16 tagged articles Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ?

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

Un pied dans le monde réel. Deux mains... 11/05/2018


Le comprend-tu ?
Il faut être au plus prés de ce monde
Suffisamment, ne serais ce qu'un pied
Comment sinon saisir ces multiples visions ?  
Ton paradis t'éblouis
Ose tu prétendre comprendre les êtres ici-bas ?
Ose tu prétendre aider les êtres ici-bas ?
Lorsque tu auras acquis assez d'expériences, 
connu tant de mondes,
contemplé tant de folies humaines,
réalisé l'absurdité de vouloir le changer
Tu pourras aller en marge de celui-ci
et songer à l'éveil
 
L'exception qui confirme la règle. 
 

Tags : Un pied dans le monde réel Deux mains - gravures de Gustave Doré - The world is changed by your example not by your opinion - J'entends les cris insatiables de ceux qui on en déjà tant - Imaginer la vie - plafond de verre - triste vérité de la condition humaine - Virilité - sexualité - conditionnement - Tu fuis - je fuis - confession virtuelle - tutorat - découvrir la vie - trouver la lumière - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - Quo vadis

Les douze abus du siècle 04/05/2018


 
 
 
Là normalement, je dénonce férocement les abus: c'est à dire ce qui me semble épouvantable, insupportable, horrible dans le monde et puis je fais mention (quasi obligatoire ça) de mes "dossiers" embarrassants sur des personnalités. Et tout les haineux, rageux qui fréquentent les réseaux sociaux applaudissent ainsi que "One more time ! One more time ! pof je like..."
Sauf que....
Déjà, cet espace d'expression m'appartient, ensuite plus important: je vais battre ma coulpe (avouer mes fautes) ou autocritique avant de potentiellement défoncer, vouer aux enfers ce monde. 
Avant de servir la soupe comme un benêt aux sectes et autres obscurantistes à l'affût de démontrer que notre société va immensément mal (mais qu'eux feraient soi-disant mieux hein lol) je vais commencer par moi :
 
-J'ai cru plus ou moins pouvoir changer le monde via ce blog.
-Avoir un pied (pour l'instant) dans le monde de tout les jours. Ne pas arriver à décrocher ? Ou tenter d'acquérir des expériences et une soif de découverte de ce monde. Cette attitude influence inévitablement les articles.
-Des textes assez longs...Aie
-Imposer sans le vouloir vraiment une philosophie (ou religion) aux autres.
 
L'exception qui confirme la règle. 

Tags : Les douze abus du siècle - The world is changed by your example not by your opinion - J'entends les cris insatiables de ceux qui on en déjà tant - Imaginer la vie - plafond de verre - triste vérité de la condition humaine - Virilité - sexualité - conditionnement - Tu fuis - je fuis - confession virtuelle - tutorat - découvrir la vie - trouver la lumière - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - Quo vadis

Imaginer la vie 11/04/2018

Où en suis je ?
Surtout, que je te prends pas à arrêter d'imaginer la vie.

L'exception qui confirme la règle.

Tags : Imaginer la vie - L'exception qui confirme la règle - Incels - plafond de verre - freins invisibles - l'exception qui confirme la règle - triste vérité de la condition humaine - Virilité - sexualité - conditionnement - Tu fuis - je fuis - confession virtuelle - tutorat - découvrir la vie - trouver la lumière - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - Quo vadis

La stratégie du choc 12/08/2016

La stratégie du choc, à travers les dramatiques événements que nous avons traversé en France cet été, où quand au nom du fanatisme et commandé par l'obscurantisme des êtres humains commettent des attentats. Choc car en France on ne comprend pas. Comment cela ? Notre société est loin du spirituel, pour son immense majorité loin très loin du fanatisme religieux (ouf!) surtout surtout en pleine période estivale, la préoccupation est tout autre. Les gens pensent aux vacances, à se détendre et à s'amuser, ils ont raison de le faire. Voyez, pour ne pas passer pour un fou obscurantiste prêcheur de haine aigri, et pour me faire comprendre, je précise que les gens ont raison de profiter de la vie cet été...Tiens, vous avez surement entendu parlé de cette proposition (pas officielle) de test de radicalisation dans les collèges et lycée. Et combien de fois avez-vous entendu vos camarades vous demander "Tu vas en boite samedi soir ?" ....Test de radicalisation sans le nom.
 
