dayofdoom
Profile

L'EXCEPTION QUI CONFIRME LA RÈGLE

Cette expression avec le 'qui', est s...

    "Vous qui passez ici, laissez toutes vos espérances" (Citation de "L'enfer de Dante" librement modifié) (19/05/2018)

  • 38724 visits
  • 600 articles
  • 6858 hearts
  • 3395 comments

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

Hikikomori 16/03/2018

Le Japon face au vieillissement des "hikikomori", ces reclus de la société
 
Il a 55 ans, ne sort de chez lui que tous les trois jours pour s'acheter à manger, fuit les livreurs et n'a pas vu ses parents et son frère cadet depuis 20 ans. Au Japon, ce phénomène a un nom, les "hikikomori".
Il s'est répandu dans les années 1990 mais prend une nouvelle dimension avec le vieillissement de ces centaines de milliers de reclus.
Aujourd'hui, seuls ceux de moins de 39 ans sont recensés dans les statistiques officielles, qui évaluent leur nombre à peu plus d'un demi-million, selon la dernière étude du gouvernement sur le sujet, en date de 2016.
Pour mieux saisir l'étendue du problème, les autorités ont donc décidé de mener cette année la première enquête nationale sur les "hikikomori" âgés de 40 à 59 ans.
Pression insupportable
M. Ikeida, nom d'emprunt, entre dans cette catégorie spécifique de "hikikomori", un terme qui désigne toute personne restant cloîtrée chez elle pendant plus de six mois sans aller à l'école, au travail et avec pour tout contact humain les relations avec des membres de sa famille.
La durée d'isolement est de plus en plus longue: dans l'étude de 2016, plus d'un tiers des personnes interrogées disaient s'être mises en retrait de la société depuis plus de sept ans, contre 16,9% en 2009.
M. Ikeida est diplômé d'une prestigieuse université de Tokyo et a décroché plusieurs offres d'emplois de grandes entreprises pendant les années 1980, une période de bulle économique.
"Je suis allé dans une bonne université comme le souhaitaient mes parents et je me suis efforcé de me conformer" à la société japonaise, a-t-il confié à l'AFP.
"Mais quand j'ai eu ces propositions de travail, je me suis rendu compte que toute ma vie je serais obligé de m'y conformer, et je me suis senti désespéré", raconte-t-il. "Je ne pouvais pas porter de costume. J'avais l'impression que mon coeur s'était brisé".
Incapable de supporter cette pression, il a alors pris la décision de s'enfermer dans sa chambre. C'était il y a trois décennies, et il n'a quasiment pas changé de mode de vie depuis.
'Brimades'
Pourquoi devient-on "hikikomori"? Le phénomène reste mal compris, mais souvent les sondés expliquent avoir vécu des relations difficiles à l'école ou dans le monde professionnel, ou n'avoir pas réussi à trouver un emploi.
"Ce que l'on sait, c'est qu'ils ont été meurtris. Ils ont subi des brimades ou ont eu des problèmes relationnels au travail", dit Kayo Ikeda, une psychologue clinicienne qui dirige un groupe de conseil aux parents.
M. Ikeida passe la plupart de ses journées sur son ordinateur, à rédiger un blog et à écrire des articles sur le sujet. Il y décrit comment sa mère le frappait s'il n'était pas suffisamment assidu dans ses études et le soumettait à une forte pression psychologique.
Si lui n'est plus en contact avec sa famille, de nombreux "hikikomori" restent chez leurs parents, les plaçant dans une position très difficile, à la fois financièrement et émotionnellement.
"Les familles de hikikomori ressentent une grande honte. Elles cachent leur situation et s'isolent" à leur tour sans être capables de demander de l'aide, relate Rika Ueda, qui travaille pour une association de parents.
"Je pense que de telles circonstances contribuent à prolonger les périodes de réclusion", poursuit-elle.
'Mort solitaire'
Depuis les années 2010, le gouvernement consacre un budget à ce problème pour tenter de le résoudre. Le ministre de la Santé a ainsi demandé des crédits de 2,53 milliards de yens (20 millions d'euros) pour l'année budgétaire qui débute en avril, notamment pour aider les "hikikomori" à décrocher un poste adapté à leur situation.
Les solutions sont à chercher dans différentes voies, de l'avis des experts qui déplorent la rigidité de la société japonaise et du système éducatif.
M. Ikeida vit d'aides sociales et de l'écriture de ses articles. En profonde détresse, il désire ardemment se rétablir et avait demandé par le passé à ses parents de l'accompagner chez un psychiatre, mais il s'était heurté à leur refus.
"Je veux que la société comprenne que nous ne sommes pas fous", souffle-t-il.
Sa plus grande peur: mourir seul, un autre phénomène qui a un nom, "kodokushi", dans un archipel vieillissant et en manque d'enfants.
"Je ne veux pas mourir de cette façon. Je ne veux pas qu'on me retrouve pourri. Peut-être devrais-je demander davantage de visites des services de santé ? Mais en même temps je n'en veux pas...". "C'est un sentiment tellement contradictoire".

