Dieu est mort

Comments (11) :

  • dayofdoom

    02/05/2012

    Sophie wrote: "Une vidéo intéressante sur cette nouvelle ère de la toute puissance de l'humain : "Welcome to anthropocène" http://vimeo.com/39048998.

    « Les civilisations meurent par suicide, écrivait Arnold Toynbee. Non par meurtre. »

    L'envie de vivre de l'humanité ne peut se traduire que par une éthique laïque et universelle, cet impératif au delà de lui-même, le remettant en face de sa finitude et par là même de sa puissance d'infini. Elle passe forcément par le respect de la Vie, de toute Vie.
    "

    merci pour le commentaire et la visite, oups, la vidéo est en anglais, voila du taf en perspective.... :)

  • crazygollum

    02/05/2012

    La seule manière qu'il nous reste pour atteindre le divin est de créer, de devenir à notre tour des créateurs. Mais combien le sont réellement?

    M'y essayant, je sens bien les limites de la création, et je touche ce que Dieu connaît depuis la nuit des temps.

    Tu parle de la loi sur la laïcité, j'ajouterais que dans cette atmosphère fondamentalement anticléricale, un certain nombre d'auteurs se sont tournés vers la religion comme seul refuge à leur art, sans doutes pour encore pouvoir croire en leurs création, et par conséquent en La création.

    Je suis profondément athé, mais je méprise tout ces athés qui n'ont aucune idée de ce que peut être une religion, qui s'en sont détournés sans réflexion, juste parce que tout le monde le fait. Ils souillent la vrai pensée athée en ignorant ce qu'est Dieu. Je connais Dieu, et donc, je suis athée. La flemme intellectuelle est ce qu'il y a de plus haïssable, qu'on se tourne vers Dieu ou non, il faut le faire avec fermeté. C'est surtout ça que je pense.

    En outre, si ma parfaite haine gicle à l'encontre des bigots, je n'ai qu'un profond respect pour les moines qui vivent jusqu'au bout ce en quoi ils croient. Je ne voix même pas leur geste comme purement religieux, mais comme un mépris charitable de l'extérieur. J'ai fait une apostasie, mais je ne m'interdit pas de devenir Oblat à la fin de ma vie.

  • Sophie

    02/05/2012

    Une vidéo intéressante sur cette nouvelle ère de la toute puissance de l'humain : "Welcome to anthropocène" http://vimeo.com/39048998.

    « Les civilisations meurent par suicide, écrivait Arnold Toynbee. Non par meurtre. »

    L'envie de vivre de l'humanité ne peut se traduire que par une éthique laïque et universelle, cet impératif au delà de lui-même, le remettant en face de sa finitude et par là même de sa puissance d'infini. Elle passe forcément par le respect de la Vie, de toute Vie.

  • HeavyPunk56

    30/04/2012

    je n'apprécie pas les grosses fêtes de ce genre ( ton image ) , je préfère les fêtes en campagne. On ne dérange personne, on est tranquille avec le charme de la nature alors qu'en ville , on peut tomber sur des vipères et la moindre bêtise est davantage préjudiciable....

  • HeavyPunk56

    30/04/2012

    pour ma part, je pense que la laïcité est une belle création , elle nous permet de respecter la religion de chacun sans faire de prosélytisme.

    Le problème vient de la sédentarisation. Je m'explique
    A l'époque de la Préhistoire, les hommes étaient en permanence en danger de mort. Cette proximité nous permettaient de montrer nos valeurs devant tous et il y avait davantage de solidarité entre les humains face a Dame nature qui pouvait être malfaisante.....

    Avec la sédentarisation, on n'a plus besoin de montrer nos valeurs ( notamment en chassant ) car nous avons une garantie de vie. et notre société est celle de la consommation et de la richesse ( logement, vivre..... ) et pour nous distinguer des autres, il ne reste plus que l'apparence, l'origine sociale, la vanité, l'image des autres sur nous.
    Avec le phénomène internet, cela se renforce par le fait que les infos circulent plus vite, on sait les choses mais on ne les comprend pas toujours, ce qui génère la superficialité.

    Ce qui explique que certains font n'importe quoi pour etre connu.....