Petite question en passant, QUI honnêtement ose dire qu'il en a pas envie, que ça l'intéresse pas ? Je suis curieux des réponses.
 
Déjà qu'auparavant il y avait une légère incompréhension si vous ne faites pas partie de la virée du samedi soir, bientôt cela va devenir une foutue inquiétude ! Vous allez donner une belle dose de stress autour de vous....Et les raisons de votre refus peuvent être que vous n'aimez pas le style de musique, que ce n'est pas votre style de vie, religieuse.....Bref, cela va devenir un problème épineux. Le risque d'une "chasse aux sorcières" par d'adulte trop zélés désireux de ne passer à côté de rien. Souvenez-vous de la polémique il y a quelques mois où certains suspectait de radicalisation des jeunes enfin non, disons qu'ils trouvaient bizarre qu'ils n'étaient pas tatoués !!!!! Le risque il est là, le n'importe quoi, l'exagération.
Je n'ai jamais foutu les pieds en boite, je m'en porte très bien lol. Mais là je pense de plus en plus que ma conduite deviendrait avec le temps de plus en plus "suspecte" pour les "encadrants"....Et je ne suis pas devenu un extrémiste ! Ni de la chair à canon, le naïf dayofdoom tombant dans les mains de manipulateurs sur le web le poussant à faire des choses effroyables....Non, c'est me sous-estimer là hey ! ;) Cela dit en passant, il y a des salopards qui cherchent à manipuler/tromper sur le web via des hoax/propagande etc, méfiez-vous en, le plus souvent ils cherchent à vous montrer la société sous son plus horrible jour et que votre réalité au quotidien est fausse.

Oui me direz-vous, si tu es Français, blanc etc, tu seras moins inquiété machin..... Possible, mais ... Il y a que lorsque nous en aurons fini avec les obscurantistes et les attentats, nous devrons prendre conscience d'un autre danger, celui-là est dans notre dos: Mouvements extrémistes, sectaires plus ou moins violents. Ils sont là, remettant en cause la justice, l'éducation obligatoire, notre passé. C'est quelque par une trahison, à l'heure actuelle. Le société devra y faire face et le fera. Et là aussi, cela passera par une "politique de vigilance" pour préserver nos valeurs tout ça...être attentif à ce qui ne va pas, à celui qui ne vas pas dans le sens des autres, à tort ou à raison.
Je suis conscient que le fait d'avoir un blog parlant ou axés sur la religion ou l'aspect religieux a dut interpeller, mettre mal à l'aise, faire fuir, effrayer quelques personnes qui sont passés par ici. Les obscurantistes via leurs attentats jouent sur cet aspect-là mais dans d'autres proportions et plus dramatiques et lâches. Surtout pour leur recrutement, car quand une personne découvre et explore, s'investit dans une religion ou une philosophie (librement bien sur hein) l'aspect matérialiste et éloigné du spiritualisme de notre société lui saute à la figure au fur et à mesure qu'il s'investit religieusement. Je suis passé par là, où quand à travers diverses situations dans la vie, vous vous demandez intérieurement à travers votre foi comment agir, comment il convient de faire etc.....Soit vous laissez tomber par lassitude et incompréhension ou vous continuez. Et le "Tu vas en boite samedi soir ?" vous apparaît dérisoire, futile et un peu il faut le dire idiot. Bing, vous êtes en marge machin tout ça, on vous comprend pas tout ça....
 
Alors que faire ? Non non, je prônerai pas un retour "contraint et forcé" vers une quelconque religion, je rassure les lecteurs et en désespère certains à la fois à n'en pas douter...Non, c'est le hic : Il n'y a pas de solution, nous n'avons pas de solution, nous ne pouvons pas nous imposer une ligne de conduite religieuse sans motivation sérieuse (surtout sous une menace de ces obscurantistes) La population n'en voudrait pas. Nous ne pouvons pas non plus ignorer ou plutôt faire en sorte que la liberté de religion de chacun soit bafoué, nié. Disons le, on ne peut pas chasser une religion ou les religions. j'ai bien peur que l'on continue comme ça pour un long moment. Et miser sur la bonne volonté de chacun et la prise de conscience.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : la stratégie du choc - Test de radicalisation - Sache qu’il faut aimer sans faire la grimace - #Stopdjihadisme - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - vous êtes plus libres que vous le pensez - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - ne mords pas la main qui te nourrit - virtus junxit mors non separabit - "La différence entre les hommes se réduit à celle-ci La présence ou l'absence de l'expérience spirituelle" Marie-Madeleine Davy

