• 38739 visits
  • 600 articles
  • 6859 hearts
  • 3395 comments

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

Objection de conscience 28/02/2012

Objection de conscience vs société tolérante
 
Objection de conscience

 Cet article va me permettre de donner mon avis de l'objection de conscience, cas épineux, dans notre société en m'appuyant sur le document pdf dispo via le lien ci dessous.
 
L'objection de conscience est un acte personnel de refus d'accomplir certains actes allant à l'encontre d'impératifs religieux, moraux ou éthiques dicté par sa conscience (wikipedia)
D'abord l'objection de conscience ne se fait pas par plaisir, ce n'est pas le plaisir de contester ou protester,   c'est quelque chose qui vient de l'intérieur, qui vient des tripes, devant une situation qui heurte la personne...(dans mon cas perso, je me serais bien passé de me trouver là à ce moment là...) :-#
Situation qui remet en cause ou entre en conflit avec les principes moraux et éthiques. 
Soit on s'y oppose (c'est alors l'objection de conscience) soit on tolère. Le "hic" arrive lorsqu'on vous demande personnellement de vous exécuter ou d'accomplir la chose en question...
 Le texte parle de la société qui refuse l'idée de vérité universelle afin de justifier les principes religieux par exemple, (ce qui expliquerait les problèmes actuels de laïcité ?)
Mais je ne suis pas d'accord, la société actuelle que nous connaissons s'appuie sur la science (pour rejeter les affirmations magiques et merveilleuses des religions) et sur le fait qu'elle se sent elle même supérieure et sûre d'elle. 
Ainsi vient la société tolérante, qui IMPOSE le devoir d'être tolérant...et cela s'impose à tous de se taire malheureusement ! ...question de tolérance ......
Cette société tolérante refuse d'intégrer les apports philosophiques et religieux au bien communs, et voici le drame de la laïcité ou de notre société, c'est à dire l'oubli ou le rejet de certains principes comme la non-violence que nous connaissons dans le bouddhisme (le nombre effarants de morts dans les dernières guerres) ou l'interdiction de la conso d'alcool dans l'islam (pensez aux morts de la route fauchés par des ivrognes...)  
Principes non tenus en compte mais qui aiderait à avoir un monde meilleur au quotidien... 
 La société tolérante et l'objection de conscience ne sont pas fait pour s'entendre...car la société ne désire pas d'opposition ni ceux qui prétendent "penser par eux même"
Je suis d'accord pour que la personne qui a une objection de conscience s'exprime, essaie de convaincre (en partie, nous allons en reparler) mais empêcher non. (je parle d'empêcher les autres personnes de faire un acte) 
Convaincre une personne de faire ou de ne pas faire quelque chose est délicat, à un moment, il faut savoir s'arrêter, chacun est juge, chacun est "prêt" ou "pas prêt". C'est selon les individus, leur âge et leurs expériences, c'est mon avis, c'est quelque chose que j'ai connu, les autres personnes ne sont pas du tout sur la même longueur d'ondes que vous....vous devenez vraiment un incompris pour le coup.
Le thème de l'IVG abordé dans le texte me fait soudainement penser qu'il y a un double problème dont je n'avais pas pris conscience jusqu'à maintenant : il y a le choix de la femme, et ensuite, l'embryon a qui on impose la mort en cas d'avortement....
Je ne suis pas contre ni pour l'avortement, mais je pense que la seule personne qui doit décider est la femme et elle seule.
Pour finir le document, je dis vive l'objection de conscience, car elle nous sauve d'une société totalitaire ou on ne pourrait plus penser différemment, librement...et la tolérance devenus intolérante.
 
Y a t'il des points commun entre l'objection de conscience et l'exception qui confirme la règle, c'est à dire :
l'expression avec le 'qui', est souvent employée lorsqu'on constate un fait ou quelque chose qui n'entre pas dans le moule habituel (qui ne respecte pas une supposée règle) ? 
Dans le fait de ne pas respecter une règle ou de "ne pas être comme les autres", oui.
Ce n'est pas du tout pour dire que je suis "exceptionnel" ou ce genre de chose, c'est que je me suis aperçu par moment que je ne rentre pas dans le moule.
Par moments dans la vie, certaines choses ou circonstances s'imposent à vous et vous ne faites pas comme tout le monde...
Objection de conscience


 Merci à Sophie....
 



espace-ethique.agrocampus-ouest.fr



Tags : l'objection de conscience - penser par vous même - p****** de mur à escalader - free palestine - l'exception qui confirme la règle - free tibet - société tolérante intolérante - IVG - jean laffitte

L'exception qui confirme la règle 26/02/2012

"Comment fuir le conditionnement de la mode sans tomber dans la mode 
de ceux qui veulent fuir le conditionnement ?" 
Denis Langlois.

