Qui va nous aider ? Nous épauler pour sortir du cycle des renaissances et de la souffrance ?

[..] pendant la sixième année de son enseignement, le Bouddha prit le mont Yugandhâra (représenté à gauche par un pilier) et le mont Meru comme marches pour monter au Ciel des Trente-trois. Là, il s'assit sur le trône de Shakra (Indra) et enseigna l'Abhidharma à sa mère, servi par les dieux des dix mille mondes. Cette illustration d'un manuscrit birman du XIX~ siècle décrit le moment où le Bouddha descend le triple escalier d'or, d'argent et de joyaux, accompagné par les nombreuses divinités, et arrive à la ville de Sankashya. Cet événement est marqué par la fête birmane des lumières (Thadingyut), à la fin de la saison des pluies.
 
Dans cette illustration, Le Bouddha enseigne l'Abhidharma à sa mère, décédée peu de temps après sa naissance, Quel en est la raison ?
Car il ne la connaît pas, ou très peu, c'est dire sa compassion et sa préoccupation la concernant. Son sort l'intéresse et il s'en soucie, sa mère est toujours dans le cycle des renaissances, à l'inverse de lui, et il souhaite l'en délivrer.
En montant ainsi au ciel dit des Trente-trois où sa mère était née à nouveau sous forme divine, il veut la délivrer du cycle des renaissances, et de l'aspect illusoire, trompeur et temporaire même en tant que divinité dans ce monde, rendant le moment où l'être quitte ce monde plus insupportable encore... Selon les textes, ce séjour dura trois mois. A l'issue de cette période, il redescendit du ciel des Trente trois par un escalier de cristal orné de joyaux, escorté par les dieux Brahmâ et Shakra. 
Qui va nous aider ? Nous épauler pour sortir du cycle des renaissances et de la souffrance ? 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 
 
L'Abhidhamma Pitaka (pâli, sanskrit : Abhidharma) — littéralement « La corbeille des commentaires », « La doctrine spéciale » ou encore « au-dessus de l'enseignement » — est la section du canon pâli, le Tipitaka, consacrée aux exposés psychologiques et philosophiques de l'enseignement du Bouddha.Plus précisément, l'Abhidhamma traite de la cosmologie, de l'analyse psychologique, de la classification des phénomènes et de la métaphysique.

Tags : Bouddha - l’Abhidharma - cycle des renaissances - Ciel des Trente-trois - illumination

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.169.119) if someone makes a complaint.

Comments :

  • dayofdoom

    06/08/2013

    guerrier-de-lumiere wrote: ":-) et bien tu as tout à fait le droit de ne penser qu'à toi. Personnellement je ne veux pas d'enfants non plus. Si on se sent pas prêt, c'est mieux de ne pas le faire car si c'est pour mettre au monde un être voué à la tristesse dès le départ parce qu'on ne se sent pas capables d'assumer à 100% le rôle qu'il faut :-) il y a assez d'autres personnes sur terre qui font des enfants... faut pas se sentir coupable de ne pas faire comme eux :-) et si le fait de ne pas en faire nous donnais l'occasion comme tu dis, d'évoluer personnellement, de trouver notre but profond dans cette vie... etc... avec un ou des enfants le vie n'est pas la même et on a beaucoup moins de temps et d'occasions pour se poser les questions qui mènent à l'évolution personnelle, en tout cas dans les premières années de l'enfance, après une fois que l'enfant est autonome on se retrouve face à soi-même et on à l'occasion à nouveau de se reposer les questions mais en attendant, on se mets entre parenthèses :-) moi j'ai pas envie de me mettre entre parenthèses, je veux me poser toutes ces questions sans attendre etc.. et quand tu dis que lorsqu'on se sent heureux sur cette terre ce n'est que temporaire? Je ne suis pas d'accord. Ce qui nous rends heureux aujourd"hui ne le fera peut être plus demain mais à nous de trouver chaque fois une nouvelle chose qui nous rendre heureux... savoir évoluer, avancer, ne pas rester avec ces anciens acquis.... c'est ça la clef du bonheur, s'adapter à tout en n'importe quelle situation et savoir tirer de chaque situation ce qui nous convient, faire consciemment un tri et se contenter de peu :-) tu ne penses pas?"

    je suis d'accord, et je l'oublie assez souvent...je parlais de l'insatisfaction.

  • guerrier-de-lumiere

    06/08/2013

    :-) et bien tu as tout à fait le droit de ne penser qu'à toi. Personnellement je ne veux pas d'enfants non plus. Si on se sent pas prêt, c'est mieux de ne pas le faire car si c'est pour mettre au monde un être voué à la tristesse dès le départ parce qu'on ne se sent pas capables d'assumer à 100% le rôle qu'il faut :-) il y a assez d'autres personnes sur terre qui font des enfants... faut pas se sentir coupable de ne pas faire comme eux :-) et si le fait de ne pas en faire nous donnais l'occasion comme tu dis, d'évoluer personnellement, de trouver notre but profond dans cette vie... etc... avec un ou des enfants le vie n'est pas la même et on a beaucoup moins de temps et d'occasions pour se poser les questions qui mènent à l'évolution personnelle, en tout cas dans les premières années de l'enfance, après une fois que l'enfant est autonome on se retrouve face à soi-même et on à l'occasion à nouveau de se reposer les questions mais en attendant, on se mets entre parenthèses :-) moi j'ai pas envie de me mettre entre parenthèses, je veux me poser toutes ces questions sans attendre etc.. et quand tu dis que lorsqu'on se sent heureux sur cette terre ce n'est que temporaire? Je ne suis pas d'accord. Ce qui nous rends heureux aujourd"hui ne le fera peut être plus demain mais à nous de trouver chaque fois une nouvelle chose qui nous rendre heureux... savoir évoluer, avancer, ne pas rester avec ces anciens acquis.... c'est ça la clef du bonheur, s'adapter à tout en n'importe quelle situation et savoir tirer de chaque situation ce qui nous convient, faire consciemment un tri et se contenter de peu :-) tu ne penses pas?