"Mais réveillez-vous p***** ! Bougez-vous le c**" Comme ils disent... 17/07/2016

"L'Épopée d'Erra est un récit mythologique mésopotamien. Il date de la première moitié du Ier millénaire av. J.-C. (ixe ou viiie siècles). Il a été rédigé par un prêtre de l'Esagil, le temple de Marduk à Babylone, du nom de Kabti-ilâni-Marduk, qui aurait reçu le récit au cours d'un rêve. Il se compose de cinq tablettes.
Le personnage principal est Erra, divinité de la guerre destructrice, assimilée à Nergal, dieu des Enfers. Le récit commence par le réveil d'Erra après un long sommeil par son vizir Ishum. Le dieu est alors pressé par ses « lieutenants », qui sont des démons maléfiques, et qui veulent tourmenter l'espèce humaine. Mais pour accomplir cela, Erra doit éloigner Marduk, le roi des dieux. Profitant du départ de Marduk hors des murs de sa cité pour un voyage chez son père Ea, dans son palais des Abîmes, Erra peut agir, et il décide de semer le désordre en poussant les habitants de Babylone à la révolte. La ville est alors mise à feu et à sang, avant qu'Erra n'aille chez le roi de la cité, pour le pousser à massacrer ses sujets.
Revenant dans ce tumulte, Marduk se lamente devant sa ville et ses sujets devenus fous furieux, et se retire. La fureur d'Erra est apaisée par son vizir Ishum, qui parvient à le faire revenir à la raison. Tout revient alors dans l'ordre, et Marduk retrouve sa ville, et reprend sa place de roi des dieux.
Ce texte a servi à expliquer pourquoi la ville sacrée de Babylone, pourtant siège de la royauté du plus grand des dieux, a été accablée par autant de malheurs au début du Ier millénaire, en particulier les attaques des tribus Araméennes installées en Babylonie, et donc abandonnée des dieux. Le retour du dieu signifie le retour à la vie normale, au calme et à la prospérité."


Les entendez-vous ces appels à la révolte ? Vous les entendez ? Non, pour être précis, vous les voyez... Mais qui assumera la responsabilité d'avoir poussé des pauvres naïfs, le bon petit peuple à tout casser n'importe comment ? Où seront-ils ? Il y aura PERSONNE ! Non c'est faux, il y aura bien quelqu'un pour "réécrire" l'histoire, montrer que le bon petit peuple toujours honnête et innocent (cette bonne blague) s'est fait abuser, manipuler, trahis...C'est que voyez-vous, l'obscurantiste (ou la bêtise) ne s'arrête jamais...
L'être humain, bien qu'il l'avouera jamais, veut se prendre pour Erra, le Erra ci-dessus, il veut jouer à dieu, être un dieu, avoir, être....On est dans le paraître et dans la possession...
La morale de tout ça ? : Réfléchissez bien à ce que l'on voudrait vous mener via un pseudo article activiste dissident. Et tâchez de penser d'agir pacifiquement pour le bien de la plupart.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : L'Épopée d'Erra - Babylone - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - vous êtes plus libres que vous le pensez - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - ne mords pas la main qui te nourrit - virtus junxit mors non separabit - l'Homme du Mensonge

"Mais réveillez-vous p***** ! Bougez-vous le c**" Comme ils disent.... 08/07/2016