  • EGGYSAPIENSSAPIENS

    30/04/2012

    L'UNIVERSALISME

    Nos sociétés sont fondées sur des mythes religieux. Aucune culture n'a pu échapper à cet artifice tant il est efficace au point que s'en priver deviendrait suicidaire. Même nos neufs démocraties laïques sont totalement imprégnées d'une culture hérité d'une pensée religieuse qui fait la part belle à toutes les superstitions érigées en croyances, en dogmes invraisemblables, mais qu'on est prié de ne pas discuter, par « respect » pour la religion des autres.

    Je pense désormais que les religions devraient faire partie de la littérature, de la mythologie, des contes et légendes, de même que des postulats de la science fiction. Je ne crois pas en un dieu et j'abhorre ces élucubrations ésotériques qui aliènent quatre vingt dix neuf pour cent des humains. J'admets volontiers son pouvoir de civilisation qui nous éloigne de la supposée barbarie des cultures primitives. Et encore, la vie trouve toujours son chemin et la culture laïque saura en faire autant à terme. J'ose croire que c'est maintenant une évidence pour tout esprit cultivé et une certitude pour tous les scientifiques contemporains.

    Mais que serait une société purement laïque comme le souhaitaient déjà Pascal, Descartes, Spinoza, Rousseau et nombre de protagonistes de la révolution française de 1789 issus du siècle des lumières ?

    Alors que la religion instaure une société docile ou chacun aspire à respecter autrui autant qu'il souhaite l'être, la laïcité nous ramènerait à un cartel cruel où les esprits forts et sans scrupules exploiteraient les esprits plus faibles... Bref je ne vois pas la différence avec notre société laïque libérale d'aujourd'hui, parce qu'il en est ainsi de la nature de l'humain qui pense qu'il pense, puisque qu'après Homo Erectus est venu Homo Sapiens et aujourd'hui Homo Sapiens Sapiens, que c'est naturel, l'évolution des espèces est inéluctable comme nous l'ont enseigné Darwin et Wallace en 1859.
    N'y a-t-il pas de la violence dans l'une comme dans l'autre de ces sociétés?
    Les guerres de religions, non obstant l'ironie du fait que quasi toutes se réclament d'un même dieu unique, ne sont elles pas des guerres de profits ? Des guerres de pouvoir, les unes sur un plan spirituel, les autres sur un schéma matériel, encore que cela se discute puisque que l'une et l'autre ont besoin d'idéologie comme de ressources concrètes, de la richesse sonnante et trébuchante, pour diffuser leurs propagandes respectives.

    Depuis toujours les êtres vivants, plantes et animaux dont nous sommes, cherchent à exploiter au mieux les ressources naturelles de leur environnement pour se développer, procréer et perdurer. Il en est ainsi du mécanisme naturel de la vie sous toutes ses formes comme le pressentit Mendel en découvrant les lois de l'hérédité, prémices de la découverte des gènes, ainsi nommés par Johannsen en 1909. Sauf que nous avons rompu cet équilibre extraordinaire par notre ingéniosité pour ne pas dire intelligence.

    Il est de notre devoir envers les générations futures et par respect des générations passées d'en prendre pleinement conscience et de tout mettre en oeuvre pour préserver cet équilibre, fragile au demeurant. Il suffit de se remémorer les différentes ères passées de notre vaisseau spatial nommé Terre et, son cortège d'espèces disparues, certes parfois par nécessité, mais hélas plus souvent due à l'instabilité de cet écosystème exposé à de multiples dangers intérieurs comme extérieurs. Me dois je de te remémorer le précambrien : âge des invertébrés, le cambrien : vertébrés et plantes, le jurassique : dinosaures, premiers mammifères et oiseaux, l'éocène : premiers primates, le paléolithique : premiers humains, le néolithique: premières sociétés civilisées, qui à chaque périodes ont dû s'adapter ou disparaître face aux nouveaux défis de leur environnement changeant.
    Ceci est à méditer, bien entendu, si nous ne souhaitons pas finalement tout détruire et à la fin périr, comme si rien de tout cela importait, alors là, oui nous sommes sur le bon chemin...

