dayofdoom
Profile

L'EXCEPTION QUI CONFIRME LA RÈGLE

Cette expression avec le 'qui', est s...

    "Vous qui passez ici, laissez toutes vos espérances" (Citation de "L'enfer de Dante" librement modifié) (19/05/2018)

  • 38724 visits
  • 600 articles
  • 6858 hearts
  • 3395 comments

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

"La fin du monde est pour demain ! Je vous le confirmerai la semaine prochaine." Frédéric Deville 24/09/2017

"La fin du monde est pour demain ! Je vous le confirmerai la semaine prochaine." Frédéric Deville
On est le 24, et on est toujours là, je suis toujours là, on ne renonce pas. La vie continue, va falloir assumer les factures, le train train quotidien, faire face, assumer, comme avant....On se croirait lundi je sais pas vous...(C'est demain...hum) Oui assumer, faire face à la vie et ses problèmes, devenir quelqu'un etc j'en parle : http://dayofdoom.skyrock.mobi/3299801728-Vous-avez-choisi-de-rester-vierge-contactez-nous.html
Une pensée pour ceux qui y ont cru à fond et scruté le ciel en vain....
C'est tentant de se moquer de ceux qui ont annoncé ce prétendu événement dramatique, tout en s'appuyant sur l'actualité tragiques de ces dernières semaines. Je me moque pas mais je ferais remarquer que ces bourreurs de poches angoissants n'ont eu aucun respect envers les victimes des événements tragiques (Ouragan et tremblements de terre) Comme si cela ne suffisait pas, des soi-disant personnages affirmant avoir des sources plus que sérieuses tentent de tromper et de vous effrayer et vous souffrir davantage que vous l'êtes....
"La fin du monde est pour demain ! Je vous le confirmerai la semaine prochaine." Frédéric Deville
J'essaie de comprendre ceux qui ont été persuadés de l'arrivée de cette catastrophe, et il y a un mot pour résumer leurs état d'esprit: La renoncement. Ils renoncent à la vie de tout les jours et ses tracas et placent leurs espoirs dans une catastrophe qui changeraient la donne. Où ils n'auraient plus à assumer les factures, dettes, le devenir....
La religion est très présente dans cet article via le lien de "20 minutes" n'est ce pas ? Elle l'est encore plus chez ceux qui ont partagé cet euh "espérance" envers cette catastrophe (Cela va pas ensemble ces deux mots-là dans une phrase et pourtant...) C'est que le renoncement est presque à la base de tout religion. Le renoncement envers le monde, la société actuelle, notamment celle occidentale, avoir un boulot, une vie de famille épanouie et comblée. Entrer dans les ordres dans la religion catholique est un de ses renoncements, siddhartha laissant seuls sa femme et son nouveau né afin de s'isoler et trouver le moyen de délivrer les êtres de la souffrance dans le Bouddhisme.
Dans ce partage d'articles concernant cette fausse arrivée bidon de planète, il y a ceux qui ont su profiter des peurs, de cette envie de renoncement, de ce désir de voir ce monde brûler qu'ils n'acceptent plus. Et ils ont tiré les ficelles. Ce qui se passe pour le djihadisme est du même tonneau. Le refus d'assumer son rôle, de devoir faire face à ce qu'on attend de vous entraînant une sorte de prise de refuge dans le mysticisme et la religion ou le désir insensé de voir ce monde se détruire. Pas la même chose. La nature de la personne au fond d'elle même entrant en jeu.
Il y a néanmoins un débat à ouvrir: Ces adeptes du renoncements, faut-il les voir comme des lâches ou la société en général devrait-elle tenir compte de leur point de vue ? 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog

Tags : Renoncement - siddhartha - Entrer dans les ordres - Vous avez choisi de rester vierge ? contactez-nous ! - je fuis - Tu fuis - Partition & symphonie - divan - confession - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde - misanthrope - examen de conscience - Ces adeptes du renoncements faut-il les voir comme des lâches ou la société en général devrait-elle tenir compte de leur point de vue ? - En raison de l'indifférence générale demain est annulé - Fin du monde: Elle a pas eu lieu et là c'est le drame.... - "La fin du monde est pour demain ! Je vous le confirmerai la semaine prochaine." Frédéric Deville

Que faisons-nous là ? 29/07/2017

Que faisons-nous là ?

Ou : Déboulonner les statues ou pas.
 
