47 tagged articles vous êtes plus libres que vous le pensez

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

Zone Abjuration Démission (Z.A.D) Suite 16/04/2018

"On veut pas avoir à se lever tous les matins, pour gagner de l'argent, pour le re-dépenser, payer des taxes, des impôts" Un zadiste (Source AFP)
Voila qui résume l'état d'esprit des zadistes. Et oui, la société (ou le système) ne prends pas en compte ceux qui s'y sentent mal à l'aise, ceux qui s'y adaptent pas. En a t'elle conscience ? En a t'on conscience ? (ça fait des mois et plus que je me pose la question) Il est même inévitable qu'il y ait des mécontents. On peut comprendre l'état d'esprit mais il y a trois points qui pose problème :
-Le fait de ne pas vouloir payer de taxes et d'impôts. C'est pour moi une attitude égoïste envers nos aînés qui ont financés pour nous notre système social, nos formations, notre service public etc. Et en retour, nous devrions financer leurs retraites. (et surtout ne pas vouloir sa mort...)
-Le recours à la violence, d'une partie des zadistes sur place. Car certains sont venus QUE pour ça. Juste venus pour "se défouler". Les projets et autres débats alternatifs, très peu pour eux. Je passe sur les tags désolants ("morts aux riches) à Nantes le week-end dernier, tags contre-productifs. Alors oui bien sur, il y a l'action des forces de l'ordre, pas toujours au top mais bon. Ce qui amène au point suivant.
-Le désir d'en faire une tribune (ou de la publicité) médiatique pour exposer leurs motivations anarchistes (ou anti-système). Je pense que le "je lutte et je résiste aux forces de l'ordre donc je suis" n'aboutit nulle part. Car quid des projets et débats alternatifs pendant ce temps-là ? Des projets de barricades, d'embuscades et choix de projectiles ça oui. Le reste....
 
Il faut en avoir ça en tête, les projets et débats alternatifs peuvent se faire sans l'intervention de forces de l'ordre (ou de repression si vous voulez) de manière discréte, impliquant de cette façon que les réellement motivés. Mais voila, c'est hors caméra et anonyme. Et j'en vois qui font la gueule hahaha. Evidemment vous allez me rétorquer que le système ne toléra pas cette "discrétion", que d'une manière ou d'une autre on se trouve coincé ou on se bute face à lui. C'est vrai, c'est d'ailleurs un peu la raison pour laquelle je suis sans visage ici...Mais j'estime que l'on peut contribuer à changer les choses petit à petit, en changeant la méthode, en débattant et en exposant.
 
De tout temps, il y a eu non pas des zadistes mais des personnes voulant changer ou vivre dans un tout autre cadre, je veux parler des ermites, ou des hommes sacrées de l'Inde, par exemple. Leurs motivations étaient peut-être même plus profondes.Les mots abjuration et démission dans le titre de l'article n'est pas innocent, et ne tombez pas dans le panneau, ces mots n'ont que de péjoratif que si vous le voulez.  Ceux qui se sentent mal à l'aise, pas insérés dans cette société le savent jusqu'au fond de leurs tripes : Clamer que non on n'est pas un mouton, qu'on aime pas les politiques, vouloir de la violence à des forces de l'ordre, désirer la révolution est insuffisant et illusoire. Insuffisant et illusoire car pendant ce temps on ne bâtit rien, on n'échange pas ni ne partage.
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : On veut pas avoir à se lever tous les matins pour gagner de l'argent pour le re-dépenser payer des taxes des impôts - ZAD - Zone Abjuration Démission? - fuir - dualité - conditionnement - S'échapper - Se libérer du connu de Jiddu Krishnamurti - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - je fuis - paix - Non violence - Confessional - misanthrope - examen de conscience

Zone Abjuration Démission 13/04/2018

 "Posséder, être possédé, est considéré comme une forme d'amour. Cette faim de possession, que ce soit d'un être ou d'un bien, ne provient pas simplement des exigences de la société ou des circonstances, sa source est beaucoup plus profonde. Elle réside dans les tréfonds de l'isolement. Chacun essaie, à sa manière, de combler cet espace, que ce soit par la boisson, une religion organisée, une croyance, une forme d'activité. Tous ces subterfuges sont des fuites, mais l'isolement demeure."
Carnets de Jiddu Krishnamurti
 
