• 39727 visits
  • 607 articles
  • 6878 hearts
  • 3414 comments

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

Conforme ? 20/11/2011


                                         (la seule photo où il regarde l'objectif...oups....)

Au fond Louis II réfugié dans un de ses magnifiques châteaux (tour d'ivoire...) à rêver de Parsifal, d'un monde parfait où il se sentirait à l'aise, à parcourir encore et encore les partitions des opéra de Wagner, ne faisait de mal à personne...certes, ils ne souciait guère de ses sujets.
Bon d'accord, il a commencé par dépenser beaucoup, constructions de châteaux etc.....
Le fait de penser "différemment" des autres,de vivre éloigné du monde, de cultiver un jardin secret, sans parler de l'annulation des préparatifs de son mariage et son célibat l'on rendu suspect aux yeux des autres...
pensez un peu : les autres personnes qui l'on soupçonné d'être fou, sont mariés (bien comme il faut), fréquente le monde et la société (tout en étant hypocrite..) gère comme il se doit leur patrimoine (sans se salir les mains noblesse oblige...) 
 

Tags : Louis II de Bavière

Parsifal 23/11/2011


Parsifal

 
Le monde de Louis II de Bavière et de Wagner, suite : 
 
Selon la légende du Graal, Joseph d'Arimathie recueillit dans une coupe, la coupe utilisée au cours de la Cène, le sang qui coulait du flanc transpercé de Jésus crucifié. Il récupéra également la lance ensanglantée qui avait causé cette blessure. Après bien des péripéties, ces objets furent confiés au roi Titurel. Celui-ci construisit un château sur une haute montagne (le mont Salvat) et, entouré de saints et chastes chevaliers, il assura la garde des précieuses reliques. Le château du Graal devint un centre spirituel à partir duquel rayonnèrent de puissantes influences bénéfiques.
Cependant, plus bas dans la vallée vivait un chevalier noir, Klingsor, qui n'était pas chaste mais qui voulait devenir chevalier du Graal. Le roi Titurel voyant son c½ur rempli de mauvais désirs lui refusa son admission. Klingsor décida alors de se venger et il jura que s'il ne pouvait pas servir le Graal, le Graal le servirait.
 
Klingsor se mutila afin de conserver sa force créatrice et il devint un magicien noir. Il bâtit un château entouré d'un jardin magique qu'il peupla de filles d'une grande beauté émettant le parfum des fleurs. Les chevaliers qui se rendaient au château du Graal ou qui en revenaient devaient obligatoirement passer devant la demeure de Klingsor et ils étaient attirés et séduits par les filles-fleurs. Beaucoup d'entre eux manquaient ainsi à leur v½u de chasteté et ils devenaient prisonniers du magicien noir.
 
Le roi Amfortas, qui avait succédé à son père Titurel, constatant les ravages ainsi causés dans les rangs des gardiens du Graal, décida de combattre Klingsor. A cette fin, il s'arma de la sainte lance. Mais Klingsor évita la confrontation et il lui fit rencontrer Kundry, une femme resplendissante de beauté, la reine des filles-fleurs.
 
Amfortas succomba finalement aux charmes de Kundry et, tandis qu'il l'enlaçait, Klingsor surgit, s'empara de la sainte lance et blessa Amfortas désarmé. Celui-ci fut sauvé par des chevaliers accourus à son secours, mais il resta affligé d'une blessure qui ne pouvait pas guérir, et la sainte lance était maintenant aux mains de Klingsor.
 
Amfortas souffrait atrocement de sa blessure, à la fois physiquement et moralement. Pourtant, il existait une prophétie disant qu'il pourrait être guéri par "un chaste fou, illuminé par la pitié". Mais le roi pensait que la mort viendrait avant que cette occasion se présente.
 
Un jour, Parsifal, un jeune ingénu au c½ur pur, arriva par hasard au château du Graal. Parsifal, dont le père était mort en combattant au loin, avait été élevé par sa mère dans une épaisse forêt afin de le tenir à l'écart de l'agitation du monde et des dangers de la guerre. Les chevaliers pensent que Parsifal pourrait bien être celui qui serait capable d'accomplir la prophétie.
 
Parsifal assiste de loin à la célébration du service du Graal, dont l'objet est de soutenir l'ardeur des chevaliers en les incitant à mener une vie pure et secourable. Le roi Amfortas redoute cette cérémonie car lorsqu'il découvre le saint calice (le Saint Graal) sa blessure recommence à saigner douloureusement. Sans comprendre pourquoi, Parsifal, ému de compassion, ressent la terrible souffrance d'Amfortas. Mais lorsque les chevaliers l'interrogent après la cérémonie, il est incapable de s'expliquer et il est finalement mis à la porte du domaine.
 
Parsifal, en s'en allant, se dirige vers le château de Klingsor. Celui-ci le guette et se méfie de lui, car c'est un fou, un fou ignorant la sagesse du monde (sagesse qui consiste principalement à défendre ses intérêts et à profiter autant que possible des avantages et des plaisirs du monde). Celui qui possède cette sagesse peut être pris facilement au piège des filles-fleurs, mais la simplicité de Parsifal le protège.
 
