Malheureuse femme de Loth

De là les célestes voyageurs se dirigèrent vers Sodome; Abraham les accompagna une partie du chemin. Le Seigneur lui révéla que la ville de Sodome allait être détruite, parce que les péchés des habitants étaient montés à leur comble. Usant d'une sainte familiarité avec Dieu, Abraham intercéda pour le salut de la ville coupable: « Seigneur, dit-il, ne l'épargneriez-vous pas s'il y avait cinquante justes? » Dieu promit le pardon en faveur de cinquante justes. «Puisque j'ai commencé repartit Abraham, je parlerai encore à mon Seigneur, quoique je ne sois que cendre et poussière: s'il n'y avait que quarante-cinq justes? - Je ne détruirai pas la ville, » répondit le Seigneur. Abraham continua de prier jusqu'à ce que le Seigneur dit : « Même pour dix justes, j'épargnerai la ville. » Mais il ne trouva pas dix justes dans Sodome.
Le lendemain la terrible punition s'accomplit: une pluie de feu et de soufre tomba sur la cité. Averti par les anges, Loth l'avait quittée de grand matin, avec sa femme et ses deux filles; épouvantée du bruit qu'elle entendait et cédant à un mouvement de curiosité, la femme de Loth, au mépris de la défense, faite par les anges, regarda derrière elle: elle fut aussitôt changée en statue de sel. Sodome et cinq villes voisines furent réduites en cendres, tous les habitants périrent au milieu des flammes.
La Bible, ancien testament, livre II.
 
Tel fut le destin tragique de la femme de Loth, changé en statue de sel, suite à un mouvement de curiosité, de compassion ? Cet événement se déroule dans l'ancien testament, le pardon, la rédemption des péchés et fautes, la compassion n'y figurent pas comme dans le nouveau testament. Il est clairement exprimé via un avertissement divin de ne pas se retourner, de ne pas prendre en pitié les habitants immolés souffrant le martyr, la compassion pour eux n'est pas tolérée......
Le prophète Abraham en fit preuve lui de compassion pour les habitants de cette ville, il parvient à convaincre Dieu d'épargner la ville et ses environs de la destruction au cas où il y figurerait dix justes, hélas leur nombre fut insuffisant.
Oh bien sur, on peut réagir comme le Dieu de l'ancien testament, condamner à des souffrances et à la mort les habitants de ces villes, dépravés notoires, dire qu'ils n'ont que ce qu'ils méritent, mais c'est oublier la compassion, prenons garde à ne pas mélanger rappel à l'ordre, punitions et réparations, leçons à apprendre, châtiment, pénitence et ....peine capitale.
Voyez le fait divers de cette semaine concernant le chat Oscar et son tortionnaire, vouloir la peine de mort pour cet individu est-ce justifier ? Va-t-on dans le bon sens ?
 Il est nécessaire à mes yeux que l'individu comprenne son erreur, la nécessité de changer ses attitudes, lui et tout ceux autour de lui. Vouloir donner la peine capitale trop vite et facilement deviendrait vite un grave danger pour notre société.
L'exemple qui me vient en tête est la période de la terreur de 1793-1794 où on pouvait exécuter des personnes sur un simple soupçon de trahison ou de complicité avec l'ennemi.
En parlant de terreur, on peut la voir dans le comportement de Dieu on changeant la femme de Loth en statue de sel, c'est sa famille qui dut la ressentir encore plus après  avoir fui le châtiment réservé à la ville et ses environs.
Le fait divers concernant le chat Oscar montre que nous pouvons faire preuve de compassion envers un animal maltraité, et vouloir (pas tous bien sur) la mort d'un homme. Ce que l'on enseigne à l'école, ce que l'on nous a enseigné, est-il en cause ? Je ne sais pas, mais j'estime qu'il faut faire en sorte que les enfants d'aujourd'hui et de demain rejettent toute forme de violence, physique et morale (discriminations, menaces etc.).
Au passage, en revenant à Loth et à sa malheureuse compagne, serais-ce une forme de misogynie ou un sentiment visant à dévaloriser les femmes en général de la part de ceux qui ont rédigés l'ancien testament ? On peut considérer cet épisode (s'il a bien eu lieu...) comme une manière de montrer une fois de plus le côté dominateur, terrible et sans pitié de Dieu sur ceux qui lui désobéissent et/ou serais tenter de la faire...Ou de pointer du doigt le sexe dit faible... La parité homme/femme ne devait pas être de mise dans ces temps là. Encore une chose que les enfants d'aujourd'hui et de demain doivent apprendre et intégrer, la parité homme/femme. Et supprimer l'expression sexe faible ?
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : La Bible - ancien testament - livre II - Pauvre femme de Loth - changée en statue de sel - Abraham - jugement divin - compassion - pitié - curiosité - le chat Oscar - terreur - peine de mort - éducation rejetant toute forme de violence physique et morales - misogynie - parité homme femme - expression sexe faible - Maître de Justice

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.108.19) if someone makes a complaint.

Report abuse