Le petit garçon et l'écho dans la vallée



Source : http://www.gadlu.info/le-petit-garcon-et-lecho-dans-la-vallee.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook

Il existe une loi universelle qui dit que, dans la vie, on récolte ce qu'on sème. On appelle aussi cela la loi de cause à effet, la loi d'action réaction ou encore l'effet boomerang, c'est-à-dire que tout ce qu'on lance, nous revient.
Un petit garçon habitait dans une vallée avec sa mère. Un jour, le petit garçon était furieux après sa mère. Elle venait de le chicaner parce qu'il avait été malfaisant. Le petit garçon est sorti alors sur le balcon de la maison et a commencé à crier : « Je te déteste, je te déteste, je te déteste. » Et l'écho de répondre :: « Je te déteste, je te déteste, je te déteste. »
Effrayé, le petit garçon est vite rentré dans la maison et il est venu retrouver sa mère : « Maman, maman, il y a un petit garçon dans la vallée qui ne m'aime pas. Il dit qu'il me déteste ! » Et la mère de répondre à son fils avec un léger sourire en coin : « Ne t'inquiète pas, mon garçon, car il y a aussi un autre gentil petit garçon dans la vallée qui, lui, t'aime beaucoup. Va dehors sur la galerie et dis-lui toi aussi que tu l'aimes. »
Et le petit garçon de retourner à l'extérieur et de crier au petit garçon imaginaire : « Je t'aime, je t'aime, je t'aime. » Et de l'écho de répondre : « Je t'aime, je t'aime, je t'aime. »
Dans la vie, on récolte toujours ce que l'on sème. Si vous lancez des messages de haine, c'est également la haine que vous récolterez en retour. Par contre, si vous lancez des messages d'amour, c'est aussi de l'amour que vous recevrez en retour. Le bonheur que les gens vous prodiguent est votre responsabilité. Dites du bien des autres et ils diront du bien de vous.
« Lorsque tu craches en l'air, ça te retombe toujours sur le nez ! »

Patrick Leroux (Livre : Pour le c½ur et l'esprit)

Tags : Le petit garçon et l’écho dans la vallée - on récolte ce que l'on sème - Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? - Il n'y a jamais trop de livres Il en faut et encore et toujours C'est par le livre et non par l'épée que l'humanité vaincra le mensonge et l'injustice conquerra la paix finale de la fraternité entre les peuples

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.80.33.183) if someone makes a complaint.

Comments :

  • dayofdoom

    13/01/2016

    mondocane wrote: "En gros,c'est l'histoire du pari pascalien. C'est fort peu désintéressé, tout ça. Une belle façon de légitimer et de rendre moral l'égocentrisme qui est pourtant, quand il dit clairement son nom, vastement vilipendé dans nos sociétés bien pensantes bon teint qui pensent finalement fort peu. "

    Oui, le melon est répandu..... ;)

  • mondocane

    13/01/2016

    En gros,c'est l'histoire du pari pascalien. C'est fort peu désintéressé, tout ça. Une belle façon de légitimer et de rendre moral l'égocentrisme qui est pourtant, quand il dit clairement son nom, vastement vilipendé dans nos sociétés bien pensantes bon teint qui pensent finalement fort peu.

  • dayofdoom

    23/12/2015

    Ange-parlemoi-0800 wrote: "Je m'adapte à de nouvelles ­manières de travailler si tant est que l'on respecte ma “bulle”, mes ­silences, autant que je respecte moi-même l'autre. Je suis quelqu'un de solitaire. Mais j'ai aussi un grand ­besoin de l'autre et je réfute le terme “recluse”... Quand j'étouffe, je prends un train, un avion, et vais voir d'autres cieux... C'est une ­liberté, une chance inestimable de pouvoir voyager quand j'en ressens le désir ou la nécessité. Face à un paysage de neige, je suis émue. J'ai grandi au ­Canada, je suis certaine que cette ­attirance pour les paysages immaculés vient de là-bas. Le grand froid a un parfum très particulier, un son qui lui est propre. J'ai retrouvé cette même émotion quand je suis allée en Russie découvrir Saint-Pétersbourg, en plein hiver. Au bord de la Neva, ses canaux gelés... on guette Catherine II de Russie...
    La Corse est mon refuge. Le jour venu, la tentation pourrait être la Toscane. M'apaiser devant des ­collines d'oliviers et de vignes...
    "

    :)

  • Ange-parlemoi-0800

    23/12/2015

    Je m'adapte à de nouvelles ­manières de travailler si tant est que l'on respecte ma “bulle”, mes ­silences, autant que je respecte moi-même l'autre. Je suis quelqu'un de solitaire. Mais j'ai aussi un grand ­besoin de l'autre et je réfute le terme “recluse”... Quand j'étouffe, je prends un train, un avion, et vais voir d'autres cieux... C'est une ­liberté, une chance inestimable de pouvoir voyager quand j'en ressens le désir ou la nécessité. Face à un paysage de neige, je suis émue. J'ai grandi au ­Canada, je suis certaine que cette ­attirance pour les paysages immaculés vient de là-bas. Le grand froid a un parfum très particulier, un son qui lui est propre. J'ai retrouvé cette même émotion quand je suis allée en Russie découvrir Saint-Pétersbourg, en plein hiver. Au bord de la Neva, ses canaux gelés... on guette Catherine II de Russie...
    La Corse est mon refuge. Le jour venu, la tentation pourrait être la Toscane. M'apaiser devant des ­collines d'oliviers et de vignes...

  • peace-teuf

    23/12/2015

    j'adore merci!!

  • LA-MATRICE-777

    22/12/2015

    oui, c'est bon, seule l'Amour vaincra

Report abuse