Quand les filles-fleurs s'assemblent autour de lui pour le tenter, il apprécie seulement leur beauté et leur parfum. Klingsor juge alors nécessaire d'utiliser le puissant pouvoir de séduction de Kundry. Celle-ci fait appel aux sentiments de Parsifal. Elle lui parle de l'amour que sa mère éprouvait pour lui et du chagrin qu'elle a ressenti lors de son départ. Elle lui dit qu'il existe un autre amour entre un homme et une femme, un amour qui pourrait combler ses désirs, et elle imprime longuement sur ses lèvres un ardent baiser ...
 
Un lourd silence s'établit ... Parsifal est profondément troublé. Mais le souvenir de l'atroce souffrance d'Amfortas lui vient à l'esprit et le calice du Graal lui apparaît. Il se libère alors des bras de Kundry en s'écriant : "Je connais maintenant l'affreuse tentation qui affole mes sens ... Je sais pourquoi le monde entier est troublé, agité et souvent honteusement égaré par les épouvantables passions du c½ur... Car l'amour qui brûle en toi n'est que sensualité, et entre cet amour et celui d'un c½ur pur il y a un abîme aussi profond que celui qui sépare le Ciel de l'Enfer".
 
Lorsque Kundry doit s'avouer vaincue, elle entre dans une violente colère et elle fait appel à Klingsor. Celui-ci arrive armé de la Sainte Lance qu'il jette avec force sur Parsifal. Mais la pureté de Parsifal le protège et la Lance plane inoffensive au-dessus de sa tête. Il la saisit et il fait avec elle le signe de la croix. Le château et le jardin magique de Klingsor tombent aussitôt en ruines.
 
Pendant des années, Parsifal va parcourir le monde et il rencontrera de nombreuses difficultés. Jamais, cependant, il ne fera usage de la sainte lance pour combattre un ennemi ou pour subvenir à ses besoins personnels. Il ne s'en servira que pour soulager des affligés, nourrir des affamés ou guérir des malades.
 
Après toutes ces tribulations, il arrive un jour au château du Graal. Cette fois-ci il est accueilli avec joie par les chevaliers, qui reconnaissent la sainte lance. Parsifal approche la Lance de la blessure du roi. La plaie se referme, Amfortas est guéri.
 
Parsifal reste définitivement au château du Graal. Il succède à Amfortas et il devient le roi et le gardien du Graal.
 


Source : 

Le Saint Graal

rosae-crucis.pagespro-orange.fr


 
 

Tags : parsifal - saint graal - drame wagnérien

Réincarnation 9 20/11/2011

Dans une autre vie, nous avons été : Louis II de Bavière

Ludwig Otto Friedrich Wilhelm von Wittelsbach1 (25 août 1845, Nymphenburg, Munich - 13 juin 1886)
Louis II est surtout connu comme un excentrique dont l'héritage est étroitement liée à l'histoire de l'art et l'architecture. Il a commandé la construction de plusieurs châteaux et palais extravagants et fantastiques dont le plus célèbre est Neuschwanstein.
Il est l'admirateur et devient le mécène de Richard Wagner, dont l'½uvre exalte le patriotisme et les valeurs nationales allemandes. Profitant de l'admiration du roi pour son ½uvre, Wagner le conduira à dépenser pour lui des sommes démesurées. Il a financé la construction du Palais des festivals de Bayreuth(Festspielhaus) en l'honneur de Wagner afin d'aider au développement de la culture germanique. Ce mécénat et la promotion d'un idéal culturel faisaient partie des objectifs de grandeur du roi, tel que l'avait fait Louis XIV, son modèle absolu. Le Conseil des ministres poussera le roi à arrêter son mécénat envers le maestro.
Bien qu'il soit anti-clérical, l'idée d'une royauté sainte selon la volonté de Dieu, le fascinait. Il se comparait à Parsifal, héros médiéval devenu roi du Graal grâce à sa pureté. En réalité, Louis était un monarque constitutionnel, avec des droits et des devoirs et peu de libertés, surtout à partir de 1871, lorsque la Bavière devient vassale de la Prusse. C'est pourquoi il créa son propre monde, dans lequel, loin de la vie réelle, il se sentait vraiment roi.
Déjà attiré par la solitude, Louis s'y adonnera pleinement après l'intégration de la Bavière à l'empire allemand en 1870. Le monde l'écoeurait et il avait envie plus que jamais de contrecarrer cette laideur en bâtissant des châteaux qui devaient être la réponse par l'Art au monde politicien. Dès lors, Louis vivra comme il l'entend en gouvernant loin de Munich. C'est l'état qui devra venir à lui dans ses chères montagnes. 
On ne lui pardonnera pas cette incartade aux règles du pouvoir : la légende du « roi fou » sera petit à petit propagée. Toutes ses particularités seront interprétées dans le mauvais sens, sa propension à vivre la nuit, son goût pour la beauté, ses dépenses, ses rapports avec ses domestiques, ses habitudes vestimentaires, langagières, son caractère, etc...
Tout au long de sa vie, le roi ne perdra jamais sa lucidité, en revanche, il fit trop confiance à des gens indignes comme Holnstein, Mayr, Hesselschwerdt, ou Ziegler. Ils le trahiront quand le vent tournera. Ce sont des serviteurs corrompus qui attendent le moment propice pour l'accabler. On racontera tout ce qu'il est possible de raconter, et ces rumeurs persistent encore aujourd'hui alors qu'il est facile de démontrer le contraire. 
 En clair, terrorisé et mortifié par sa tendance à l'autoérotisme, Louis n'a jamais pu avoir la moindre prétention à une relation homosexuelle, ce que prouvent les journaux après une lecture attentive. Louis condamne l'amour sensuel quel qu'il soit.
Le grand tort du roi est d'avoir voulu vivre comme il l'entendait, en méprisant les joutes politiques. Devenu gênant, on l'élimina purement et simplement.
 