Il y a environ un an, je partageais des articles intitulé #Stopdjihadisme, le temps passe vite, c'est même un grand révélateur...Et à cet époque il s'est trouvé des personnes qui n'ont pas compris, pas capté le pourquoi du comment, la raison de ces articles..
Hélas, vous partagez des articles contre l'obscurantisme, pour "lutter" si on peut dire contre les départs en syrie etc et .......il y a de l'incompréhension. ça ne passe pas. Les gens, du moins une partie, n'en veulent pas (..!)
C'est que voyez-vous il y a des personnes qui n'ont pas la même vision de la vie que vous: Ils préfèrent couper la branche de l'arbre sur laquelle ils sont assis en quelque sorte. Après reste à savoir si c'est conscient ou pas, ça...Les inconscients. Enfin il faut dire qu'ils sont insatisfait, hé bah oui faut les comprendre ho, ils sont pas heureux en occident et avec tout les avantages que cela apporte, le grand ennemi serait ceux qui nous dirigerait.. selon eux.
 
Avec ces articles #Stopdjihadisme, mon but aussi était de ne pas passer pour un énième gourou qui se bombarde antisytème à la noix, ou autoproclamé. C'est tellement facile de faire un blog de partager des vidéos anti-machin, vous savez les vidéos où personne ne sait QUI est derrière, QUI les a faites, et QUI cela sert. Allez demander, vous aurez une belle ignorance béate en retour ! Bref, démontrer (oui démontrer) que je n'ai rien d'un comportement sectaire ni que je sers la soupe à une secte quelconque. Qui a dit qu'elle en avait contre nos dirigeants ? j'ai cru.
Autrement dit, je voulais rassurer. Mais j'ignore si j'ai convaincu ? On s'en est rendu compte ? La subtilité.
 
Que faisons-nous là ? On joue dans le même camp ? 
Est ce qu'on est pas en train de perdre du temps, à s'éparpiller dans des trucs futiles ou dérisoires ? Et si on on ½uvrait dans le bon sens de façon constructive ? 
On me rétorquera que le "monde des blogs" est futile, nul, le naufrage de l'orthographe et de la grammaire, un repère malveillant de haine et de radicalisation... C'est vrai. Regardez les événements tragiques à Charlotesville, la source haineuse qui a inspiré le  drame vient bien de quelque part, des "infos"(fake-news)délibérément tronquées et falsifiés en continu diffusés sur divers blogs (blogs présentés comme censés sauver le monde....pfff) qui a pour objectif d'endoctriner les cerveaux faibles ou influençables et ensuite....drames hélas.
Que faisons-nous là ?
Que faisons-nous là ? On déboulonne toutes les statues ? Alors évidemment, les gars qui se proclament "anti-système sa mère" vont applaudir. Mais les autres par contre...En fait, cette question ne sera jamais tranchée. Il y a du pour et du contre. Et je ne lance pas un appel à maltraiter les statues ou monuments ni à la contestation généralisée attention. Seulement une réflexion à méditer: Il y a  comme un sentiment de devoir rester immobile, ne vouloir pas avancer, l'attachement du "c'était mieux avant" trompeur....Tout cela dans une société ou monde qui évolue de plus, qui progresse de plus en plus irrésistiblement sur le plan technologique et des mentalités, qu'à un moment, une minorité rejette un tant soi peu...(J'ai déjà évoqué cet aspect qui laisse sur le bas-côté ceux qui ne suivent pas la cadence ou qui n'ont pas le niveau)D'où aux States une nostalgie nauséabonde et haineuse pour un passé horrible à savoir le nazisme et/ou la guerre de sécession. Mais ces types se plantent et se fourrent le doigt dans l'½il, tout comme celles et ceux qui ont voté par ranc½ur pour l'extrême droite aux élections cette année: Voter ainsi par rejet de la société actuelle tout en trouvant sympa et extra de pouvoir mettre à jour son profil facebook via un iphone en patientant à la sortie de l'école du môme et en maudissant la technologie, la société actuelle gniagnia comme des enfants pourris gâtés....Et ouais. On en revient à la fameuse branche où on est assis du début du texte.
 