  • dayofdoom

    06/08/2013

    guerrier-de-lumiere wrote: ":-) ce n'est pas une coincïdence si aucun boudha, lama, prêtre, pâpe, nonne etc... n'ont pas d'enfants.... pour moi ils ont décidé de sortir du cycle des renaissances. Et dans l'histoire de gautama... lui il peut choisir de revenir ou non puisqu''il a pas eu d'enfants mais sa mère.... elle elle doit revenir :-) donc ça semble tenir la route comme explication :-) je me trompe peut-être mais au fond de moi je sens que je suis dans le bon quand-même. Bonne journée L'histoire d'adam&ève c'est pareil, avant d'être incarnés ils étaient au paradis, immortels ensuite ils ont goûté le fruit et se sont incarnés et sont devenus mortels etc....Mais la question est : pourrons-nous résister à la tentation de revenir ? car c'est quand même agréable tout ce qu'on peut faire sur cette terre étant incarnés... je suppose qu'une fois qu'on n'est plus incarnés et qu'on est plus que simple esprit... on peut plus ressentir les choses qu'on ressent maintenant : le plaisir de manger, de voir de belles choses, de sentir etc.... mais on a plus de souffrances non plus, ça c'est bien... mais est-ce que la souffrance vaut pas la peine d'être vécue pour pouvoir ressentir les bonnes choses? c'est la grande question :-) finalement si on est pur esprit immortel on fini peut être par s'ennuyer... voila pourquoi on a décidé de s'incarner ?? je sais pas... bonne journée"

    il ne faut pas oublier que si l'on se sent "heureux" en ce monde, ce n'est que temporaire....Le désir d'avoir une réponse à nos questions (qui peuvent être nombreuses) contribue aussi à ce que l'on se réincarne à nouveau selon moi, ça n'a peut-être rien à voir mais curieusement devenir père n'est pas un de mes buts dans ma vie, j'en fiche complètement ! lol, il y a aussi que les enfants me semble imprévisibles, et que j'aurais surement des cours à prendre pour les éduquer...C'est peut-être une attitude égocentrique, où je ne penserais qu'à moi...

  • guerrier-de-lumiere

    06/08/2013

    :-) ce n'est pas une coincïdence si aucun boudha, lama, prêtre, pâpe, nonne etc... n'ont pas d'enfants.... pour moi ils ont décidé de sortir du cycle des renaissances. Et dans l'histoire de gautama... lui il peut choisir de revenir ou non puisqu''il a pas eu d'enfants mais sa mère.... elle elle doit revenir :-) donc ça semble tenir la route comme explication :-) je me trompe peut-être mais au fond de moi je sens que je suis dans le bon quand-même. Bonne journée L'histoire d'adam&ève c'est pareil, avant d'être incarnés ils étaient au paradis, immortels ensuite ils ont goûté le fruit et se sont incarnés et sont devenus mortels etc....Mais la question est : pourrons-nous résister à la tentation de revenir ? car c'est quand même agréable tout ce qu'on peut faire sur cette terre étant incarnés... je suppose qu'une fois qu'on n'est plus incarnés et qu'on est plus que simple esprit... on peut plus ressentir les choses qu'on ressent maintenant : le plaisir de manger, de voir de belles choses, de sentir etc.... mais on a plus de souffrances non plus, ça c'est bien... mais est-ce que la souffrance vaut pas la peine d'être vécue pour pouvoir ressentir les bonnes choses? c'est la grande question :-) finalement si on est pur esprit immortel on fini peut être par s'ennuyer... voila pourquoi on a décidé de s'incarner ?? je sais pas... bonne journée

  • dayofdoom

    04/08/2013

    guerrier-de-lumiere wrote: "personnellement j'ai une profonde conviction que pour se sortir du cycle il ne faut plus faire d'enfant. Si tu fais un enfant... tu reviens.... c'est ce que je pense. Bonne journée"

    j'y avais pas pensé. :)

  • guerrier-de-lumiere

    04/08/2013

    personnellement j'ai une profonde conviction que pour se sortir du cycle il ne faut plus faire d'enfant. Si tu fais un enfant... tu reviens.... c'est ce que je pense. Bonne journée

  • dayofdoom

    04/08/2013

    chatographe wrote: "super tes articles bon dimanche "

    merci, bon dimanche à toi aussi :)

  • Descartes-a-jouer

    04/08/2013

    Certaines personnes peuvent bloquer ton cycle de réincarnation, depuis la Terre. MAis d'une autre manière que celle de Bouddha. Le problème, c'est qu'elles sont rares, et il faut lees trouver avant de mourir.

  • chatographe

    04/08/2013

    super tes articles bon dimanche

  • dayofdoom

    04/08/2013

    sokankuyatamaneimajonozo wrote: "Bah, déjà, il faut se souvenir de ne pas suivre la lumière rouge, c'est un bon début."

    :)

Report abuse