Ludwig Part IV

Désolé pour la vidéo, mais pour des raisons de copyright à la noix et de l'intelligence de dailymotion "Nous avons reçu une notification de violation de copyright à propos d'un contenu disponible sur votre compte officiel à l'adresse suivante... :" VOUS NE VERREZ PAS LA VIDEO provenant de dailymotion...QUI ça dérange ? franchement ? allez donc essayer de trouver ce film dans votre hypermarché ! De plus ce n'est qu'un cours extrait, et ça fait de la bonne pub pour le film. 
Suite :
 
On ne voit pas la présentation du « Tristan » de Wagner, il n'y a pas de scènes d'opéra dans le film, c'est dommage bien sur, mais comme le film dure presque 4h...Ainsi il est centré que Ludwig, et on a la musique de Wagner en fond sonore tout le long du film...Ce que l'on sait du « Tristan » provient d'un témoignage d'un ministre disant que cet opéra ainsi que les générosités inconsidérés de Ludwig envers Wagner ont coûté une fortune et qu'au dernier moment l'impératrice d'Autriche Elisabeth avait annulée sa venue, afin de faire comprendre sa « désapprobation » à cet opéra et à ce qui se passait, estime le ministre. Il a vu juste. Car dès qu'Elisabeth rencontre un peu plus tard Ludwig, elle le lui dit clairement. Ludwig encore tout réjoui par le succès du public ce soir pour l'½uvre de Wagner est surpris par sa désapprobation notamment à propos des sommes dépensées. Elle lui demande au juste ce qu'il veut. C'est-à-dire : « Tu ne compte pas régner ainsi toute ta vie en dépensant des sommes folles à travers des opéras et pour les artistes ? » Mais si, c'est ce que veut Ludwig. Ludwig est comme un gosse qui pourrait passer des heures à regarder ses dessins animés préférés ou à jouer sur une console...C'est innocent, il y a rien de mal, le souci vient qu'il est adulte maintenant, qu'il a des responsabilités, des devoirs même en tant que roi. Elisabeth lui dit que sa vocation de mécène lui donne l'illusion d'avoir créer ou fait quelque chose, or il n'a presque rien fait jusqu'ici...Et elle profite pour enfoncer le clou « Tout comme je te donne l'illusion de l'amour...Il ne faut pas rester seul» Elle lui signifie clairement qu'il faut arrêter de rêver, qu'il lui faut agir, dans le bon sens, être conscient de ses responsabilités et de ses devoirs et devenir vraiment adulte. Et que toute l'aide qu'elle peut lui apporté se limitera à ces mots, rien de plus.....Double désillusions pour Ludwig, ça ne fait que commencer... Elle lui conseille, c'est presque un ordre, de se marier, d'épouser Sophie, que son devoir est d'affronter la réalité (il ou ils ne sont pas si libres qu'on pourrait le penser, bien que roi et impératrice) « Les rois ne laissent guère de traces dans l'histoire, nous sommes en vitrines, l'histoire nous oubliera, à moins qu'un fou ne parviennent à nous rendre important en nous assassinant.. » et la scène se termine où l'on la voit sur son lit de mort (on le devine) rappelant ainsi sa destinée tragique, assassinée en Septembre 1898 à Genève par un homme croyant ainsi devenir célèbre...D'où les mots d'Elisabeth prononcés auparavant. Ce qui apporte encore plus de tragédie au film. Mais nous sommes toujours en 1865, et Wagner a qui Ludwig vient rentre visite a des soucis, il est victimes de mauvaises critiques, d'attaques personnelles et des quolibets de la part du public bavarois qui n'apprécient pas ses ½uvres, qui n'y connait rien etc... En fait, les bavarois expriment leur désapprobation envers les dépenses énormes. Pourtant Wagner et Ludwig envisagent et  rêvent la construction d'un Théâtre révolutionnaire, gigantesque...Le seul bémol est le prix et la réaction du peuple, Wagner le redoute. Il n'est pas aveugle comme Ludwig, il a conscience sans le dire évidement  que le roi de Bavière est capable de folies dépensières concernant ses ½uvres et ses caprices, et qu'il en profite largement. Une preuve encore du sans gêne de Wagner profiteur et de la faiblesse de Ludwig est dans la comédie/manipulation orchestré dans la scène suivante où la femme du chef d'orchestre (maîtresse de Wagner ne l'oublions pas..) relate à Ludwig un léger malaise de Wagner survenu plus tôt, malaise que le compositeur minimise, qu'il ne veut pas évoquer devant sa majesté.... Tensions nerveuses, migraines, insomnies...Ce qu'il faut dit-elle c'est trouver ce qui en est la cause....Evidemment, lorsque son idole est touchée et malade, Ludwig s'inquiète... Elle continue en disant que ce sont pas les calomnies et mauvaises critiques déjà évoquées qui le perturbe et le fragilise, non, c'est son avenir et les dettes anciennes...Wagner feint d'être gêné et offensé par les « révélations »de madame Van Bulow...A part, elle révèle alors à  Ludwig que le maître a besoin de 200 000 florins afin d'éponger d'anciennes dettes, et ajoute t'elle, si cela ne lui est pas accordé il n'aurait pas d'autre choix que de s'en aller et de fuir les créanciers une fois de plus....Ludwig sous le choc du montant de la somme et ne voulant pas voir partir au loin son idole cède et  dit faire le nécessaire, qu'il va faire un emprunt auprès de la banque d'état...Inconscient , Il se fait rouler par Madame Van Bulow et Wagner, Wagner qui n'hésite pas à le traiter après son départ de lunatique...Ludwig dans sa faiblesse est bien seul...
 
A suivre...
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : Ludwig ou le crépuscule des Dieux - Louis II de Baviere - Ludwig ou le Crépuscule des Dieux Film complet - Romy Schneider - Tristan et Iseult - Amour impossible?

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.134.32) if someone makes a complaint.

Comments :

  • dayofdoom

    24/04/2016

    un-eclat-d-indecence wrote: "Somptueux choix ..."

    :)

  • un-eclat-d-indecence

    24/04/2016

    Somptueux choix ...

Report abuse