Par bonheur, il semble qu'une grande majorité dans le monde rejette les "défilés aux flambeaux bras tendus/regard haineux et stupides" que nous avons vu à Charlotesville. Cependant comment ne pas se poser la question (que l'on s'est posée ensuite après la deuxième guerre mondiale) de savoir comment empêcher...De changer les mentalités, de savoir quoi faire ou du "qu'avez-vous fait ?" Ah oui, mais comment ne pas tomber dans l'égocentrisme ? On déboulonne la statue ou pas ? Tout dépend de la statue, tout dépend de quel camp on est, tout dépend de ce que l'on défend.
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog

Tags : Que faisons-nous là ? - #Stopdjihadisme - Charlotesville - Déboulonner les statues - On joue dans le même camp ? - Sauveur spirituel - dayofdoom - Partition & symphonie - Je veux croire en ce monde

J'ai fait vivre un personnage imaginaire sur Facebook pendant plus de six ans 24/07/2017

J'ai fait vivre un personnage imaginaire sur Facebook pendant plus de six ans
Pendant plus de 2370 jours, je me suis mis dans la peau de Mademoiselle Framboise Bertrand! Aujourd'hui, plus de 2500 personnes la suivent!
Que se passe t-il lorsque l'on crée un faux profil Facebook? Généralement, on l'abandonne au bout de quelques semaines par manque de temps, d'idée ou d'envie... Vous avez sans doute tenté l'expérience pour ensuite laisser mourir de sa belle mort votre compte fictif. Eh bien moi, pendant plus de six ans, j'ai donné vie à une étrange créature. Oui! Pendant plus de 2370 jours, je me suis mis dans la peau de Mademoiselle Framboise Bertrand!
Ce qui était au départ un simple jeu s'est transformé, au fil des mois, en une immersion: développer un univers autour d'une personnalité singulière et originale. Une femme sans âge qui relate avec une authenticité désarmante son quotidien à ses nombreux amis virtuels. Aujourd'hui, plus de 2500 personnes la suivent!
Difficile de résumer la personnalité de Framboise... Entière, généreuse, elle va droit au but sans filtre. Elle sait ce qu'elle veut et sa confiance en elle est immense. Elle se sent belle et jeune. Elle se sent libre et guerrière. Framboise fait du bien aux autres. À la fois, par le comique de ses situations, et aussi par la douce folie qui l'habite. Car le quotidien de Framboise repose sur des codes, des habitudes qui font de cette héroïne une "Pierrette" Richard. Il y a aussi une forme de fragilité, de poésie en elle. Elle est une grande naïve qui se fait rouler par les hommes qu'elle rencontre et par la vie tout court! On se retrouve tous un peu en elle. Dans le côté midinette qui cherche l'amour à tout prix, qui veut son quart d'heure de célébrité et qui se réfugie en cas de déprime dans la musique de son idole, dans le cas présent Sylvie Vartan. Oui, oui, notre Sylvie nationale...
Certaines choses m'échappent dans cette aventure. Il est vrai que je m'étonne moi-même d'avoir tenu autant d'années et d'avoir trouvé toute cette inspiration! Si cela repose sur une certaine discipline et quelques astuces comme, par exemple, signer tous les posts par les initiales F.B pour ne pas se tromper avec son propre profil, c'est aussi un vrai travail d'observation avec le monde qui m'entoure. Je me suis souvent reposé sur ce que je voyais. Et puis, je dois avouer que je me suis attaché à elle... ce qui explique sans doute la persévérance.
Ces derniers temps, de faux profils animés par des "célébrités" ont été démasqués. Souvent des avatars au profit de la haine, du racisme, de l'homophobie... L'anonymat a du bon. Celui d'être libre de s'exprimer et de ne pas avoir peur du jugement. Avec Framboise Bertrand, le parti pris a toujours été clair: une bienveillance, une volonté de distraire, d'amuser et de faire du bien à ses fans sans se prendre la tête. Cela a sans doute joué dans mon désir de continuer.
En septembre dernier, j'ai décidé d'arrêter le personnage avec le sentiment d'en avoir fait le tour. C'est alors que mes amis proches, qui eux seuls savaient que j'étais F.B, m'ont dit: "Tu ne peux pas laisser Franfran comme ça! Elle doit vivre autrement!" J'ai donc réuni l'ensemble de la production de Framboise (très prolifique) pour en faire un livre qui s'articule sous forme de saisons. Et finalement, à ma grande surprise, le passage de l'écran au papier s'est fait sans heurt. Même si on n'est pas un adepte des réseaux sociaux, on rentre facilement dans le dispositif et on se laisse prendre au jeu. "F.B. comme Framboise Bertrand" est, à ma connaissance, le premier livre issu d'un personnage de réseaux sociaux.
La suite? Peut-être une aventure cinématographique ou télévisuelle... Framboise est une source intarissable. En tout cas, j'espère un volume 2, avec les 3 dernières saisons prochainement...