Tags : hikikomori

"Pourquoi sommes-nous surpris lorsque les bouddhistes sont violents?" 12/03/2018

Source :https://www.slate.fr/story/158566/bouddhistes-violents
 
Quelques précisons : Il n' y pas que la Birmanie qui est touchée, mais aussi le Sri Lanka, l'Inde, Thaïlande...et ce n'est qu'une partie seulement (ouf...) des moines bouddhistes qui part en vrille et surtout dans la mauvaise direction.
 
Pourquoi ? Qu'elle est la raison de cet extrémisme de ces moines ? Ce n'est pas en partie à cause de la destruction des statues de Bouddhas de Bamiyan par les talibans en Afghanistan (j'y reviendrai). Non, soyons franc : cela ressemble à une bande de types très moyens au quotidien qui flippent de voir leur petit monopole menacé....Evidemment il y a le contexte local, les conflits (absurdes) entre ethnies en Birmanie et le poids du nationalisme, mais c'est que voila : Une certaine perte de foi (ou de confiance en soi...) dans le Dharma chez certains moines. Sont-ils devenus moines bouddhistes pour connaitre la spiritualité ? L'éveil ? Ou par dés½uvrement ? 
Ils vont à la facilité : les discours haineux et les actes violents envers une population fragile. la difficulté elle (celle que tout véritable croyant de n'importe quelle religion pratique tout les jours) la spiritualité la vraie est remise vite fait au placard ! Hé oui, l'étude de l'enseignement, la quête de l'éveil, (le plus ardu !) parait loin loin mais alors bien loin des préoccupations quotidiennes de ces moines extrémistes ! je suis curieux de ce qu'en dirait (j'ose pas utiliser le verbe "enseigner" !!) Ashin Wirathu concernant l'éveil et comment y parvenir ....
 
Après le "pourquoi" traditionnel, il y a le "comment". Le "comment empêcher tout ça", remettre tout sur les rails. C'est bête comme tout: Tout est dans l'enseignement bouddhiste ! Je n'invente rien. Ni victoires ni défaites...La compassion également, le souci constant des êtres et de leurs souffrances..Il y a aussi le non-attachement. Et je reviens aux fameuses statues de Bouddhas de Bamiyan que j'évoquais en début d'article. C'est regrettable certes, mais il ne faut pas y attacher trop d'importance. L'utilisation du verbe "Attacher"...Les talibans à l'époque avaient bien réalisé hélas leur coup de communication avec ses statues, et surtout ne tombons pas dans le panneau/piège de vouloir "venger les statues" ou de démontrer que c'est un soi-disant signe avant coureur de ceci ou cela, et de basculer bêtement dans une guerre de religion souhaité par les talibans...
 
C'est un défi, compliqué et relevé oui : Ne pas céder à l'extrémisme. 
Concernant le bouddhisme j'ai un constat : Peut-être (je peux me tromper bien sur) faudrait-il quelque chose de "plus" ou un grand recentrage sur : Comment atteindre l'éveil. Et en même temps, je me demande si cela n'aurait pas un effet négatif et indésirable, à savoir ; ne pas tomber dans une certaine forme de "totalitarisme de l'éveil"....l'extrémisme n'est jamais loin malheureusement.
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Pourquoi sommes-nous surpris lorsque les bouddhistes sont violents? - Ni victoires ni défaites - Rien n'est stupide comme vaincre la vraie gloire est convaincre Victor Hugo - « Si tous les gars du Monde voulaient s’adonner la main…… Alors on pourrait faire une ronde autour du monde» - solidarité - empathie - Réponds que même les loups aiment

