5 tagged articles unité

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

Tour de babel 12/04/2016

Aube de l'humanité
L'être vit dans la fraternité
Nulles différences, nulle intolérance
Les jours heureux s'écoulent dans l'espérance
 
Tous unis, les humains se lancèrent à l'assaut du ciel
Pierre après pierre, marche après marche
Ensemble, main dans la main la tour devenait réelle
Tous unis, atteindre enfin le ciel, leur démarche
 
La tour, que ces hommes en paix élèvent
Sache que tu vis un instant unique, précieux
Où sans guerre, sans conflit, on rêve
Ah que dure éternellement cet instant délicieux
 
Dieu, des cieux voyait cette tour accroître
« Stupides enfants qui me défient ! Insolence !  »
« Insoutenable unité de ces êtres, cette tour je vais l'abattre »
« Divisons-les ! Qu'ils succombent à la peur, à la violence ! »
 
La tour inachevée, tous se querellent, et sombrent
Tout espoir de paix  et d'amour sur terre se cache dans la pénombre
L'être humain est frappé de jalousie et de neurasthénie
Désormais, suite au décret divin, ce n'est que haine et vilenies
 
Des siècles, des millénaires depuis se sont consumés
L'être humain réalise enfin ce qui cause sa perte
Et décident de laisser à la paix, à l'entente, à l'amour sa porte ouverte
Demain, nous aurons toute la journée pour nous aimer
 
Mais voici aujourd'hui des êtres obscurs et vils se substituent à dieu
Et exècrent comme lui jadis cette paix et unité, « Effroyable ! »
« Toutes choses, musique, art, progrès  apportant la paix est le diable! »
« La mondialisation est hostile aux cieux ! »
 
Mes amis, nous savons ce que nous avons à affronter
A notre tour, bâtissons notre monde de demain
Ne laissons pas ces obscurantistes nous duper, nous dompter
Mais vivons dans la paix et ouvert à l'humain.
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : tour de babel - nous sommes unis - paix - unité - Tolérance et liberté - humanité - fraternité - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - worship - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers." - Un jour ou l'autre - ne mords pas la main qui te nourrit - Les hommes les plus humains ne font pas la révolution : ils font les bibliothèques ou les cimetières. » André Malraux - Manifeste pour en finir avec les intégrismes

Réincarnation 4 21/08/2011

Dans une autre vie, nous avons été : un sphinx
 
Réincarnation 4

 Bien sur le sphinx n'a jamais existé en tant qu'animal, mais le mélange corps animal (lion)/humain (la face humaine) est troublant, ci dessous le lien vers un ancien article que j'ai réalise suite à un rêve.
 

NOUS SOUVIENDRONS NOUS
Imaginons que vous savez que vous allez mourrir dans les 5 minutes qui suivent, en étant bouddhiste, vous vous dites "bon, avec mon karma (hum), je vais sûrement renaître, bien, mais ça serait cool si je renais sous une bonne étoile" oui, bien sur vous êtes angoissé (vais-je avoi...
dayofdoom.skyrock.com

Tags : sphinx - unité - rêve - réincarnation

Réincarnation 24/07/2011

Dans une autre vie, nous avons été : une fleur

Tags : réincarnation - unité - bouddhisme - fleur - êtres vivants

Unité 21/07/2011


Merci au visiteurs du monde entier : 
France (beaucoup !) Algérie, Belgique, Roumanie, Maroc, Canada (le msss) , Suisse (les banquiers ;)) Tunisie, Espagne, Côte d'Ivoire, Etats-Unis, Israël, Chine, Allemagne, Portugal, Sénégal, Slovaquie, Brésil, Turquie, Cameroun, Colombie, Hollande, Japon, United Kingdom, Irlande, Ile Maurice, Taiwan, Pologne, Luxembourg, Thaïlande, Italie, Liban, Russie (ah mourmansk...), Vietnam, Hongrie, Arabie Saoudite, Jordanie, Haïti, Egypte, Slovénie, Autriche, Rep Dominicaine, Inde, Gabon, Australie, Chili, Madagascar, Géorgie, R. Tcheque, Burkina Faso, RD Congo, Pakistan, Corée du sud, République Centrafricaine, Niger, Lettonie, Indonésie, Mali, Mexique, Togo, Burundi,Grèce, Suède, Islande,  Macédoine, Malaisie, Finlande, Norvège, Népal, Iles Comores, Angola, Ghana, Bénin, Ouganda, Cambodge...

