Ne cédons pas aux chants des sirènes

Comments (10) :

  • BadSlut

    26/11/2012

    J'ai lu un livre sur le champ des sirenes mais impossible de retrouver le nom, c'est très interessant en tout cas

  • dayofdoom

    26/11/2012

    pygrre35 wrote: "voie ö voix la vérité Ö vertu avait son chemin Ö étoile de lao'tseu devenue démon géométrie d'or Ä cette oublie elle en Ä ö fée un sentier Ä redécouvrir Ö tempo arithmologie"

    ah l'arithmologie, je n'ai jamais été copain avec les chiffres... :)

  • pygrre35

    26/11/2012

    voie ö voix la vérité Ö vertu avait son chemin Ö étoile de lao'tseu devenue démon géométrie d'or Ä cette oublie elle en Ä ö fée un sentier Ä redécouvrir Ö tempo arithmologie

  • dayofdoom

    24/11/2012

    floflo275 wrote: "Au point du jour, souvent en sursaut, je me lève,
    Éveillé par l'aurore, ou par la fin d'un rêve,
    Ou par un doux oiseau qui chante, ou par le vent.
    Et vite je me mets au travail, même avant
    Les pauvres ouvriers qui près de moi demeurent.
    La nuit s'en va. Parmi les étoiles qui meurent
    Souvent ma rêverie errante fait un choix.
    Je travaille debout, regardant à la fois
    Éclore en moi l'idée et là-haut l'aube naître.
    Je pose l'écritoire au bord de la fenêtre
    Que voile et qu'assombrit, comme un antre de loups,
    Une ample vigne vierge accrochée à cent clous,
    Et j'écris au milieu des branches entr'ouvertes,
    Essuyant par instants ma plume aux feuilles vertes.
    Victor Hugo :
    "

    magnifique :)

  • floflo275

    24/11/2012

    Au point du jour, souvent en sursaut, je me lève,
    Éveillé par l'aurore, ou par la fin d'un rêve,
    Ou par un doux oiseau qui chante, ou par le vent.
    Et vite je me mets au travail, même avant
    Les pauvres ouvriers qui près de moi demeurent.
    La nuit s'en va. Parmi les étoiles qui meurent
    Souvent ma rêverie errante fait un choix.
    Je travaille debout, regardant à la fois
    Éclore en moi l'idée et là-haut l'aube naître.
    Je pose l'écritoire au bord de la fenêtre
    Que voile et qu'assombrit, comme un antre de loups,
    Une ample vigne vierge accrochée à cent clous,
    Et j'écris au milieu des branches entr'ouvertes,
    Essuyant par instants ma plume aux feuilles vertes.
    Victor Hugo :

  • Breizhrockeur56

    23/11/2012

    j'ai étudié cette oeuvre littéraire de A à Z en terminale , une superbe oeuvre mais avec plein de détail et de sens !

  • dayofdoom

    23/11/2012

    floflo275 wrote: "« Comme les rêves sont cruels, qui nous laissent entrevoir des merveilles pour mieux nous en priver ! »
    Amélie Nothomb
    "

    belle citation, bonne soirée :)

  • floflo275

    23/11/2012

    « Comme les rêves sont cruels, qui nous laissent entrevoir des merveilles pour mieux nous en priver ! »
    Amélie Nothomb

  • dayofdoom

    22/11/2012

    vers-atile wrote: "et il y a aussi des gens qui sont là, sans arrière pensée, juste pour le mplaisir du moment partagé, il ne recherche ni profit ni aide, qu'une discussion agréable et intéressante (si, si, il y en a, j'en connais) ^^
    "

    oui, c'est vrai, heureusement

  • vers-atile

    22/11/2012

    et il y a aussi des gens qui sont là, sans arrière pensée, juste pour le mplaisir du moment partagé, il ne recherche ni profit ni aide, qu'une discussion agréable et intéressante (si, si, il y en a, j'en connais) ^^

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.250.227) if someone makes a complaint.

Report abuse