"L'Épopée d'Erra est un récit mythologique mésopotamien. Il date de la première moitié du Ier millénaire av. J.-C. (ixe ou viiie siècles). Il a été rédigé par un prêtre de l'Esagil, le temple de Marduk à Babylone, du nom de Kabti-ilâni-Marduk, qui aurait reçu le récit au cours d'un rêve. Il se compose de cinq tablettes.
Le personnage principal est Erra, divinité de la guerre destructrice, assimilée à Nergal, dieu des Enfers. Le récit commence par le réveil d'Erra après un long sommeil par son vizir Ishum. Le dieu est alors pressé par ses « lieutenants », qui sont des démons maléfiques, et qui veulent tourmenter l'espèce humaine. Mais pour accomplir cela, Erra doit éloigner Marduk, le roi des dieux. Profitant du départ de Marduk hors des murs de sa cité pour un voyage chez son père Ea, dans son palais des Abîmes, Erra peut agir, et il décide de semer le désordre en poussant les habitants de Babylone à la révolte. La ville est alors mise à feu et à sang, avant qu'Erra n'aille chez le roi de la cité, pour le pousser à massacrer ses sujets.
Revenant dans ce tumulte, Marduk se lamente devant sa ville et ses sujets devenus fous furieux, et se retire. La fureur d'Erra est apaisée par son vizir Ishum, qui parvient à le faire revenir à la raison. Tout revient alors dans l'ordre, et Marduk retrouve sa ville, et reprend sa place de roi des dieux.
Ce texte a servi à expliquer pourquoi la ville sacrée de Babylone, pourtant siège de la royauté du plus grand des dieux, a été accablée par autant de malheurs au début du Ier millénaire, en particulier les attaques des tribus Araméennes installées en Babylonie, et donc abandonnée des dieux. Le retour du dieu signifie le retour à la vie normale, au calme et à la prospérité."


Les entendez-vous ces appels à la révolte ? Vous les entendez ? Non, pour être précis, vous les voyez... Mais qui assumera la responsabilité d'avoir poussé des pauvres naïfs, le bon petit peuple à tout casser n'importe comment ? Où seront-ils ? Il y aura PERSONNE ! Non c'est faux, il y aura bien quelqu'un pour "réécrire" l'histoire, montrer que le bon petit peuple toujours honnête et innocent (cette bonne blague) s'est fait abuser, manipuler, trahis...C'est que voyez-vous, l'obscurantiste (ou la bêtise) ne s'arrête jamais...
L'être humain, bien qu'il l'avouera jamais, veut se prendre pour Erra, le Erra ci-dessus, il veut jouer à dieu, être un dieu, avoir, être....On est dans le paraître et dans la possession...
La morale de tout ça ? : Réfléchissez bien à ce que l'on voudrait vous mener via un pseudo article activiste dissident. Et tâchez de penser d'agir pacifiquement pour le bien de la plupart.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : L'Épopée d'Erra - Babylone - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - vous êtes plus libres que vous le pensez - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - ne mords pas la main qui te nourrit - virtus junxit mors non separabit - l'Homme du Mensonge

La chute de l'antéchrist 13/06/2016

Imaginons, disons que je vous raconte un rêve....Oui, oui, je vous voir venir : le fameux j'ai rêvé d'une b....de la pub, mais là non, faut que ça vire au mauvais rêve, au truc tordu lol. Mais la question, est ce que les gens se posent la question quand ils arrivent aux boulot le matin là où ils bossent de savoir comment savoir si tout ceux censé venir travailler sont bien là quand il n'y a pas ou jamais eu de pointeuse ? C'est important et intriguant. On se surveilles les uns les autres ? Ce doit être ça. Comment faire sinon, et on compte les uns sur les autres. Se surveiller, se guetter et veiller ça Martha sait faire, à chaque fois, Martha est là quand j'arrive et tourne autour de moi, impressionnant comment elle fait pour trouver mille prétextes pour y parvenir, ce doit être difficile à la longue. Elle est sexy Martha pas de souci, mais je suis pris. Alors je dois faire quoi ? Ah mais profite de la vie me direz-vous...Oui, sauf que j'ai pas le temps, j'ai des objectifs, des résultats, particulièrement où je dois atteindre une progression de 15% alors que le trimestre dernier elle était de 10%....Jamais lâché, jamais vaincu...Continuer...Et je dois être en même temps incollable niveau célébrités musicales, à cause de mes gosses vous savez, faut pas devenir ringard has been, dépassé....Laurent Laurent, tu nous soûles, Laurent pourquoi d'où vient tout ça ? Laurent, Laurent, on vous tiens informé...Et vu la vitesse des tubes qui sortent de nos jours, bien que l'autoradio diffuse, c'est plus qu'une impression, les chansons identiques à chaque fois....Et à la radio, c'est enregistré à l'avance ou ils improvisent ? Ils changent de mp3 tout les 3 minutes ? La machine à café elle ne part jamais en vacances mais elle en entend parler, faudra songe à l'inviter un jour, qui y pensera ? Tout les collègues s'informent de leurs tout prochain lieux de vacances, et ce depuis des semaines. La machine à café, elle voudrait faire de la parapente ? Non, un stage de survie style émission télé réalité en arctique ? Et encore un truc à être au top devant les gosses...Quoi donc ? Le stage de survie ou l'émission télé réalité ? Déjà qu'ils exigent chacun un nouveau Iphone le dernier sorti bien sur. Martha, Martha....Le monde nous ignore, nous ignorait et va continuer à le faire. A quoi ça sert tout ce taf, tous cet acharnement ? Sais pas, à continuer à être le boss, j'en veux plus, toujours plus, à satisfaire mon responsable qui est encore plus exigeant que moi, à garder ma femme et mon couple, mon train de vie, à pouvoir écouter les même tubes formatés de mon autoradio....Je suis nul : J'oublie la salle de sport, si jamais mes collègues me voit zapper la salle de sport, va falloir que je m'explique, ils ont raison, ils ont toujours raison. Surtout qu'il y a Martha. Le bonheur doit être au bout non ?...
 
