Tic, tac, tic, tac, tic, tac.......L'Horloge

"Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : " Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton c½ur plein d'effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible ;
Le Plaisir vaporeux fuira vers l'horizon
Ainsi qu'une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison.
Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! - Rapide, avec sa voix
D'insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j'ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !
Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu'il ne faut pas lâcher sans en extraire l'or !
Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c'est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.
Tantôt sonnera l'heure où le divin Hasard,
Où l'auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le Repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! ""
Charles Baudelaire
 
Tu l'entends, tu le sais, mais tu le nies, qui sait ? Encore un mensonge venant d'en haut ! La mort qui tue ? Ahahahaha ! Je me moque, gentiment. Je me moque également de la vie (ou de la société...) qui attend de moi autre chose car le temps passe etc....Soit on rit, on appréhende et on attend avec le sourire, ou on se démène comme des diables dans l'eau bénite en déversant sa haine et sa rage au monde.....Car : « Sois avec les gens de telle manière que lorsque tu meurs, ils pleurent ton absence, et lorsque tu vis, ils aiment ta présence. » (Ali Ibn Abi Talib) J'ai dit que je fuyais, oui je fuis, mais moins que les autres ! lol. Je m'étourdis pas ni me soûle dans des paradis artificiels, consumant ma vie à petit feux...
Vous avez tort quand vous dites que tout s'arrête, rien ne s'arrête, c'est un éternel recommencement.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog 

Tags : L'Horloge - Baudelaire - Tic tac tic tac tic tac - Sois avec les gens de telle manière que lorsque tu meurs ils pleurent ton absence et lorsque tu vis ils aiment ta présence (Ali Ibn Abi Talib) - Tu fuis - je fuis - le temps qui passe - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - Eternel Recommencement - Un jour ou l'autre

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.33.183) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Wiess67

    03/09/2015

    Un superbe poème et une très bonne analyse...C'est un éternel recommencement...

  • Haidouk

    18/08/2015

    Ne mettons les choses à faire au lendemain, même si c'est tentant de le faire ! ^^

  • chatographe

    18/08/2015

    ❤♫❤♡♥♡"✿⊱✿❤♡♥♡✿ℒℴѵℯ✿ ✌☺ bonjour .my 2 books photos-models" http://chatographie.jepose.org/ http://chatographe.bookspace.fr/ ❤♫❤♡♥♡"✿⊱✿❤♡♥♡✿ℒℴѵℯ✿ ✌☺

  • dayofdoom

    17/08/2015

    RICAIN-DU-52 wrote: "bizar la pendule"

    ;)

  • RICAIN-DU-52

    17/08/2015

    bizar la pendule

Report abuse