Que faire alors ? Si déjà vous vous posez cette question, c'est très bien. Maintenant réaliser à quel point nous nous acharnons à vouloir posséder, avoir ...Et combien cela nous fait souffrir à un moment ou à un autre..
L'isolement lui demeure comme le dit Jiddu Krishnamurti. Je suis resté isolé, j'ai connu l'isolement, parler dans les ténèbres....http://dayofdoom.skyrock.mobi/3295075952-Avez-vous-deja-parle-dans-les-tenebres.html Et j'y ai compris à quel point c'est une chance. Je ne suis plus aveugle, conditionné ...J'aime l'isolement. Et qu'en faire ? Où cela te mènera t'il me demanderiez-vous ? 
Ce qui devrait être le but, se sauver, briser le cycle de la souffrance.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.  

Tags : Jiddu Krishnamurti - ZAD - Zone Abjuration Démission? - fuir - dualité - conditionnement - S'échapper - Se libérer du connu de Jiddu Krishnamurti - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - je fuis - paix - Non violence - Confessional - misanthrope - examen de conscience

Conditionnement et dualité refont le monde autour d'une tasse de café... 05/04/2018

"On ne peut se rendre compte de la façon dont on est conditionné que lorsque survient un conflit dans une continuité de plaisir ou dans une protection contre la douleur. Si tout est harmonieux autour de nous ; notre femme nous aime, nous l'aimons, nous avons une maison agréable, de bons enfants, beaucoup d'argent : dans ce cas nous ne sommes en aucune façon conscients de notre conditionnement. Mais lorsque survient l'accident, la femme infidèle, la perte d'une fortune, une menace de guerre ou toute autre cause de douleur et d'angoisse, alors nous savons que nous sommes conditionnés. Lorsque nous luttons contre une chose, quelle qu'elle soit, qui nous dérange, au lorsque nous nous défendons contre une quelconque menace, extérieure ou intérieure, alors nous savons que nous sommes conditionnés. Et comme la plupart entre nous, la plupart du temps, sont perturbés, soit en surface soit en profondeur, ce trouble, ce désordre indique que nous sommes conditionnés. Tant que l'animal est choyé il réagit agréablement, mais dès qu'il rencontre un antagonisme, la violence de sa nature éclate"

Se libérer du connu de Jiddu Krishnamurti
 
Qu'entendez-vous par conditionnement ? Enfonçons les portes ouvertes de suite ! Moi j'entends : Haine, rejet, diffamations, xénophobie, ambitions, appât du gain, vengeance, dualité, ignorance, désir de condamner à mort..
Bref dès l'instant où dans la vie de tout les jours vous souffrez. J'imagine que vous devez être surpris de trouver la dualité. Sauf qu'au nom de "ça c'est le bien, ça c'est le mal, c'est satanique ça ne doit pas être il faut ***** (censuré)" l'humanité a déjà commis bien des souffrances et atrocités. Et non seulement vous pouvez être celui ou celle qui apporte la chape de plomb et les souffrances sur autrui mais voila que VOUS en souffrez bien avant de passer éventuellement à l'acte.
Exemple, on vous montre une prétendue situation qui vous choque se déroulant quelque part dans le monde, vous êtes choqués, il y a de grandes chances que pour "soulager" votre souffrance vous vous agitez et envoyez des commentaires haineux, menaçant condamnant la situation qui vous choque (oui je parle du web !) Peut-être, qui sait, peut-être qu'il va se trouver une personne fragile chez qui cette situation sera encore plus intolérable que chez les autres et mettra tout en oeuvre pour qu'elle cesse définitivement...La violence, l'intolérance, la souffrance et le crime potentiellement sont en marche.
Le conditionnement.
 