Tags : denis langlois - l'exception qui confirme la règle - conformisme

Cas de conscience 16/02/2012

Cas de conscience

Suite de mes articles à propos des dissections...
éloignez les enfants....
Voici un article et le lien que je vous fait partager : 
 
Dissection, Vivisection : Bon ou Mauvais ? - Dr Richard D. Ryder
“Animal experimentation : good or bad ?” - extrait de la contribution faite par le Dr Richard D. Ryder (*)
Traductrice : Charlotte Baudouin
“Animal experimentation : good or bad ?” - Éditeur : Hodder Arnold H&S, Rédacteur : Tony Gilland.
"En tant que scientifique portant un intérêt particulier pour la période de l'adolescence, je suis plus que jamais convaincu que la façon dont un adolescent apprend à traiter les animaux est un point décisif pour déterminer sa personnalité d'adulte d'une manière générale.
Comme nous le savons, grâce à la recherche en psychologie, le comportement sadique envers les animaux pendant l'enfance est souvent un indicateur de comportements sadiques et meurtriers envers les hommes à l'âge adulte (beaucoup de tueurs en série ont fait preuve de graves abus envers les animaux dans leur passé), aussi, je crois que l'enseignement de la dissection et de la vivisection à des adolescents est la forme d'enseignement la plus psychologiquement dangereuse parmi toutes celles existantes.
Certaines forces militaires spéciales sont régulièrement entraînées à tuer un animal. Cela aide, en théorie, à les endurcir, à les transformer en tueurs sans remords sans compassion et sans pitié. Voulons-nous que nos enfants deviennent ainsi ?
La remarque générale que je fais est celle-ci : Les êtres humains sont nés avec des potentiels de sensibilité et de compassion. Ce sont les fondations de notre moralité et de notre civilisation. Ils peuvent cependant bien trop facilement être éradiqués par les parents ou les professeurs, et la méthode la plus rapide et la plus sure pour y arriver est, je pense, l'enseignement de la dissection, et pire, de la vivisection.
La dissection et la vivisection dans les écoles et les collèges peuvent prendre une tournure rituelle primitive. Une fois initié, l'individu est marqué psychologiquement. Voulons-nous une société pleine de gens comme ça ? 
Bien sûr, je ne dis pas que tous les gens qui pratiquent la vivisection sont des psychopathes. Loin de là. La plupart des gens peut être facilement dupée et incitée à faire de terrible chose par une apparente " autorité " ou sous l'influence d'un groupe ou selon l'exemple parental. Les gens aiment se laisser aller avec la masse. Ils veulent être agréables à leurs chefs et à leurs collègues. Cela va bien du moment que les normes de leurs chefs et leurs collègues sont civilisées, mais une fois qu'elles deviennent mauvaises, il y a une tendance marquée chez la plupart des gens à suivre le mauvais coté.
Regardez ce qu'il advint sous l'Allemagne nazie. Il n'y avait aucun manque de gens ordinaires prêts à faire des choses terribles, bien que, cela est intéressant, il y eu également des gens qui refusèrent bravement et d'autres encore qui souffrirent intérieurement d'une effroyable culpabilité bien qu'ils aient suivi la masse. Stanley Milgram, psychologue à Yale, fut le premier à examiner ce phénomène de façon expérimentale dans les années 60. Il demanda à des volontaires de donner des électrochocs de plus en plus forts et apparemment mortels à des étudiants qui faisaient des erreurs en réalisant un travail. Lorsque les volontaires entendirent les étudiants crier et appeler à la pitié, beaucoup hésitèrent, mais lorsque le scientifique en blouse blanche leur demanda de continuer, environ 60% d'entre eux continuèrent d'administrer les électrochocs jusqu'au bout.
Bien sûr, les prétendus étudiants recevant les chocs n'étaient autres que des acteurs sains et saufs, mais les volontaires l'ignoraient.
Ces résultats choquèrent profondément l'opinion américaine à l'époque. Depuis, cette recherche a été répétée avec des résultats similaires dans différents pays. On dirait, comme le conclu Milgram, que ,nous, les êtres humains pouvons très facilement avoir un comportement cruel et meurtrier quand nous nous trouvons dans un système mauvais."
(*). Dr Richard D. RYDER travailla comme scientifique dans des laboratoires d'expérimentation animale en Grande-Bretagne et aux USA avant de devenir un militant pour la protection des animaux. Son livre book "Victims of science : The use of animals in research" (1975) joua un rôle clé dans le succès de la campagne pour la nouvelle réglementation dans l'Union Européenne et la Grande-Bretagne.
   