Allier musique, spiritualité, ouverture d'esprit, mysticisme et histoire personnelle....
Moi je compose ici. Montrez moi votre symphonie
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : J'ai fait vivre un personnage imaginaire sur Facebook pendant plus de six ans - Sauveur spirituel - dayofdoom - Partition & symphonie

Partition & symphonie 17/07/2017

"Comment puis-je vous mettre à l'aise ? Commencerons-nous comme dans David Copperfield ? Je vous parle de mon enfance ? Ou commencerons-nous à ma naissance au monde de la
nuit ?" (Brad Pitt - Entretien avec un vampire)
 
Il était une fois Elle, Elle se sent mal à l'aise dans cette société, mal dans sa peau.
Elle se dit vouloir être libre, se libérer du "Tout le monde le fait" ou "On doit faire ainsi"
Non, Elle n'a aucun souci freudien, mais les autres oui.
Ce n'est pas ceux qui en parlent ou agissent le plus qui ont aucun souci...
N'est ce pas paradoxal que celui ou celle qui compose dans son coin
soit amené sur un divan ? Quid des autres ?
Les autres ? Ils courent dans le vide, baisent, trompent, ruinent.
Mais pas présent sur le divan, bénis, absous...
Monde hypocrite, inconscient, aveugle.
Elle veut jouer sa symphonie. La sienne, pas faire du copié-collé sans saveur,
Elle refuse de plagier la vie d'autres. Et personne la comprend,
Et tout finit sur un divan.
Elle confesse vouloir fuir, fuir loin sans savoir où...
Elle refusait de jouer la partition,
une partition composée par d'autres,
pour Elle mais par d'autres...
Votre père pouvez-faire quelque chose pour Elle ? lol
Elle veut composer
"Je refuse de devenir la femme que vous voulez faire de moi. Terne, insignifiante, normale." (Frances Farmer)
 
Moi je compose ici. Montrez moi votre symphonie
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog

Tags : Partition & symphonie - divan - confession - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - Tu fuis - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde - misanthrope - examen de conscience - "Je refuse de devenir la femme que vous voulez faire de moi Terne insignifiante normale" (Frances Farmer) - balance ton porc

Je suis ta plus grande fan 13/07/2017

Je suis ta plus grande fan. A la base oui, encore et toujours. Comment s'en échapper ? Il y l'attente, les promesses, l'espoir, l'imagination de ce que la vie a nous offrir. ça s'annonce prometteur à chaque fois et pour chacun(e). 
La vie et ce qu'elle représente niveau attente et ce qu'elle donne et permet est hélas source de déception et de rêves brisés...Moi j'adore la vie, car je vois qu'au bout de trente neuf ans elle me fait lanterner. Est ce possible de faire attendre aussi longtemps ? Si elle joue avec moi, pourquoi pas moi ?

L'article"http://dayofdoom.skyrock.mobi/3256440354-Pardonnez-moi-parce-que-j-ai-peche.html" où à l'époque je donnais mon ressenti par rapport à la vie.
"Je fuis. Je fuis les us et coutumes de cette société, ces "responsabilités", manière de faire etc....Je n'en ai pas le goût ni l'envie.....Je me fiche du pouvoir, je n'ai aucune ambition, l'argent m'intéresse pas, je me fiche bien et ne pense jamais à assurer ma "descendance" comme on dit. Je confesse tout cela ici car dehors, la société elle ne l'admet pas, me le reproche et me fais comprendre que ma conduite est inapproprié et mal....je ressens un malaise en traversant ce monde, je n'y suis pas à l'aise. On dirait que je ne suis pas fait pour cette époque. L'une des meilleures preuves est: Qui est ce qui ici me comprend ?"

Détrompez-vous, il n'y a pas de ranc½ur. De la déception oui, de l'amusement parfois, j'ai une tout autre vision des choses évidement. j'en suis la plus grande fan, car elle me permet de broder. Savoir faire des difficultés et soucis présentés comme tel une force, une inspiration.
Présentés comme tel car qui juge qui réussit ? Qui échoue ? Qui a et qui n'a pas ? 
Vous ? Moi ? la vie ? Illusion ! Rien n'est certain.
 