Voila je vous ai expliqué comment la sale propagande fonctionnait. Moi je vous parle du véritable conditionnement. Le véritable conditionnement, je le répéte, est de s'obstiner dans la haine, le rejet, les diffamations, la xénophobie, l'ambition, l'appât du gain, la vengeance, la dualité, l'ignorance, le désir de condamner à mort.
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : dualité - conditionnement - S'échapper - Se libérer du connu de Jiddu Krishnamurti - Une certaine idée de l'enfer - Sauveur spirituel - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle

Soumission de l'ignorance 23/03/2018

                      (Capture d'écran du clip de Satyricon "To your brethren in the dark") 
"L'ignorance, au sens bouddhiste, n'est pas tant intellectuelle qu'existentielle. Elle repose sur l'expérience éronnée que nous avons du monde, dont la perception est déformée par notre fixation égocentrique." Jean-François Gantois
 
Quelle ignorance ? Celle qui est l'antithèse de l'illumination. Attachée plus qu'on ne le croit à nos pas. Nous pouvons toujours clamer que nous connaissons ceci ou cela, nous ne connaissons pas tout, il y a toujours hélas une partie qui nous échappe. Mais nous voulons dompter cette ignorance. C'est inévitable, car elle accompagne l'acte de cognition qui sans l'ignorance n'existerait pas. Mais là, que de tourments ! Soumettre l'ignorance !
Déjà, il faut dépasser la dualité. Et là voila 30 personnes qui soupirent et s'en vont voir ailleurs ! lol ! Vous y êtes bien soumise à la dualité hein ! Et puis l'idée de gagner ceci ou cela, l'idée de devenir une célébrité, une star, l'ambition, il faut abandonner le désir, toute forme de désir en résumé et être conscient de la portée néfaste pour notre vie au quotidien d'ignorer cette ignorance : Savoir qu'on est héritier de nos actes et mettre tout en oeuvre via le dharma pour mettre fin à la souffrance qui nous accompagne tout les jours. Evidemment et vous l'aurez constater, ce texte ne s'adresse pas à ceux qui ne sont pas motivé pour une "spiritualité profonde" orienté vers la paix et l'introspection. Vous avez le choix et la liberté bien sur ! lol
 
Nous procédons à une forme de soumission de l'ignorance via l'éducation dés le plus jeune âge. Mais là s'arrête la comparaison. Non, parler qu'"on nous cache des choses", qu'il faut fuir les médias conventionnels ou qu'il faudrait réformer à fond l'éducation nationale est vain et inutile et hors sujet ici !! C'est quelque chose de bien plus grand dont il est question ici.Je continue à perdre des lecteurs je crois non ? lol.
 
 

-Tous ce que vous faites là ne sert à rien, il n'est pas question d'empiéter sur votre liberté d'expression ni de la restreindre mais cela ressemble à une belle prise de tête. Il y a trop de blog "anti-système" ou complotiste, ne vous abaissez pas à ce niveau.
-Ooooh misère vous n'avez pas lu les articles. lol.
-N'empêche, la religion est une histoire intime, ne me dites pas que c'est pas pour "évangéliser" un tant soi peu les internautes, mais là vous le dites-vous même x fois, "Cela doit venir de l'intérieur de la personne"
-C'est vrai. Mais la réponse est en partie dans la première question, il faut savoir éclairer. Si on peut éviter que des personnes sombrent dans la haine, discriminent et soit les auteurs d'actes regrettables et tragiques par des mots faisons-le ! 
-Vous avez un sacré ego au final !!! A vous tous seul vous voulez empêcher des actes malveillants par vos articles !
-Sauver le monde oui ! hahaha. Je voudrais revenir quand vous parlez de religion, pour moi ce qui est ici n'en est pas vraiment, ce serait plus une philosophie ou hygiène de vie...
-Vous devez être conscient qu'à l'heure actuelle la préoccupation des gens est loin de tout cela. Je veux dire; Comment intéresser les gens ? 
-Eh oui ! Mais vous raisonnez dans l'absolu il me semble..Bien sur que ce monde, notre société est loin des questions de religion et de spiritualité, tout comme il est loin de l'empathie, de l'écoute et de la fin de la souffrance et que ce monde a un mal de chien à s'adapter à chacun. et c'est là qu'est l'astuce ! Pensez-vous que dans notre société, tous sont intégré, chacun bien dans sa peau, à l'aise ?
-Non, il y a des personnes qui ressentent un malaise, plus ou moins fort.
-Oui exactement. Peut-être que la solution se trouve ici peut-être (conditionnel !)Par exemple, qu'est ce que notre société a prévu pour les personnes qui ne suivent pas son rythme ? Ou qui ont des soucis à assumer ? j'ai bien peur que notre société a oublié de prendre en compte ces facteurs-ci.
-"La religion est l'opium du peuple" Selon Marx, vous seriez le dealer de ceux qui sont en difficulté socialement ? 
-hahaha, non, vous saviez que Marx avait un ego surdimensionné ? Dealer, opium, je n'aime pas cette image, cette idée fausse qu'il suffirait d'endormir pour que tout va bien dans le monde. Au contraire ! Moi je pense qu'il faut éveiller !
-Là est le problème, comment éveiller quand on ne l'est pas !
-Tout les matins il me semble........Apportons au moins l'équilibre.
 
 Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Soumission de l'ignorance - hikikomori - Ni victoires ni défaites - Rien n'est stupide comme vaincre la vraie gloire est convaincre Victor Hugo - « Si tous les gars du Monde voulaient s’adonner la main…… Alors on pourrait faire une ronde autour du monde» - solidarité - empathie - Réponds que même les loups aiment - Ignorance - Une certaine idée de l'enfer - Sauveur spirituel - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle

Ni victoire ni défaite 03/03/2018

Il ne devrait y avoir ni victoires ni défaites dans ce monde, ce qui éviterait bien des souffrances. Hélas, on en est loin. Car qui en a conscience ? Depuis des siècles les fanatiques religieux ne raisonnent pas ainsi, ces sots proclament une victoire illusoire de leur parti tout en préparant à leur insu leur défaite de demain...Ne pas oublier la victoire d'aujourd'hui est la défaite de demain. 
"Mieux vaut se vaincre soi-même que de gagner un millier de batailles.
Ensuite, la victoire vous appartient. On ne peut pas vous la reprendre,
ni par les anges ni par les démons, ni par le paradis et ni par l'enfer." Bouddha
 
Mais ils vous affirmeront ½uvrer (oui ½uvrer rien que ça !) afin de sauver le monde...en étant source de souffrances et de morts autour d'eux sur d'autres..!!!! lol..Et c'est toujours de mise à l'heure actuelle. C'est que voyez-vous "eux" se bougent, luttent, s'agitent etc ! En fait, ils sont conscient des souffrances qu'ils produisent. Ces donneurs de leçon/manipulateurs ont tous une haine stupide envers une population "mais" avec tout cela comme fardeau (hé oui...) ils promettent un monde meilleur...On devrait s'en contenter et s'estimer heureux ? C'est une blague ? 
 
En agissant ainsi, ils ne libèrent ni eux ni personnes ! l'aveuglement.
J'imagine qu'à travers cet article vous n'allez peut-être pas comprendre...C'est que vous êtes dans le moule ! Celui de cette société (même si vous déclarez ne pas l'aimer) où il faut un vainqueur et un perdant, où il faut des victoires et pas de défaites, où il faut terrasser, défoncer, trucider, massacrer pour convaincre, renverser, prendre le pouvoir, foutre par terre le système, éliminer ceux qui ne pense pas comme il faudrait. regardez le Moyen-Orient...Nous sommes sans arrêt dans cet optique, illusoire.
Pourquoi les sites complotistes ont un certain audience ? C'est ni plus ou moins le sentiment (qui est exploité) de vaincre, gagner, renverser. Et non celui de mettre fin à la souffrance dans le monde, ni d'apporter la paix intérieure ni d'accéder à....
 
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Mieux vaut se vaincre soi-même que de gagner un millier de batailles Ensuite la victoire vous appartient On ne peut pas vous la reprendre ni par les anges ni par les démons ni par le paradis et ni par l'enfer Bouddha - Ni victoires ni défaites - paix - Rien n'est stupide comme vaincre la vraie gloire est convaincre Victor Hugo - « Si tous les gars du Monde voulaient s’adonner la main…… Alors on pourrait faire une ronde autour du monde» - solidarité - empathie - Réponds que même les loups aiment - Une certaine idée de l'enfer - Sauveur spirituel - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle

Une certaine idée de l'enfer 14/01/2018

Je vois sur le net le débat concernant le retour de Syrie et d'Irak des djihadistes sur notre territoire et de ceux qu'il convient de faire et d'en faire...Il y a ceux qui sont pour l'emprisonnement (et le risque de la propagation de l'endoctrinement réel) et il y a ceux qui ne voudraient pas les voir sur le territoire national, et les laisser à la justice du pays où ils se trouvent (moins clémente on le craint...) Bon, comme la couv de Charlie Hebdo le montre, ils ne sont guère les bienvenus... Et des personnes ne leur souhaite pas le meilleur.
 