 
 

Cela donne à réfléchir non ? moi si, serais ce une solution pour s'endurcir, s'affirmer et survivre ? 
 

Plaidoyer pour l'abolition des dissections - Buddhachannel : le portail du bouddhisme dans le monde
J'ai été abasourdie lorsque ma fille de 5° est revenue du collège en me disant qu'elle venait de vivre la pire journée de sa vie. Elle avait du disséquer en Travaux Pratiques de Science de la Vie et de la Terre une souris morte, tuée pour cela.
www.buddhachannel.tv



Science sans Conscience, Statistiques France et Europe expérimentation animale, humaine, Semaine Mondiale des Animaux de Laboratoire, testeurs humains, volontaires ou cobayes, protocoles medicaux
Science sans Conscience, Statistiques France et Europe, expérimentation animale, Semaine Mondiale des Animaux de Laboratoire, humaine, Semaine Mondiale des Animaux de Laboratoire, testeurs humains, volontaires ou cobayes, protocoles medicaux
www.stopvivisection.info

Tags : disseection - vivisection - éducation - construction de soi - affirmation - survie - vie -mort - expérience électricque - richard d.ryder - http://www.stopvivisection.info

Ploc ! 15/01/2012


Vieil étang 
Au plongeon d'une grenouille 
Ploc ! dans l'eau (Bashô)

Tags : Bashô - grenouille - ploc! - roue - et pour changer il pleut .....fête à la grenouille - zen - fais des ronds dans l'eau

Sacrifice (Are you morbid ?) 10/02/2012


 
Pour continuer sur la lancée de l'article précédent sur les dissections dans les établissements scolaires, ce genre de pratique faite par l'être humain ressemble aux sacrifices réalisés depuis la nuit des temps.

Le SACRIFICE : n. m. (lat. sacrificium = sacrifice). Offrande au divin, en rite cérémonial, à Dieu ou aux divinités de ce qui nous est le plus précieux : notre vie, notre bétail, notre nourriture. Efforts volontairement produits, peine volontairement acceptée dans un dessein d'intercession ou d'expiation généralement religieux. 

On n'arrête pas de vous le dire depuis...longtemps, il n'y as pas de Dieu, non, il n'est pas mort, car dans ce cas il aurait fallu qu'il fut, or... donc rien à attendre de ce côté ci.
Dans ce contexte, la notion de "sacrifier" quelque souris dans des lieux voulant être laïque est amusant...

Le sacrifice est un symbole du renoncement aux liens terrestres par amour de l'esprit ou de la divinité. Il est lié à une idée d'échange au niveau de l'énergie créatrice ou de l'énergie spirituelle. Dans l'Ancien Testament, le sacrifice symbolise la reconnaissance par l'homme de la suprématie divine. Pour les Grecs, il est symbole de purification, d'expiation, d'apaisement, d'imploration propitiatoire. Aussi, célèbre-t-il d'abord une victoire intérieure. 
 
d'accord, rien n'est permanent, naissance puis vie puis mort...

Dans l'ancienne Rome, le sacrifice était une pratique rituelle courante. On sacrifiait en grande pompe (sacrifices d'État) ou sacrifice privées. Le sacrifice est toujours un « Transfert ». Un transfert d'une valeur temporelle à une entités spirituelle. Cette « valeur » temporelle peut être un animal, des objets de valeurs ou même des humains. La « valeur » de le victime temporelle sera toujours proportionnelle à la hiérarchie de « entités », en occurrence les ou les dieux que l'on veut rendre favorable. 
Tout sacrifice devait, dans la Rome ancienne,  être « agréer » par la lecture interprétative de l'extipicine. (Lecture divinatoire des entrailles) d'un l'animal sacrifiée. Cet agrément n'était pas automatique. Par la négative, tout le processus pré-sacrifiel devait recommencer. 
 
Autrement dit, on peut y voir ce que l'on veut...

La souffrance physique ou morale, qu'elle soit temporaire (une maladie, un malheur, une ascèse) ou définitive par la mort et sa transformation biologique et psychique, d'un être, d'un animal ou d'une chose ; est dans son essence, un enrichissement, une « épuration »  ontologique (ontos = être logos = parole = science) sur le chemin de la perfectibilité de l'homme. (Sacrifice, Mortifications = les  Martyres, les Calvaires, les Ascètes et l'Ascétisme). 

Vive l'équilibre, éviter à tout prix les extrêmes, ils ne mènent nulle part...
Les moines tibétains réalisent des méditations devant des cadavres, afin de prendre conscience de l'impermanence, mais devenir moine bouddhiste est un choix. Et aucun être n'y est sacrifié, la vie est plus importante et le respect de chaque vie mise en valeur.
Après réflexion, avoir des dissections, sacrifices, persécutions et peines n'a rien de surprenant dans notre société issu et bâti sur le catholicisme (il suffit de voir une statue de jésus crucifié dans une église).