Ni victoire ni défaite 03/03/2018

Il ne devrait y avoir ni victoires ni défaites dans ce monde, ce qui éviterait bien des souffrances. Hélas, on en est loin. Car qui en a conscience ? Depuis des siècles les fanatiques religieux ne raisonnent pas ainsi, ces sots proclament une victoire illusoire de leur parti tout en préparant à leur insu leur défaite de demain...Ne pas oublier la victoire d'aujourd'hui est la défaite de demain. 
"Mieux vaut se vaincre soi-même que de gagner un millier de batailles.
Ensuite, la victoire vous appartient. On ne peut pas vous la reprendre,
ni par les anges ni par les démons, ni par le paradis et ni par l'enfer." Bouddha
 
Mais ils vous affirmeront ½uvrer (oui ½uvrer rien que ça !) afin de sauver le monde...en étant source de souffrances et de morts autour d'eux sur d'autres..!!!! lol..Et c'est toujours de mise à l'heure actuelle. C'est que voyez-vous "eux" se bougent, luttent, s'agitent etc ! En fait, ils sont conscient des souffrances qu'ils produisent. Ces donneurs de leçon/manipulateurs ont tous une haine stupide envers une population "mais" avec tout cela comme fardeau (hé oui...) ils promettent un monde meilleur...On devrait s'en contenter et s'estimer heureux ? C'est une blague ? 
 
En agissant ainsi, ils ne libèrent ni eux ni personnes ! l'aveuglement.
J'imagine qu'à travers cet article vous n'allez peut-être pas comprendre...C'est que vous êtes dans le moule ! Celui de cette société (même si vous déclarez ne pas l'aimer) où il faut un vainqueur et un perdant, où il faut des victoires et pas de défaites, où il faut terrasser, défoncer, trucider, massacrer pour convaincre, renverser, prendre le pouvoir, foutre par terre le système, éliminer ceux qui ne pense pas comme il faudrait. regardez le Moyen-Orient...Nous sommes sans arrêt dans cet optique, illusoire.
Pourquoi les sites complotistes ont un certain audience ? C'est ni plus ou moins le sentiment (qui est exploité) de vaincre, gagner, renverser. Et non celui de mettre fin à la souffrance dans le monde, ni d'apporter la paix intérieure ni d'accéder à....
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Mieux vaut se vaincre soi-même que de gagner un millier de batailles Ensuite la victoire vous appartient On ne peut pas vous la reprendre ni par les anges ni par les démons ni par le paradis et ni par l'enfer Bouddha - Ni victoires ni défaites - paix - Rien n'est stupide comme vaincre la vraie gloire est convaincre Victor Hugo - « Si tous les gars du Monde voulaient s’adonner la main…… Alors on pourrait faire une ronde autour du monde» - solidarité - empathie - Réponds que même les loups aiment - Une certaine idée de l'enfer - Sauveur spirituel - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle

Qu'est ce que je devrais en faire ? 20/02/2018

Source :http://www.rfi.fr/emission/20180218-religion-bouddhisme-dapsance-islam-bajrafil-linguiste-theologien-imam
Le bouddhisme sans concession, de Marion Dapsance 
"Initiée au bouddhisme, docteur en anthropologie de l'Ecole pratique des Hautes Etudes (EPHE, Paris), Marion Dapsance signe son deuxième livre sur le sujet. Après « Les dévôts du bouddhisme » (Max Milo), grande enquête sur les coulisses sombres du bouddhisme en France, dans « Qu'ont-ils fait du bouddhisme ? » (Bayard), l'universitaire livre -comme l'annonce sans détours le sous-titre - « Une analyse sans concession du bouddhisme à l'occidentale ». Un bouddhisme très éloigné de ses origines asiatiques construit sur mesure dès le XIXème siècle par des intellectuels anticléricaux qui cherchent à remplacer l'héritage biblique par un enseignement venu d'Inde sans Dieu, ni révélation écrite. Au XXIème siècle, parmi les différents visages du Bouddha occidental, celui du philosophe est en vogue. Tandis que la méditation, c½ur de la pratique bouddhique, est conçue comme source de bien-être et du développement personnel jusqu'à être promue comme méthode de performance au sein d'entreprises du CAC 40."
 
