L'Ombre D'un Doute - Le Bourreau Robespierre

Play the video
"L'Ombre D'un Doute - Le Bourreau Robespierre - Entre 1793 et 1796, la Vendée fut le théâtre d'affrontements d'une rare violence entre des paysans insurgés et le pouvoir révolutionnaire.."
Il y a un silence gêné, embarrassé évidement concernant ces événements tragiques dans la Vendée. Le premier mouvement peut-être de réfuter, nier que ce fut aussi tragique et horrible, mais non, il y a l'évidence, cela s'est bien passé ainsi. Et dans un deuxième temps, de songer à commémorer le drame. En fait, ce n'est pas si évident. Je pense qu'il le faudrait, mais est-ce une bonne idée "d'utiliser les morts" car si il y a commémoration, discours officiels etc je vous le donne en mille qui va jouer sur la récupération ? L'autre souci est le jugement ou raccourci beaucoup trop rapide qui consiste à dire que le système actuel est issu directement du gouvernement de 1793 et du comité de salut public et donc de la terreur.
C'est une erreur. Déjà, il faut séparer le début de la révolution de 1789, à savoir le serment du jeu de paume : l'Assemblée nationale constituante et 4 ans plus tard et la période de la terreur. Les hommes ne sont pas les mêmes. Le contexte est différent, il y a eu trop d'erreur au fils des années de toutes part, trop de peurs, trop d'excès grandissants de part et d'autres dont le peuple de Paris qui a une part de responsabilité, qui ont abouti à la période de la terreur. Période terrible où le simple fait de vouloir la clémence, promouvoir le dialogue avec les exilés volontaires, royalistes ou non, les puissances étrangères pouvait vous envoyer à l'échafaud très vite...D'où une certaine "surenchère" de la part de personnes voulant ainsi sauver leur peau et gagner du temps sans le montrer véritablement. D'où les ordres de Paris et l'envoi des colonnes infernales en Vendée. Mais cela n'explique pas tout:
Imaginez que vous avez réussi à mettre par terre le système en place, vous êtes chargés de créer un nouveau système pour le remplacer, ce système dont vous estimez qu'il sera bien meilleur que l'ancien. Vous y travaillez, étudiez, vous cherchez à mettre en place le peu que vous avez commencé à bâtir. Voila qu'une force étrangère se présente à votre porte prête à vous envahir, et dans le même temps, dans votre dos, une région se soulève et ne veut pas entendre parler de votre nouveau système chéri....Que faites-vous ? Vous laissez ces personnes (forces étrangères et autres) tout foutre par terre ? Comment réagir ?

Pas évident. d'autant que la révolution et les années passant, on sent l'histoire se transformer en une course effrénée, celle de ne plus voir l'ancien régime se remettre en place. Ce qui explique en partie la condamnation à mort de la royauté. Le style: "On ne plus reculer, on a trop fait, si on est pris on est foutu." Et pourtant....Cette pensée s'effondre lors du retour de Louis XVIII en 1814-1815 (en partie seulement, il y eu des exactions et des vengeances de la part de royalistes en 1815...) et surtout quand Fouché devient le ministre de Louis XVIII, Fouché qui avait voté à la surprise générale la mort du frère de ce même roi et qui avait le sang des mitraillées de Lyon en pleine période de la terreur sur les mains... Et il faudra attendre 1848 pour que la deuxième république soit proclamée. C'est dire à quel point les protagonistes de la terreur à Paris se trompaient, tout comme faire croire que le système actuel en est issu. On est davantage héritier de la libération de 1944-1945 que de la révolution à mes yeux.
Est ce un génocide ? Possible, quand vous ne souffrez plus les partisans d'un parti que vous exécrez et dont vous redouté qu'ils retrouvent le pouvoir, que feriez-vous ? Je condamne tout génocide, ça va de soi, je ne l'encourage pas. Mais l'être humain est faible. Déjà, c'est clair et net, une fois l'insurrection réussi et vous aux manettes vous commencerez par censurer celui ou ceux qui ne partage pas vos idéaux, au minimum...
Robespierre bourreau de la Vendée ? Probablement mais attention, il n'était pas le seul. Ceux qui contribueront à sa chute le 9 Thermidor avaient eux aussi du sang sur les mains. On l'oublie trop souvent.
Mais c'était surtout à l'époque autant le souci de mettre fin à la machine infernale qu'une lutte pour le pouvoir... La lutte pour le pouvoir qui elle ne meurt pas.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : L'Ombre D'un Doute - Le Bourreau Robespierre - Vendée - Révolution - censure - Ne jamais se taire

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (23.20.162.200) if someone makes a complaint.

Report abuse