Je vais faire de la provocation: A ceux qui voudraient les condamner à la réclusion perpétuelle, aux travaux forcés ou les laisser à la vindicte populaire de la région où ils ont été arrêtés, je dis que vous êtes mous, et je vais être bien plus cruel que vous.
 
Oui moi voyez-vous, je les condamnerai à "notre enfer quotidien":
-Les contraindre à réaliser des objectifs économiques et commerciaux chaque fois plus élevés,  
-Les obliger à devenir des stars au plus vite que ce soit par la musique, la dance, la comédie, 100 000 vues sur youtube et et ce chaque jour
-Les faire dormir des nuits dehors dans la file d'attente à la sortie de chaque nouveau iphone 
-Leur ordonner d'avoir une vie de famille épanouie
-Les forcer à se dépasser dans des challenges sportifs aventuriers toujours plus fous encore et encore.
 
N'est ce pas exactement ce qu'ils ont voulu échapper/fuir lâchement en allant en Syrie et en Irak ? Et non, je ne suis pas un pervers cruel sans c½ur, mais notre société ? Une certaine idée de l'enfer.
Vous verrez, que ce qui est exposé ici n'est pas stupide, notre société va véritablement le faire.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Une certaine idée de l'enfer - Tu fuis - divan - confession - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde - S'affranchir - woken - renoncement

S'affranchir 03/01/2018


Pour info : Mon article ci-dessous reflète mes convictions, il n' a pas pour but de "convertir" de force, si vous ne vous y retrouvez pas ou que le contenu vous gonfle : Merci pour la visite :) et au revoir, bonjour chez vous. Bienvenue aux autres que cela intéresse et qui ont la conviction profonde, vous êtes libres, n'oubliez jamais.
 
Il ne s'agit pas dans cet article de démolir une quelconque croyance ou d'affirmer une supériorité ou infériorité quelconque (illusoire)il s'agit de se délivrer, de s'affranchir.
Et non par une action violente, par le désir de tout briser, renverser un système car celui-ci a le tort de vous ignorer. Pour ceux qui connaissent la parabole de la maison en feu (Sutra du Lotus) http://www.mpcmontreal.org/?q=fr/node/884 J'ai pu constater depuis des années que non seulement les enfants jouent insouciant dans la maison qui brûle mais voila que désormais ils se mettent à comploter afin de la faire exploser ! et eux avec ... La maison ne leur convenant pas, au lieu d'en sortir (!)...N'est ce pas la mentalité inconsciente de ceux désirant au "grand soir" ? à une révolution et tout casser ? Ils sont encore plus aveugles que les gens normaux qui vivent leur vie tranquillement et ignorant le Saṃsāra.
 
La difficulté de faire sortir les enfants, de leur faire prendre conscience de leur état plutôt s'accroît avec cette mentalité destructrice. il faudrait les appâter ? Pour moi non, j'ai toujours pensé et affirmer que cela doit venir de l'intérieur de soi. mais il y a le difficile débat de comment convaincre que la violence n'est pas la solution...
 
Il ne s'agit pas de s'affranchir d'un voile, d'une interdiction ou de ce qu'on l'on vous impose par la force, c'est beaucoup plus ce dont je parle. Il s'agit de la véritable spiritualité, la spiritualité de vous sauver vous-même. Et la volonté de se libérer du cycle des réincarnations dans lequel nous sommes tous, d'accéder à autre chose.
Pour commencer, je prône l'introspection ainsi qu'un regard sur le monde, notamment sur notre passé et sur son évolution, afin de ne pas se couper entièrement du monde, et mieux connaitre les êtres autour de soi.
 
 Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : #IranProtest - Mais délivrez-nous du mal - avertissement ! - on ne naît pas "quelque chose" on le devient - divan - confession - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - Tu fuis - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde - S'affranchir - woken - Saṃsāra

La pression sociale force (aussi) des hommes à avoir des rapports sexuels non désirés 04/01/2018

Source :http://www.slate.fr/story/155978/hommes-rapports-sexuels-non-desires
 
La pression sociale force (aussi) des hommes à avoir des rapports sexuels non désirés
 
Honte, crainte du qu'en dira-t-on, peur de paraître gay. Les hommes ne sont pas épargnés par les rapports non consentis.
 