Voila un livre qu'il faut que me procure....Il m'a l'air pertinent. Car il faut des critiques, et savoir les entendre, les comprendre pour s'améliorer, corriger....
Je suis assez d'accord avec le commentaire décrivant le livre ci-dessus, avec la vision de la méditation dans notre société actuelle qui cherche le petit plus un peu partout dans le monde pour mieux "performer" ou chasser la monotonie du train train quotidien...lol.
Ne vous y trompez pas, ce dont parle le livre ne me fout pas en colère (à priori, je ne l'ai pas sous la main !) Je comprends là ou le livre veut aller.
 
Le Bouddhisme, pour faire quoi ? Vous allez comprendre la différence entre la vision du Bouddhisme et la méditation (comme source de bien-être et du développement personnel pour les cadres d'entreprises du CAC 40...que je respecte bien sur, je me moque gentiment) et la mienne.
Ma vision est qu'avec le Bouddhisme il y a quelque chose à atteindre, à réaliser. Ce "but à atteindre" sorte de point de non retour (à priori) avec la situation actuelle....Où nous souffrons. Sans trop savoir pourquoi...C'est rompre avec le cycle de la souffrance et le poids de nos actes passés, se prendre en main si vous préférez, via l'étude de textes sacrés et de questionnement sur soi-même. Chercher et trouver la délivrance ?
 
Je sens qu'il faut expliquer/mettre au clair plusieurs petites choses: Ma vision n'est pas de faire en sorte que la fortune me souris, ou d'être protégé via une prière. Ou de me soumettre de peur d'un châtiment venu du ciel, et aussi oui ma vision est de ne soumettre personne à...une dérive sectaire en ayant comme motivation et justification un certain non-conformisme à l'actualité.
 
Il y a des chances que ceux qui vont me lire (et arriver ici) risquent de réagir en se disant que je ne pense qu'à ma pomme, une démarche toute personnelle. C'est certain, mais ai-je le niveau requis pour savoir comment aider quiconque en souffrance ? 

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog

Tags : Le bouddhisme sans concession de Marion Dapsance - Chercher et trouver la délivrance - Bouddhisme

Liberté Chérie, chaîne d'union, solidarité et empathie 16/02/2018

Source http://www.levif.be/actualite/belgique/l-incroyable-histoire-d-une-loge-dans-un-camp-allemand/article-normal-63993.html
 
Retenez le geste symbolique des sept personnages de ce monument représentant la loge fondée dans le camp de concentration, la chaîne d'union, rite maçonnique.
Ce rite maçonnique a une symbolique forte: Une transmission de force, d'énergie, elle permet de rassurer ceux qui la font, ils ne sont plus seul, il y a du partage, de l'écoute.Une harmonie.
C'est à la fois un pied de nez au camp de concentration, aux nazis et au système de déshumanisation du aux conditions extrêmes rencontrés alors dans ce lieu. 
Si on lit les récits des survivants de ces camps, on note une lutte pour la survie, où le "chacun pour soi extrême est presque inévitable. Où le voisin arrache le morceau de pain à celui pas assez fort pour le défendre. Evidemment, le système des camps nazis a été monstrueusement pensé ainsi...Déshumanisation.
Cette loge et l'histoire montre que des hommes ont lutté à leur manière à la barbarie.
 
« Si tous les gars du Monde voulaient s'adonner la main, ...... Alors on pourrait faire une ronde autour du monde» 

Le but de cet article n'est pas de faire la promotion de la Franc-Maçonnerie, mais de réaliser un article sur la solidarité, l'empathie...Et aussi pour une skyblogeuse qui m'a demandé un article dans ce sens (elle se reconnaîtra ! :)) j'avais déjà en tête un projet d'article ainsi que la photo de la statue de la loge Liberté Chérie qui m'a servi de photo de couverture au profil facebook de ce blog juste auparavant.
 
Car il va falloir recentrer, remettre toutes ses valeurs au centre de notre société, que ce soit pour les migrants, sdf, hôpitaux, urgences, maisons de retraite, pour ceux victimes de discriminations et d'agressions et de violences. Là où malheureusement les réductions des coûts tranchent et gomment petit à petit l'humain.
 