 Driiiiiing ! Qu'elle est douce la sonnerie du réveil, tout ça n'était qu'un vilain rêve, rien de tout ça au dessus existe pour votre serviteur. Sonnerie où tube moderne style dance floor... 
 Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.  

Tags : Un vilain petit cauchemar - Je vois ici les hommes les plus forts et les plus intelligents que j'ai jamais vu je vois tout ce potentiel et je le vois gâché - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - vous êtes plus libres que vous le pensez - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - samsara

L’avertisseur 21/06/2016

Tout homme digne de ce nom
A dans le c½ur un Serpent jaune,
Installé comme sur un trône,
Qui, s'il dit : « Je veux ! » répond : « Non ! »
Plonge tes yeux dans les yeux fixes
Des Satyresses ou des Nixes,
La Dent dit : « Pense à ton devoir ! »
Fais des enfants, plante des arbres,
Polis des vers, sculpte des marbres,
La Dent dit : « Vivras-tu ce soir ? »
Quoi qu'il ébauche ou qu'il espère,
L'homme ne vit pas un moment
Sans subir l'avertissement
De l'insupportable Vipère.
 
Les fleurs du mal. Baudelaire.
 
Bienheureux avertissement de cette insupportable vipère !(?)  Hey, vous pensiez vous en tirer comme ça ? Vite, vite mettez-vous à l'oeuvre ! Et vous vous estimez libre ? Essayez donc de faire autrement tiens..
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : Les fleurs du mal. Baudelaire - L’avertisseur - Impermanence - Vivras-tu ce soir ? - Pense à ton devoir ! - Senet - destin - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - Nous sommes tous aveugles - vous êtes plus libres que vous le pensez

Jouons au Senet contre le destin.... 29/05/2016

" Mais, elle joue sans partenaire !" S'exclama Malraux, alors Ministre de la Culture lors de sa visite dans la tombe de la reine Nefertari.

Dans la Vallées des Reines - Nefertari jouant au Senet contre le Destin. Nefertari « grande épouse royale » de Ramsès II, fut ensevelie dans le plus beau tombeau de la vallée des Reines. Elle mourut peu de temps après avoir inauguré les temples d'Abou Simbel en compagnie de Ramsès II. Le plus petit de ces monuments lui est d'ailleurs dédié.
Cet ancien jeu de plateau était représenté dans l'art funéraire pour représenter les épreuves devant être surmontées par le défunt pour qu'il puisse parvenir à la vie future.

Source : http://www.jmrw.com/Abroad/Egypte/Louxor/Nefertari_Senet.htm
https://www.amazon.fr/fabuleux-h%C3%A9ritage-lEgypte-Christiane-Desroches-Noblecourt/dp/2753300208

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : reine Nefertari - Egypte antique - Senet - destin - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Suis-je ce que mon passé a fait de moi ? - "La différence entre les hommes se réduit à celle-ci La présence ou l'absence de l'expérience spirituelle" Marie-Madeleine Davy - spiritualité - Le fabuleux héritage de l'Egypte Broché de Christiane Desroches-Noblecourt - Jouer au Senet contre le destin - on est héritier de nos actes selon Bouddha