Tags : dissection - jésus - catholicisme - sacrifice

Abolition des dissections dans les établissements scolaires 08/02/2012

Abolition des dissections dans les établissements scolaires

 
Je suis contre les dissections, où que ce soit, surtout dans les écoles....


Dans quel but ? apprendre la cruauté et l'horreur à nos adolescent ? il faut pousser le signal d'alarme, car depuis quelque temps, les "activités" organisés dans les établissements ont tendance à aller dans le n'importe quoi, tandis que le niveau de l'orthographe diminue (bonjour le language sms....) et la lecture plus du tout mise en avant (lire une page devient pour eux un supplice !) bref le niveau baisse...


Etant de philosophie bouddhiste, je ne comprends pas le sacrifice de....plusieurs (ne disons pas les chiffres sinon je vais passer une sale soirée) animaux ....dans un pseudo but de découverte :( 


Je ne comprends pas le but de cette manoeuvre ...Si un enseignant peut m'en dire plus ? merci
 

Plaidoyer pour l'abolition des dissections - Buddhachannel : le portail du bouddhisme dans le monde
J'ai été abasourdie lorsque ma fille de 5° est revenue du collège en me disant qu'elle venait de vivre la pire journée de sa vie. Elle avait du disséquer en Travaux Pratiques de Science de la Vie et de la Terre une souris morte, tuée pour cela.
www.buddhachannel.tv

Tags : abolition dissection - buddhachannel - souris - le chat assis là où c'est interdit ?

Humour 05/02/2012

J'ai dit à mon psy que tout le monde me détestait. Il m'a répondu que j'étais ridicule - que tout le monde ne me connaissait pas encore. lol

Tags : l'exception qui confirme la règle - t-shirt - lol

Vous avez réussi votre vie ? Mais qu'avez vous réalisé qui sort du cadre ? 28/01/2012


Parlons des souris, charmante boule de poil, oui, je sais, la vue de cette bestiole en train de faire un 100 mètres dans l'appart peut faire peur, rassurez vous, elle ne vous mangera pas, une souris a faim mais pas à ce point là !! ouais elle mord, mais foutez lui la paix....
Qu'est ce que je tapais sur mon clavier ? 
La souris donc, veut vivre sa vie, se nourrir, se loger, avoir une belle voiture, un home cinéma, le dernier Iphone, s'instruire, avoir une vie sociale (des amis, des sorties, essayer plein de choses) avoir quelqu'un dans sa vie, avoir des enfants....blablabla....
(comme les humains, comme nous quoi, bah ouais je crois...)
Mais la put*** de question, c'est : Est ce qu'à la fin de sa vie, la dite souris se pose la question existentielle que voici : "J'ai fait comme tout le monde, réussi ma vie professionnelle comme les autres , ma vie de couple comme les autres, j'ai eu 3 enfants comme les autres, Mais qu'ai je fait qui sort du cadre ? finalement ce que j'ai accompli jusqu'ici est d'un commun et d'un banal !")
J'aimerais vraiment savoir si elle se pose cette question...ça peut être intéressant. Est ce qu'une souris a de la réflexion sur elle même ? A t'elle du recul sur elle même ?
Se pose t'elle la question : que fais-je ? qui suis je ? oh mon dieu, je reproduis tout le temps le même schéma...je suis une conformiste ! non, non pas ça !
 
Parce que j'ai beau observer les souris, il me semble qu'à aucun moment elle ne s'aperçoit pas de son conformisme et qu'elle fait exactement comme les autres souris avant elle.

Ok, ok, je sais ce que vous pensez : mais que veux tu qu'elle fasse d'autres cette bestiole ? 
Moi je vous répond : devenir l'exception qui confirme la règle.



 
 

Tags : Vous avez réussi votre vie ? Mais qu'avez vous réalisé qui sort du cadre ? - souris verte - Anti-conformiste - Marilyn manson - l'exception qui confirme la règle - The Golden Age Of Grotesque - marilyn manson tête de mickey

Réincarnation 12 21/01/2012

Dans une autre vie, nous avons été : l'exception qui confirme la règle
 
 The exception that proves the rule...
 freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak,
 freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak, freak....
 
 
"Un fou qui pense qu'il est fou est pour cette raison même un sage. 
Le fou qui pense qu'il est un sage est appelé vraiment un fou."

Bouddha.

 

Tags : l'exception qui confirme la règle - monstre - godzilla - réincarnation