Tags : unité - visites - earth

Siddharta (herman Hesse) Partie 3 11/07/2011

Siddharta (herman Hesse) Partie 3

Là au bord du fleuve, il va rencontrer une ancienne connaissance, le passeur du fleuve sur son bac et décide de vivre avec lui et d'apprendre son métier.
Au contact de ce fleuve, siddharta prend consicience qu'il ne s'arrête pas, comme la vie qui passe, siddharta ne remarque pas l'unité dans le fleuve (passé, présent, futur tout dans un), pas encore.
C'est à ce moment qu'à lieu le drame avec kamala, arrivant vers le fleuve par hasard, son ancienne amante, mordue par un serpent et qui meurt devant lui, impuissant. Et c'est là qu'il rencontre pour la première fois son fils, né de sa passion avec kamala.
Il décide de garder son fils près de lui, il a le même prénom que son père, ce n'est pas innocent. 
Cette décision à la longue est une erreur, en plus de la disparition de la mère et l'absence d'un foyer, siddharta ne sait pas éduquer son fils, et pour ne pas arranger les choses, son fils pourri gâté autrefois est difficile et n'accepte pas sa nouvelle vie au bord du fleuve dans une modeste cabane....
Ce qui évidemment cause du chagrin et de la souffrance à siddharta de voir son fils ainsi.
Siddharta aimerait tant que son fils suive sa voie et soie heureux. mais il oublie une chose : on ne peut pas imposer une voie ou une religion, cela nécessite une découverte, des interrogations et des compréhensions.
C'est pour cette raison que je parle dans mon article au début du blog que je ne suis pas pour faire du prosélytisme et imposer quoi que ce soit, cela doit venir de l'intérieur, et manifestement ce qui vient du coeur de son fils n'est pas ce que siddharta attend de lui.
Un jour, son fils s'enfuit et ne revient pas, il ne le reverra jamais.
Il y a un parallèle avec le départ de siddharta de chez son père pour aller dans la forêt et devenir samana au début de sa vie et le départ de ce gamin qui fuit un père dont il veut suivre lui aussi une autre voie que celle paternelle.
Souvenons nous qu'ils ont le même prénom.
Et la encore, siddharta fait l'expérience de la souffrance de l'attachement pour son fils et commence à faire des recherches en direction de la ville qu'il a quitté quand il était un riche commercial des années auparavant.
Ne le trouvant pas, il réalise que son fils est parti suivre sa propre voie à lui, bien que cela ne le console pas tout à fait.
De retour au fleuve, siddharta éprouve de la compassion pour les hommes, ce qui est nouveau, le fait d'être père et d'éprouver des sentiments envers cet enfant y est peut être pour quelque chose. Vieillissant, il commence à devenir sage et se rends compte qu'il a exactement fait comme son fils, fuir son père pour trouver sa voie, on tourne en rond, mais la notion de tourner, la roue des reincarnations est importante.
Un jour, siddharta se confie à son ami passeur, ses angoisses, son attachement à son fils, ses interrogations....cette confession l'apaise et quelque part on dira qu'il fallait que cela sorte...
Quand on y pense, cela rappelle freud, la psychanalyse, l'éducation des enfants par les parents...
Le passeur emmène alors siddharta au bord du fleuve, lui qui n'a cessé de lui dire d'être à son écoute depuis le début, là, il voit dans le fleuve ses proches et amis disparus et entend la voix des multitudes d'êtres humains avec leurs joies et leurs peines...
C'est à ce moment précis qu'il fait l'expérience de l'unité, l'unité de tous les êtres vivants, cela le rend plus serein et le libère de l'angoisse pour son fils.
Plus tard, il rencontre govinda son ami qui a suivi l'enseignement du bouddha gotama, dans leurs échanges au bord du fleuve, govinda trouve son ami plus sage, siddharta lui répond que le savoir peut se communiquer mais pas la sagesse. Je suis d'accord, il n'y a pas de leçons, elle s'apprend seul.
Leurs discussions porte également sur le fait que tout n'est pas blanc ou noir, autrement dit à propos de l'absolu qui n'existe pas.
Etonnant que govinda, disciple du bouddha gotama ne sache pas ces choses....
Govinda admet que siddharta a trouvé la paix, et lorsqu'il veut prendre congé de son ami, il a une vision sur le visage de siddharta où il voit de multiples visages d'hommes et de femmes et de tous les êtres vivants.
Ce passage pour mettre en avant l'unité et la compassion et le samsara me rappelle ce koan zen : "quel était ton visage avant ta naissance ?".
Le livre se termine sur cette vision.
 