La vie nous fait courir ici et là comme des pantins, nous fait souffrir le tout dans une cage immense avec des pièges un peu partout. Et certains en redemandent !
L'inspiration, la création ou l'expression seule issue ? Car la solution n'est pas d'en vouloir à la vie, de vouloir détruire la joie de mon prochain (ou prochaine) ni d'avoir le désir de tout vouer aux flammes. Non, la solution est ici.
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog

Tags : Je suis ta plus grande fan - Sauveur spirituel - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - Tu fuis - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde - misanthrope - examen de conscience

Celui qui ne joue pas à dieu 03/07/2017

Comment cela ? Simple, je ne joue pas l'absent, le lointain, du haut d'un soi-disant piédestal n'interfère jamais, celui dont on ne sait si il est là, s'il existe ou pas. l'intérêt ici n'est pas de débattre si oui ou non dieu existe mais de constater qu'il n'est pas là. On ne sait pas où il est, où il en est. 
Non moi je rédige, j'imagine, crée...Où cela commence ? Le jour où vous rédigez sans en référer à quiconque, le jour où le monde est spectateur, le monde l'est et pas vous. L'initiative.
 
le temps n'est pas encore venu, d'être celui qui joue à dieu : S'isoler, se couper du monde, s'en retirer. le plus tard possible. Je pense que la vie a plein de choses à me faire découvrir, si tout va bien..lol.
 
Jouer à dieu c'est mener sa vie loin de dieu et autre divinité, en tout cas loin des préceptes classiques et strictes de la religion : Connaitre tout les plaisirs, s'enivrer, faire la fête, jouir, se sentir invincible, n'est ce pas se comporter là comme un dieu ? ça ce n'est pas moi.
 
Jouer à dieu c'est aussi vouloir à tout prix quitte à souffrir devenir un saint. En tout cas, c'est s'en rapprocher le plus possible non ? ça ce n'est pas moi.
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Sauveur spirituel - Celui qui ne joue pas à dieu - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Irrémédiable. - Baudelaire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - Ordo ab chao - vous êtes plus libres que vous le pensez - sainteté

La raison peut-elle rendre raison de tout ? 15/06/2017

Complètement, et d'ailleurs j'ai tout le temps raison ! lol. Je blague et je parodie. Qui ? Qui est-ce que je parodie ? Le monde...Le piège est là : à trop se sentir "supérieur", occidental, moderne,hyper-connecté, avoir réussi dans la vie vous en devenez aveugle (mais pas muet...) et vous estimez avoir raison de tout. regardez comment ce sont comporté par exemple les
occidentaux lors de la colonisation. Et ce sentiment d'impunité et de supériorité incontestable existe toujours chez une minorité d'entre-nous hélas.
 
"Même le crime le plus odieux trouve sa raison d'être auprès de celui qui pense qu'il est mérité." Alain Leblay (Consultant Rh, Conférencier, Formateur, France, Lignières, 1956) Et regardez l'actualité tragique de ces derniers mois. chacun veut tuer dans son coin dans le camp d'en face, chacun estimant avoir raison dans son coin.
 
La raison selon moi est artificielle, une construction mentale, voire une prison mentale. Elle nous enferme et nous sommes incapables de discerner ses barreaux derrière lequel nous
sommes piégés. Car les codes ou règles, principes changent avec les époques et les peuples. Le fait d'être enfermés sans le discerne concerne toutes les personnes pratiquant leur religion, mais les athées aussi ! Il ne peut en être autrement. C'est même amusant. La raison est également au delà de l'aspect religieux ou de la non-croyance en quelque chose.
Je reviens au principe de la raison, prison invisible: Qu'est ce qui vous empêche de tout plaquer, d'aller trouver la paix loin de la société moderne et imparfaite dans laquelle nous sommes ? Et de vivre dans un monastère ? Oups j'exagère là...Ou bien de chercher le "bonheur" et la paix hors de la consommation de masse autrement que dans votre mode de vie ? Je ne parle que de chercher l'apaisement. Pas de sauver votre âme ou autre chose. Mais un pas serait fait.
 
Un pas, attention, juste une petite chose, et non vous n'en seriez pas "sauvé" pour autant, bien sur, cela ne pourra pas vous apporter le salut spirituel etc, voyez comme vous réagissez dans l'absolu ! L'absolu n'existe pas, on n'est jamais 100% gentil ou méchants, toute chose n'est pas bonne ou mauvaise à 100%, ce n'est jamais tout blanc ou noir. Notez comme l'absolu et la raison se rejoignent.