    A nous d'agir, non plus en humain qui pense qu'il pense, mais en humain qui sait qu'il pense, en attendant l'humain qui sait qu'il sait, bien qu'en latin cela se dise avec les mêmes mots : Homo Sapiens Sapiens. Enfin, bon, heu, Siddhârta Gautoma alias Bouddha nous l'enseignait déjà il y a deux milles cinq cent ans : «En dépit de bons yeux et d'une bonne liberté, on demeure aveugle et emprisonné aussi longtemps qu'on adopte une croyance ».
    Mais rien n'y fait, peu l'entendent ainsi. L'humain aspire plus à croire qu'à savoir !

    Cette société a tous les atouts pour ce libérer des idées obscurantistes des religions. Elle a éprouvé les écueils des formes extrêmes de la laïcité, anarchisme et communisme. D'autre part les royaumes, empires, dictatures et républiques despotiques proclamant leur légitimité instaurée par un ou plusieurs supposés dieux selon leur époque, ont montré leurs limites souvent insupportables.
    Ne peut on aujourd'hui établir la société humaniste rêvée au siècle des lumières ?
    Une démocratie planétaire laïque et paritaire pour enfin goûter à la libération des aliénations de toutes origines et vivre en bonne harmonie avec notre environnement, pensé en terme écologique de développement durable.

    L'universalisme : Doctrine de ceux qui comprennent la réalité comme une unité englobant tous les individus et qui ne voient d'autorité que dans le consentement universel.
    Un seul moyen de diffusion : l'étude et l'enseignement.
    Non plus en tant que primate mais en humain moderne !
    Moi j'y suis prêt et toi ?

    ONÜRB 2010 et je re-signe ONO 2°12

  • corine8888

    30/04/2012

    Bonsoir
    __/)_______/)______./¯"""/')
    ¯¯¯¯¯\)¯¯¯¯¯\)¯¯¯¯¯'\_,,,,\)

    je passe la rose de l'amitié
    pour te souhaiter
    une bonne soirée
    suivie d une excellente nuit

           „~”░░░░░░\\░░░░░)
       „~” ░░░░░░░░\\\\\\```````
    ~”░░░░░░░░░░░░\\\\\\
    ░░░░░░░░/````\\░░|/
    ░░░░░░░░\\____||░|
    ░░░░/  \\░░\\___||░|
    ░░░/____ \\░░___|░|
    ░░/______ |░░|_/░/
    ░/________|░░|/░/
    ___________\\░////
    _____________◆ (l)
    _____________◆ (l)
    ___________◆ (l)
    _________◆ (l)
    ─▄████▄████▄
    ██▒▒▒▒█▒▒▒▒██
    ▀██▒ ▒▒▒▒▒██▀
    ─▀██▒▒▒▒▒██▀
    ───▀██▒██▀
    ─────▀█▀

    Gros bisous

  • azur412

    30/04/2012

    j'ai un peu contourné ma colère ( voire ma rage ! ) contre le catholicisme , pour aller voir ce qu'il y avait derriere , j'ai gardé que ce qui me parlait et jeté le reste , je pense que la plupart des religions ont été perverties par les pouvoirs qui ce sont succedés au fil des siècles .... à nous de faire le tri et d'aretter de gober bêtement tous ce qu'on nous dit depuis la naissance ; à cause de ça je n'aime pas dire dieu , je préfère l'appeler la vie , nous faisont partie de la vie , nous sommes la vie , au même titre que tous ce qui nous entoure ....
    cette phylosophie de vie que nous appelons bouddhisme m'a évité de me battre contre moi-même ....
    je pense qu'il ne faut pas tous jeter dans les religions et garder tous ce qu'il y a de plus beaux et en général le point communs qu'elles ont entre elle c'est l'amour , l'amour des autres , de soi , de ce que l'on fait , le partage ...., de ne pas tué .....
    je pense que la laïcité est une bonne chose a condition de ne pas tomber dans l'extrémisme également .....

  • floflo275

    30/04/2012

    Superbe article...

  • EGGYSAPIENSSAPIENS

    29/04/2012

    Je réfléchi et je reviens poser ma critique....!

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.225.36.143) if someone makes a complaint.

Report abuse