Déclaré fou, il mourut tragiquement le lendemain de son internement au château de Berg. 
 
Ludwig ou le Crépuscule des Dieux Film complet (1973) Visconti VF

Tags : Louis II de Bavière - wagner - parsifal - réincarnation - Ludwig ou le Crépuscule des Dieux Film complet - Visconti - être soi même ou pas

17/11/2011



Comment appeler cette chose bien distincte, cette lumière solitaire à quoi rien n'a jamais manqué, mais que l'½il ne voit pas, que l'oreille n'entend pas ? Un ancien l'a dit : "Dire que c'est une chose, c'est manquer la cible." Regardez en vous-même !
Chercher le Bouddha, c'est perdre le Bouddha ; chercher les patriarches, c'est perdre les patriarches ; chercher la Voie, c'est perdre la Voie... Tout ce qu'il faut c'est avoir la vue juste. C'est cette vue qu'il faut rechercher instamment. C'est seulement si l'on parvient à la clarté parfaite de la vue juste que tout se parachève.
(lin tsi)


Tags : lin tsi - regardez en vous-même - bouddha - Dire que c'est une chose c'est manquer la cible - vue juste

Se voir tels que l'on est 16/11/2011



(Extrait du film « Samsara » Pandora Film/Paradis Film/Fandango © 2001 - avec Shawn Ku et Christy Chung.)
Source : 

Buddhachannel : le portail du bouddhisme dans le monde
Buddhachannel vous proposent des articles, et des vidéos dans un portail autour de la communauté bouddhiste.
www.buddhachannel.tv


Tags : samsara - se voir tels que l'on est - buddhachannel - vous allez tous mourir comme disait annie girardot

12/11/11 12/11/2011


« Le bouddhisme n'est pas une croyance, c'est un doute. »
de Gilbert Keith Chesterton
(ps: j'ai trouvé cette photo extraite d'un film sur le net, si vous êtes incollable sur les films, donnez moi des infos sur ce film et l'actrice, merci)

Tags : bouddhisme - doute - croyance - Gilbert Keith Chesterton

L'ombre 11/11/2011

L'ombre


"Après la mort de Bouddha, l'on montra encore pendant des siècles son ombre dans une caverne, - une ombre énorme et épouvantable. Dieu est mort : mais, à la façon dont sont faits les hommes, il y aura peut-être encore pendant des milliers d'années des cavernes où l'on montrera son ombre. - Et nous - il nous faut encore vaincre son ombre !"
(Friedrich Nietzsche / 1844-1900 / Le Gai Savoir / 1882)

Biographie de Friedrich Nietzsche, qui annonça que "Dieu est mort", auteur de Ainsi parlait Zarathoustra; citations, bibliographie
Friedrich Nietzsche - Eléments biographiques, oeuvres, liens, citations du célèbre philosophe allemand
atheisme.free.fr

Tags : caverne - Nietzsche - Le Gai Savoir - bouddha - dieu est mort

peut être que la religion sauvera notre société..(wake up, wake up) 06/11/2011

peut être que la religion sauvera notre société..(wake up, wake up)

.....peut être que la religion sauvera notre société...Il faut l'espérer. Parce que le futur, ce sera avec ces personnes...(mayday, mayday !!!)
 
lien : 

Bizutage en "lettres de sang" à l'université Paris-Dauphine - LeMonde.fr
Le Monde.fr - Un étudiant de première année à l'université Paris-Dauphine a porté plainte après un bizutage au cours duquel des "lettres de sang" lui ont été inscrites dans le dos, révèle l'Agence France presse samedi.
www.lemonde.fr


Tags : religion - morale ethique responsabilité adulte discipline rigueur - japad - bizutage qu'est ce qu'on se marre lala - sauver la société - mayday

Réincarnation 8 02/11/2011

Dans une autre vie, nous avons été : une sauterelle


 Les sauterelles dévastent tout ? L'être humain fait de même....
(locust = sauterelle en anglais)
Réincarnation 8
Ashes, ashes.........

Tags : machine head - unto the locust - sauterelle - clip metal - Les sauterelles dévastent tout ? L'être humain fait de même.... - réincarnation - Ashes To Ashes