Nous sommes des ânes. Oui nous, moi y compris, ce n'est pas parce que je revendique de chercher la sagesse, de vouloir la paix, l'amour etc que ma "raison" doit écraser et bousculer
tout.. l'impression d'être comme Daniel que l'on jette dans la fosse aux lions, car ma "raison" est différente d'autres "raisons" ....
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : La raison peut-elle rendre raison de tout ? - Daniel - Sujet philo bac - Avez-vous déjà parlé dans les ténèbres ? - Sauveur spirituel - lumière - Pour comprendre le monde - Descente Aux Enfers - divine comédie - dante - descendre les marches - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Irrémédiable. - Baudelaire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - Ordo ab chao - vous êtes plus libres que vous le pensez - philo - #BacPhilo

Avez-vous déjà parlé dans les ténèbres ? 01/06/2017

Avez-vous déjà connu le doute dans une nuit obscure ? Au plus profond...Comme a du connaitre le "vénérable w"  (Ashin wirathu) lorsqu'il a connu la détention à un moment de sa vie. (http://dayofdoom.skyrock.mobi/3294835550-Suivez-moi.html)
Ce passage, ce moment crucial et douloureux, l'enfer du doute, qui vous fait voir le monde autrement... Qui peut déboucher aussi et c'est le cas pour wirathu à tout autre chose: la radicalisation. C'est pas un hasard si on observe autant de radicalisation suite à un passage en prison en France, bien sur, nos prisons sont épouvantables, oui il y a l'obscurantisme et ses sbires qui profitent du drame. Mais il y a aussi que si l'esprit de la personne n'est pas préparée, ou que la personne soit faible mentalement...
 
J'ai connu les nuits de doute, le puits sans fond sombre, le desespoir les étoiles si hautes et inaccessibles qui semblent vous narguer, le sommeil qui vous fuit....Je m'en suis relevé, ma vision du monde a changé. seulement je n'ai pas sombré comme le "vénérable w" ou tant d'autres.
Égocentrisme ? De ma part ? Non, mais il en est question lorsque vous êtes au plus profond, et au plus haut point. "Regarde où tu es, tu ne sera jamais une superstar ils te le refusent, ils veulent ta destruction" la paranoïa n'est pas loin. l'inaccessible quête de la célébrité, de devenir une vedette est lancinant dans en chacun d'entre-vous, alors imaginez en détention...la souffrance. "devenir quelqu'un"
 
Il y a que moi je sais que nous sommes non seulement égaux mais que nous existons pas : Je sais combien il y a eu de vies et de générations qui croyait tout savoir se sentait uniques et qui ont chuté, et je sais combien il y a actuellement et combien il y aura de vies et de générations qui croiront tout savoir se sentiront uniques et qui ont chuteront. Et que chaque instant est unique, rendons le beau. 
Et qu'il est vain et inutile de lutter contre ce mouvement de la roue inexorable que nous connaissons en voulant déchaîner les enfers, provoquer je ne sais quel divinité ou tout ce qui bouge. 
 
Notre vision du monde, pardon, votre vision du monde n'est pas bonne, le système de la "punition" et de l'exclusion ne résout pas les problèmes, elle en crée d'autres à l'avenir. Vous ne savez pas comment faire pour apaiser l'insatisfaction, et le doute. Il y a que nous ne savons pas quoi faire de la vie, de la lumière. Qu'en faire ? 
Je disais justement que pour comprendre le monde il faut descendre aux enfers (http://dayofdoom.skyrock.mobi/3287929448-Pour-comprendre-le-monde.html) C'est aussi pour apprécier la valeur de la lumière quand on prend congé de la noirceur et des ténèbres. Pour mieux préserver la lumière si précieuse des choses hideuses tapis  dans les ténèbres ? 

 Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog

Tags : Avez-vous déjà parlé dans les ténèbres ? - Sauveur spirituel - lumière - Pour comprendre le monde - Descente Aux Enfers - divine comédie - dante - descendre les marches - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Irrémédiable. - Baudelaire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - Ordo ab chao - vous êtes plus libres que vous le pensez

Suivez-moi 29/05/2017

Source : http://www.la-croix.com/Religion/Bouddhisme/En-Birmanie-dissolution-mouvement-bouddhiste-extremiste-Ma-Ba-Tha-2017-05-24-1200849786
 
[En Birmanie, le mouvement bouddhiste extrémiste Ma Ba Tha perdure sous un autre nom
Claire Lesegretain,
Interdite depuis le 23 mai par le clergé bouddhiste birman, l'organisation de moines ultranationalistes et islamophobes mené par Ashin Wirathu, s'appelle désormais « Fondation philanthropique Bouddha Dhamma ».
En Birmanie, le puissant mouvement bouddhiste ultranationaliste Ma Ba Tha essaie de contourner la hiérarchie bouddhiste.....]



Comment faire ? Question épineuse ...Je vous laisse chercher et visionner la bande annonce du doc « Le Vénérable W. » du réalisateur suisse Barbet Schroeder. Moi je n'ose pas partager la vidéo,  c'est juste que je redoute les retours et commentaires qui vont suivre, les commentaires idiots et stupides, de ceux qui vont pas tout comprendre, tout mélanger, trouver ça fun etc... 
Comment faire donc ? Voyez, le Vénérable W (Ashin wirathu) a connu la prison, j'imagine qu'il a du connaitre ou ou des passages difficiles à ce moment-là. Et qu'est ce qui en est sorti ? La haine. Notez, que l'histoire se répète (hé oui encore) je veux parler de hitler avec son hum triste livre et ses idées haineuses, son passage en prison renforçant ses théories malsaines.
De là à penser qu'il faut revoir complètement nos idées préconçus sur la prison et les peines, choses mal vécues, incomprises et qui exclut inexorablement, et peut-être réfléchir à un système plus adapté et plus tourné vers l'humain....
Evidemment je me doute que le renvoyer en prison dans une cellule n'arrangeras les choses..
 
Comment faire aussi car visiblement la dissolution du mouvement n'apporte pas la solution (on s'en doutait...) Que faire face au Vénérable W ? Et contre ses idées ? Contre le terrorisme nous savons tous ce que nous savons faire: Vivre, refuser d'avoir peur et vivre. Mais contre la haine ? Que faire pour que le Vénérable W reconnaisse ses erreurs et emmène ses hum disciples loin loin dans un monastère à méditer gentiment. Je me moque pas du tout: Pourquoi est-il devenu moine au départ ? 
Justement, peut-être un sujet de réflexion: le Bouddhisme aurait-il besoin de quelque chose ? Serait-il en attente de ... Je veux dire, wirathu et d'autres personnes avant et actuellement sont-ils devenu moine Bouddhiste par conviction ou parce que c'est devenu "courant" ? On va dans un temple se faire moine parce que tout le monde autour de soi s'y rend faute de ne pas à avoir autre chose à s'occuper ? Bref, la véritable "foi" Bouddhiste serait-elle en danger ? Un peu comme ses adolescents qui font leur première communion chez nous, qui n'est qu'un motif de réunion de famille le temps d'un week-end et de bien s'amuser via un barbecue et une partie de pétanque ? Oui, où est la religion catholique là-dedans ? C'est devenu mécanique et froid. Sur cent ados aujourd'hui qui préparent leurs première communion combien de parents s'intéressent à fond à ce qu'ils apprennent du dogme de la religion catholique ? 
J'ai bien peur qu'en Birmanie que cela soit devenu courant et banal de devenir moine Bouddhiste, la véritable signification profonde s'estomperait ? Crise de conviction profonde ? Comment expliquer que Vénérable W et sa clique tienne leurs propos haineux (sans parler des actes...) tout en lisant et récitant les textes sacrées du Bouddhisme ?????? Et dire que l'excuse de ne pas savoir lire ne tient pas...Voyez où ils en sont.
Le danger pour le futur est ce que cela va amener, apporter, ce que cela va engendrer ...ou pas.  Les conséquences peuvent être redoutables. Par exemple, l'invasion soviétique de l'Afghanistan dans les années 80 et où le monde en est...
Comment faire ? Il faut songer aussi qu'en France nous avons notre dose de types haineux de toutes origines et de toutes religions, on fait quoi ? 
On leur dit de me suivre moi le sauveur spirituel , de me lire et de méditer dessus ? 
Je plaisante ? à votre avis ? 

 
 Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Birmanie - Le Vénérable W. - Sauveur spirituel - Rohingyas - Ashin Wirathu - Ordo ab chao - vous êtes plus libres que vous le pensez