Je dois préciser toutefois que je ne compare absolument pas les hôpitaux, urgences, maisons de retraite, foyers d'accueil aux camps évoqués dans la première partie. Une lecture en diagonale et trop rapide pourrait le laisser penser. Certes le sujet bien difficile évoqué en début d'article est bien casse-gueule. Mais il faut cependant s'inquiéter d'une disparition de l'humain, de l'écoute, de l'empathie et de la solidarité sur le long terme. Ne devenons pas inhumain sans nous en rendre compte.
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Liberté Chérie - chaîne d'union - « Si tous les gars du Monde voulaient s’adonner la main…… Alors on pourrait faire une ronde autour du monde» - solidarité - empathie - partage

Réponds que même les loups aiment 01/02/2018

L'être humain a toujours voulu se montrer (vis à vis de ses semblables bien sur et aussi envers la nature) plus féroce, sans pitié, inhumain, le mâle alpha, la terreur incarné machin tout ça...Récemment j'ai pu voir un profil sur les réseaux sociaux où un gars se présentait et incarnait selon lui le loup, le sans pitié, la "bête féroce" et proclamait dans sa présentation "Demande aux loups s'ils font preuve d'humanité" ou quelque chose dans le style...C'est méconnaître la nature humaine et la nature  lol !
 
Tentez d'y réfléchir, y a 'il un animal dans la nature qui n'en fasse pas preuve ? 
Retenez ceci, il n'y a pas d'absolu, pas de 100% noir ou blanc mais plutôt au mieux 99%.
 
On, c'est à dire nous, avons de surprenantes représentations des animaux et parfois tentons maladroitement de les imiter, de s'en inspirer. Et ces représentations et inspirations diffère d'une personne à une autre, en fonction de l'éducation, de l'histoire de chacun etc.
 
Pour en revenir à ce profil du loup sans pitié, cette auto-proclamation ou revendication cache peut-être quelque chose, une fragilité ? Une sensibilité ? Visiblement c'était un profil masculin.
Il est bien difficile à l'heure actuelle pour une personne de sexe masculin de revendiquer de la fragilité ou de la sensibilité. Tout dépend des milieux et des gens, cela sera plus ou moins bien "toléré" ou rejeté net. Donc il pourrait être presque obligatoire de se vendre comme étant à l'opposé vis à vis du monde, qui vous regarde et suit.

Et vous seriez enfermé dans un rôle qui n'est pas le votre ? 
Le souci d'assumer son quotidien encore et toujours est là...

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog  

Tags : Réponds que même les loups aiment - Il n'y a pas d'absolu

Курсанты УИГА Satisfaction 26/01/2018

En Russie, une blague de dortoir tourne à la "résistance civile"
Source : https://www.la-croix.com/Monde/En-Russie-une-blague-de-dortoir-tourne-a-la-resistance-civile-2018-01-25-1300908791?from_univers=lacroix
 
Extrait : "... a provoqué la colère du recteur de l'institut, Sergueï Krasnov, qui a dénoncé une "parodie immorale" qui "humilie la profession". "Ils ne trouveront jamais de travail", a-t-il promis aux médias russes...."
 
Hahahahaha, ne trouveront jamais de travail....FAUX, FAUX, ARCHI-FAUX ! Ils trouveront un job, ils s'en sortiront très bien et sans souci, et nous le constatons tout les jours en France. Et pourquoi ? 
 
Parce que ces jeunes bringueurs, noceurs et fêtards veulent bouffer le monde ! Leur état d'esprit est qu'ils ne doutent jamais, n'ont peur de rien ni de personnes, ils vous promettront des résultats en constance progression dans leurs jobs, ils vous feront taire par leurs arrogances, leurs vies familiales sera des plus épanouies, leurs vies sexuelles, à les entendre, digne d'une journée d'un acteur porno. Les lois et règlements ne sont pas pour eux, ils sont au delà de ça. Ils brûleront la chandelle par les deux bouts.
 
On a tous connu de loin ou de vu un de ses types insouciants, invincibles et arrogants, se mettant en scène dans de nombreuses soirées alcoolisées comme celles en question. On les a tous connu, ont-ils échoués ? Non ! Ils veulent bouffer le monde, il n'y a que vous qui en doutent.
 
Pensez-vous tellement que le monde a besoin de timides? de timorés ? de personnes fragiles ? d'ermites ? 
 
