Comment aider les autres au mieux en leur épargnant les souffrances et les "inévitables" épreuves de la vie ?


Comment aider les autres au mieux en leur épargnant les souffrances et les "inévitables" épreuves de la vie ?
J'ai entendu une fois que quand on est amené à diriger les autres, il faut apprendre et savoir faire souffrir les autres. Vous me direz que inévitablement on est confronté aux dures épreuves de la vie individuellement, et que si l'on y est pas préparé, pas entraîné, nos chances de les surmonter sont minces et amoindris. C'est vrai. Néanmoins, cela ne doit pas être un prétexte pour faire souffrir quiconque, juste histoire que "c'est pour son bien" ou "il en verra d'autres.." 
Car c'est reconnaître en partie un échec à bâtir un monde parfait où un monde meilleur, en gros, nous n'avons pas été si bons que ça....Et nous continuons à l'être.
Il nous appartient à nous en ce moment de construire le monde de demain, nous ne devrions jamais l'oublier, alors bâtissons le sans le moins de souffrances possibles.
Agir mal aujourd'hui c'est conditionner le lendemain, on est héritier de nos actes selon Bouddha.
Forger un caractère est louable, faire apprendre le disciple ou l'élève est une phase obligée, Reste les différentes méthodes. Les personnes ont une fâcheuse tendance à répéter un schéma.
Une personne qui aura souffert répétera ce même schéma justement.  

Bien sur, je ne pourrais et ne peut pas affronter à moi tout seul les épreuves de la vie pour les autres, (tout porter sur les épaules ...) tout comme je ne peux les empêcher. Mais prenons garde au monde que nous bâtissons pour demain. Qu'il soit le plus possible sans souffrances...
Un conseil : fuyez comme de la peste ceux qui prétendent modeler une personne en sacrifiant la tendresse et en imposant unilatéralement un mode de vie à la dure, si ce n'est pas l'innommable.
Prenez par exemple léonide kamenef (le monstre...), fondateur et au centre de la triste affaire de "l'école en bateau" qui avait une haine des vrais enfants et voulait façonner l'enfant idéal par des pressions psychologiques (de manière abjecte et pédophile) en rejetant de manière absolue le lien d'affection avec leurs familles....En gros, kamenef ne supporte pas l'enfant bien éduqué comme il se doit qu'il trouve chouchouté et trop tendre...Et il le fracasse...
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : quand on est amené à diriger les autres il faut apprendre et savoir faire souffrir les autres. - pédophilie - l'école en bateau - Il nous appartient à nous en ce moment de construire le monde de demain - Forger un caractère - répéter un schéma - prenons garde au monde que nous bâtissons pour demain - on est héritier de nos actes selon Bouddha.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.187.45) if someone makes a complaint.

Comments :

  • llavie7

    13/04/2013

    On vit dans un monde de montres, il crée une école en bateau afin d'avoir livre accès aux pauvres victimes sans défenses enfin je dirai tout simplement le mode de vie actuel le sacrifice des enfants d'ailleurs c'est le rite des sectes sataniques abus des enfants et le sacrifices, mais quand je vois qu'il a fallu plus de 30 ans pour que cet horrible montre passe en justice et le comble une petite condamnation à 12 de de réclusion criminelle, enfin il sera surement bien traiter par rapport aux innocents emprisonnés.
    Elle est belle notre justice.

  • Breizhrockeur56

    18/03/2013

    on peut dire la même chose pour la brutalisation des sociétés par les régimes Stalinniens, Hitlèriens et Mussoliniens?
    Ces états vouaient un culte à leur nation, niant les réels problèmes des populations comme ceux des veuves et des orphelins de la première guerre mondiale et des violences révolutionnaires......

  • floflo275

    18/03/2013

    " On ne connaît personne sinon par l’amitié. "
    de Saint Augustin .

Report abuse