Suis-je ce que mon passé a fait de moi ?

Demandez-vous ce que vous avez vécu(e) ? Enduré(e) ? Connu comme parcours initiatique..... Introspection, et voyez là où vous en êtes, ce que vous réalisez actuellement, l'état d'esprit. On est héritier de nos actes....
Ce que vous avez réalisé, appris et accumulé compte autant que ce que vous n'avez pas appris, connu, ressenti etc.
La philo demande aujourd'hui quels sont les conséquences s'il y en a de vos actes sur votre quotidien... C'est un peu idiot quelque part, pour moi, cela devrait être un dogme, martelé encore et encore : On est héritier de nos actes... Évoquer le terme de "dogme" n'est pas un hasard, inévitablement la question de la religion va être mise sur le tapis. Mais il faudrait que cela soit débarrassé de tout ce qui est relatif à la religion, à son culte, pour éviter de sombrer dans le fanatisme et l'obscurantisme. On peut songer au fameux "culte de la raison". Mais là encore, le culte de la raison connut ses fanatiques et ses excès... Le terme culte pose problème, à moins que ce soit la nature humaine... Qui après avoir connu d'autres excès et fanatisme provenant d'idées ou concept religieux agit en fonction. Ils sont ce que le passé a fait d'eux.
En passant, rassurez-vous, l'athéisme actuel peut sembler excessif, exagéré, ce n'est rien par rapport aux passé. Et je le dirais jamais assez, étudiez l'histoire du monde pour mieux appréhender le monde actuel, et relativiser.
Inévitablement il est question du concept de samsara bouddhiste, du moins ici (pas dans la copie...lol) et où le rapport entre être vivant est primordiale, l'autre sujet d'aujourd'hui "respecter tout être vivant, est-ce un devoir moral ?" se rejoint. Le fait d'éliminer un être vivant même minuscule conditionnera la suite de votre existence. Le bouddhisme enseigne qu'il faut s'imaginer via le concept de réincarnation que potentiellement chaque être vivant peut être votre mère d'une ancienne existence.
Et me concernant, je suis ce que mon passé a fait de moi, il y a bien quelque chose à l'origine de tout ça non ?
 
Du coup, après avoir parlé du passé et de son incidence sur le présent, il faut évoquer le futur, le prévoir ? "Je préfère un futur imprévisible à un futur imposteur" de Maurice Schumann. C'est avoir confiance dans l'avenir, renoncer aux démons du passé, faire cesser le conditionnement du passé. Et c'est le plus difficile. Combien de fois j'ai trouvé inadmissible et contre-productif ceux qui font en sorte que des victimes racontent et témoignent de l'horreur qu'ils ont vécue des milliers et des milliers de fois.... Les enchaînant à jamais dans leur passés, les privant ainsi des possibilités du présent et des promesses du futur via cette véritable "épreuve de torture" de revivre (faire resurgir) le passé et ses drames....On ne va pas de l'avant. Ne le disant pas mais en n'ayant rien à faire de la santé psychologique de la personne, sans parler de l'état de sa vie sociale.... C'est évident que plus la victime de son passé a l'air mal, est souffrante plus c'est vendeur......Et dire qu'il y a pire niveau opération "aide", coucou l'incompétence...j'ai rien dit.
C'est que ces personnes (manipulatrices ?) via ces victimes de leurs passées tente de faire le procès à la société actuelle, en s'adressant à la conscience générale.... Qui s'en émeut un peu mais est libérale au fond d'elle. Donc la question du sujet "la conscience de l'individu n'est-elle que le reflet de la société à laquelle elle appartient ?" donne un oui et un non. La conscience de chacun varie en fonction de ses expériences et de son quotidien. Vous n'aurez pas le même état de conscience selon les âges et les origines par exemple. Et voilà, de nouveau le thème du passé fondateur....
 
Heu, me regardez pas comme ça, j'y suis pour rien si une partie des sujets sont des clins d'½il ou des boulevards qui me permettent de faire un article et de parler de bouddhisme !!! lol
 
Allez, montre-toi, viens, que la fête commence !
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? - sujet bac philo - respecter tout être vivant est ce un devoir moral ? - la conscience de l'individu n'est elle que le reflet de la société à laquelle elle appartient ? - "Je préfère un futur imprévisible à un futur imposteur" de Maurice Schumann - On est héritier de nos actes..... - Dogme - Bouddhisme - culte de la raison - C'est avoir confiance dans l'avenir renoncer aux démons du passé faire cesser le conditionnement du passé - passé fondateur - Un jour ou l'autre

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.158.214.111) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse