fuir - dualité - conditionnement - S'échapper - Se libérer du connu de Jiddu Krishnamurti - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - je fuis - paix - Non violence - Confessional - misanthrope - examen de conscience

"Un homme a voulu tuer un rat en le brûlant, mais le rat toujours en feu s'est échappé vers sa maison et l'a brûlé entièrement." 07/04/2018

"Compassion et pardon" Par Jack Kornfield:
 
Source : "http://www.buddhaline.net/Compassion-et-pardon,913"
 "Transcrit à partir du CD de Jack Kornfield sur le pardon. Traduction de Patricia Genoud.
... Quelle que soit l'intensité de certaines circonstances, une transformation du c½ur est possible.
Un jour, dans le train en allant de Washington à Philadelphia, je me suis trouvé assis à côté d'un homme afro-américain qui avait travaillé pour le département d'état en Inde puis avait quitté son poste pour s'occuper d'un programme de réinsertion pour de jeunes délinquants du District de Columbia.
Les jeunes auxquels il avait à faire étaient des membres de gang qui avaient commis des meurtres. Parmi eux il y avait un jeune garçon de 14 ans qui avait tiré sur un jeune innocent et l'avait tué pour faire ses preuves face à son gang.
Au procès, la mère de la victime resta impassiblement silencieuse jusqu'à la fin. Le jeune fut déclaré coupable. Après que le verdict fut prononcé, elle se leva lentement, fixa le jeune du regard et lui dit : "Je vais te tuer ".
Le jeune fut emmené dans un centre pour délinquants et y resta plusieurs années. Après six mois, la mère de l'enfant tué alla rendre visite au détenu. Avant le meurtre, il avait vécu dans la rue, et elle était la seule visite qu'il ait eu. Ils échangèrent quelques mots, et avant de partir elle lui glissa quelques dollars pour qu'il s'achète des cigarettes.
Par la suite elle lui rendit visite régulièrement et lui apporta de la nourriture et des petits cadeaux.
Vers la fin de la sentence de ses 3 ans passés en prison, elle lui demanda qu'est ce qu'il avait l'intention de faire à sa sortie. Il était extrêmement confus et très incertain, alors elle lui offrit du travail dans la société d'un ami. Ensuite elle lui demanda où il allait loger, et parce qu'il n'avait de famille vers qui aller, elle lui offrit l'usage temporaire d'une chambre vide dans sa maison.
Pendant 8 mois il vécut là, mangea la nourriture qui lui était offerte et travaillait à l'endroit qu'elle lui avait trouvé.
Un soir elle l'invita à venir discuter dans son salon, elle s'assit en face de lui et attendit, puis elle commença à parler.
"Te souviens-tu, dans la salle d'audience, lorsque je t'ai dit que j'allais te tuer. "
"Et comment ! Répondit-il."
"Et bien, je l'ai fait"
et elle ajouta :
"Je ne voulais pour rien au monde que ce garçon qui a tué mon fils demeure vivant sur cette terre. J'ai voulu qu'il meure. C'est pour cette raison que j'ai commencé à te rendre visite, que je t'ai trouvé du boulot et je t'ai accueilli chez moi. C'est ainsi que je me suis résolue à te changer. Et ce garçon là, il est mort, bien mort aujourd'hui. Donc maintenant que mon fils est mort et que le meurtrier est mort, j'aimerais te demander si tu serais d'accord de rester. J'ai une chambre et j'aimerai t'adopter si tu le veux bien."
Et elle devint la mère du meurtrier de son fils, la mère qu'il n'avait jamais eu." 
 
A méditer. Il y a un lien entre la citation avec l'homme agissant mal avec le rat d'une part et l'histoire narrée ci-dessus. Il faut retenir qu'il faut chercher à comprendre les individus, leur histoire, les aidant du mieux qu'on peut (bien que ce soit pas toujours évident hélas) afin d'éviter toute "contagion". la contagion dont je parle est le malheur, la souffrance...Evidemment on est tous tentés de "brûler" (éliminer) le rat qui nous dérange par son aspect et ses maladies potentielles dont il est porteur mais...Allons-nous faire le geste juste ? 
L'autre aspect est que l'on peut tous changer. Le "Je vais te tuer " terrible du texte(qui n'est pas du tout ce qu'on s'imagine !) on peut tous se le dire. C'est vaincre soi-même. Non cela n'a rien à voir avec le courant "il faut se vaincre soi-même, vaincre sa peur" avant un défi sportif et aventurier au bout du monde. Non, moi c'est plus relevé comme défi ! 
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : "Compassion et pardon" Par Jack Kornfield - Un homme a voulu tuer un rat en le brûlant mais le rat toujours en feu s’est échappé vers sa maison et l’a brûlé entièrement