Que penser de ce livre ? Les personnes qui ne connaissent pas le bouddhisme en lisant ce livre vont sourire, trouver cela un peu naïf et vide, vide car siddharta à la fin s'il a trouvé la paix dans sa cabane au bord du fleuve se contente de peu et isolé de tous. (pour souligner la vacuité de l'existence)
On est loin de la surconsommation actuelle et du paraître.... 
Sauf qu'il a réussi à la fin du récit à se défaire de l'insatisfaction, de l'attachement et de la souffrance et est devenu sage.
Il est normal que celui ou celle qui n'est pas bouddhiste ou qui connait mal sa philosophie considère siddharta comme un loser...
Le livre souligne qu'il faut chercher sa voie et ne pas suivre une de force. On ne peut pas l'imposer, le fait que siddharta ne suit pas le bouddha gotama quand il le rencontre par exemple où quand il part de chez son père, comme son fils plus tard.
Au début du livre, j'ai eu peur qu'il ne donne une "fausse" image du bouddhisme, mais au final, on se rend compte que si siddharta avait rencontré, suivi son enseignement et parvenu au nirvana fin de l'histoire et hop sur l'étagère, ce n'était pas la meilleure manière de procéder. 
 

Siddharta (herman Hesse) Partie 2
Siddharta, petit � petit, s'�tant un peu "embourgeois�" gr�ce � son m�tier de n�gociant, se fait prendre au jeu avec l'argent et en souffre. Le samana est loin d�sormais, ce n'est que lorsqu'apr�s avoir joui des plaisirs du jeu de hasard, de l'argent et des volu...
dayofdoom.skyrock.com


 

Siddharta (herman Hesse) Partie 1
1er partie de l'analyse de ma lecture de Siddhartha de herman Hesse:d�j�, c'est un roman et�cela n'a rien � voir avec la vie de siddhartha, futur bouddha, oubli� les 4 rencontres, et le h�ros en question connait la m�ditation d�s le d�but du livre.Donc et ne l'oublions pas, po...
dayofdoom.skyrock.com


 

Siddharta (herman Hesse) Partie 4
 Je voudrais revenir sur un passage du livre d'herman hesse, qui peut déconcerter, celui ou Siddharta devient commerçant, et où il se lance dans la course aux plaisirs : jeux d'argent, fêtes, danses féminines, bref la débauche par rapport à sa période précédente d'ermite errant à la ...
dayofdoom.skyrock.com


 

Siddhartha (herman Hesse) Partie 5
Avant tout, je voudrais faire un parallèle avec l'actualité, des personnes ont eu la désagréable idée de se moquer de la religion musulmane via un film via une caricature désagréable, les musulmans se sont sentis humiliés. Quel rapport ? Herman Hesse caricature lui aussi une religion, le bouddhisme, avec son livre, où Siddhartha a une vie différent ...
dayofdoom.skyrock.com

Tags : Siddhartha - herman hesse - roman - unité