Le recteur serait-il incapable de voir que ces jeunes sont l'avenir ? 
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog 

Tags : Курсанты УИГА Satisfaction - Ils ne trouveront jamais de travail - Satisfaction de Benny Benassi - S'affranchir

Votre supplice (de Tantale) 18/01/2018

"La frustration d'une personne qui voit ses désirs toujours sur le point d'être réalisés, mais dont les espoirs sont chaque fois déçus." 
Source : http://www.expressio.fr/expressions/le-supplice-de-tantale.php

Le supplice que vous vous imaginez, je parle de celles (et ceux) qui réagissent, et s'opposent aux mouvement #BalanceTonPorc et à la parole qui se libère contre les agressions sexuelles dont les femmes furent et sont victimes. n'est ce pas celui qu'imagine Catherine Deneuve qui defend la "liberté d'importuner" ? exprimant ainsi sa vision selon laquelle les hommes allaient ne plus pouvoir draguer/importuner comme avant, les voyant condamner au célibat éternel à cause de cette campagne #BalanceTonPorc...Les hommes verraient donc passer devant leur nez 24h sur 24, 7 jours sur jour les femmes sans pouvoir les approcher, ni échanger quoi que soit (même platoniquement ?) par des barbelés virtuels ?
Supplice de Tantale.
 
Ce "supplice" ou distance, célibat éternel ou "interdiction de draguer" (comme vous le sentez) existe (et existera )t'il véritablement ? A ma connaissance, c'est la première fois qu'un débat sur le plan médiatique ou de grand ampleur apparaît, ce "Oh lala, mais comment vont faire les mecs pour trouver l'Âme s½ur désormais ?" est inédit. Et du coup, les femmes témoignant de leur ras le bol des agressions, des mecs trop lourds qui les importunent etc, passeraient presque pour des "extrémistes radicales totalitaires" ! Alors qu'elles même parlent de chape de plomb et de parcours difficile pour la reconnaissance (et l'écoute...) de leurs agressions et de leurs calvaires.
Notez que l'usage aux barbelés fait penser aux extrêmes et autres régimes totalitaires. hum.
 
Cette damnée frustration, n'était ce pas ce qui empoisonne le monde et ce depuis toujours ? 

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Supplice de Tantale - #BalanceTonPorc - Une certaine idée de l'enfer - +++xxxx+++xxxx++xx++ - La frustration d'une personne qui voit ses désirs toujours sur le point d'être réalisés mais dont les espoirs sont chaque fois déçus - Ostracisme - Liberté d'importuner - liberté d'un porc tu nais - tantacul tentacule - Bad mood

Une certaine idée de l'enfer 14/01/2018

Je vois sur le net le débat concernant le retour de Syrie et d'Irak des djihadistes sur notre territoire et de ceux qu'il convient de faire et d'en faire...Il y a ceux qui sont pour l'emprisonnement (et le risque de la propagation de l'endoctrinement réel) et il y a ceux qui ne voudraient pas les voir sur le territoire national, et les laisser à la justice du pays où ils se trouvent (moins clémente on le craint...) Bon, comme la couv de Charlie Hebdo le montre, ils ne sont guère les bienvenus... Et des personnes ne leur souhaite pas le meilleur.
 
Je vais faire de la provocation: A ceux qui voudraient les condamner à la réclusion perpétuelle, aux travaux forcés ou les laisser à la vindicte populaire de la région où ils ont été arrêtés, je dis que vous êtes mous, et je vais être bien plus cruel que vous.
 
Oui moi voyez-vous, je les condamnerai à "notre enfer quotidien":
-Les contraindre à réaliser des objectifs économiques et commerciaux chaque fois plus élevés,  
-Les obliger à devenir des stars au plus vite que ce soit par la musique, la dance, la comédie, 100 000 vues sur youtube et et ce chaque jour
-Les faire dormir des nuits dehors dans la file d'attente à la sortie de chaque nouveau iphone 
-Leur ordonner d'avoir une vie de famille épanouie
-Les forcer à se dépasser dans des challenges sportifs aventuriers toujours plus fous encore et encore.
 
N'est ce pas exactement ce qu'ils ont voulu échapper/fuir lâchement en allant en Syrie et en Irak ? Et non, je ne suis pas un pervers cruel sans c½ur, mais notre société ? Une certaine idée de l'enfer.
Vous verrez, que ce qui est exposé ici n'est pas stupide, notre société va véritablement le faire.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Une certaine idée de l'enfer - Tu fuis - divan - confession - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde - S'affranchir - woken - renoncement