En 2017, les femmes ont brisé le silence. Celui autour des violences sexuelles dont nombre d'entre elles ont été victimes et risquent d'être victimes au cours de leur vie. Mais aussi, plus largement, le silence autour du harcèlement sexuel –parfois explicite, parfois plus insidieux– découlant des rapports de force d'une société aux moeurs encore largement patriarcales.
Parmi les houleux débats suscités par l'affaire Weinstein, les hashtags #MeToo et #BalanceTonPorc et les révélations en cascade dans diverses industries, un sujet s'est révélé particulièrement sensible: la place des hommes dans ce mouvement de libération de la parole.
Si beaucoup se sont vus, à tort plus qu'à raison, menacés dans leur «masculinité» et ont affirmé craindre la mort du jeu de «séduction», d'autres ont bien plus fructueusement contribué à cette introspection sociétale en faisant part, eux aussi, des pressions qui incombent à leur sexualité. Et qui ne sont en fait que le reflet logique des injonctions régissant celles de la gent féminine.

Ils ont donc, eux-aussi, un silence à briser. Non, les hommes ne sont pas épargnés par les rapports sexuels non consentis. Pourtant évidente, cette vérité challenge l'idée, bien ancrée dans les mentalités, selon laquelle les hommes (hétérosexuels et cis) sont toujours partants pour une partie de jambes en l'air et raffolent tous du sexe. Par conséquent, un homme qui refuserait un rapport sexuel avec une femmes qui lui fait des avances s'exposerait généralement au regard inquisiteur de cette dernière... et au jugement de ses pairs.
L'incapacité à dire «non»

C'est ce qu'a voulu questionner Jessie Ford, doctorante en sociologie à la New York University, en menant une enquête auprès d'hommes ayant expérimenté le «sexe non-consensuel», et qui se sont forcés à avoir un rapport sexuel qu'ils ne désiraient pas vraiment. Dans The Converstion, elle explique le but de sa démarche: comprendre l'origine de ce mécanisme, son déroulé, ses circonstances, et surtout leur incapacité à tout simplement dire «non». Il ne s'agit pas, précise Jessie Forde, d'hommes ayant été agressés sexuellement. Mais d'individus qui ont choisi, quelle qu'en soit la raison, de se soumettre à une relation sexuelle qu'ils auraient, théoriquement, pu refuser.

Premier constat important: sur les trente-neuf hommes interrogés par la sociologue, seuls huit affirment qu'ils étaient soûls au moment des faits. Nombre d'entre eux ont décrit des scénarios tout à fait ordinaires dans lesquels ils ne ressentaient tout simplement pas de connexion avec leur partenaire. Étaient juste fatigués. Ou n'avaient pas de préservatif à leur disposition. Certains ont aussi expliqué avoir voulu se cantonner à d'autres actes physiques, distincts de la pénétration. Tous avaient en tout cas une chose en commun: il leur est alors paru plus simple de s'engager dans cette relation sexuelle non souhaitée plutôt que de dire non.

«Ça ne fait pas viril»
Les attentes de la société sur la sexualité masculine font peser sur eux un poids qui les contraint à prouver constamment leur virilité. Tout en nourrissant leurs insécurités. Un étudiant témoigne:
«Je ne voulais pas me retrouver dans cette situation, car le sexe était alors, pour moi, assez lié aux sentiments. Mais je n'ai rien dit car j'ai pensé que ce serait juste bizarre. J'imaginais que cette fille irait raconter à ses copines des trucs genre "Ce mec est louche, on n'a pas couché ensemble".»

La «pièce manquante du puzzle» sur le débat du harcèlement sexuel
Honte, crainte du qu'en dira-t-on, peur du ridicule, pression sociale. Autant d'arguments mis en avant par les hommes sondés. Dans l'opinion commune, «les hommes veulent forcément du sexe, et c'est aux femmes de dire oui ou non», déplore l'un d'entre eux. «Ça ne fait pas donc pas viril de dire non.» Il est par ailleurs encore relativement rare que la fille entreprenne le rapport physique, ce qui rend le refus, assurent-ils, encore plus délicat. «Je l'ai même remerciée, après coup, pour rester dans mon rôle de mec qui avait voulu ça», témoigne l'un des hommes de l'étude. Par ailleurs, la peur d'être perçus comme gays –surtout si la femme en question est attirante– les hante.

À LIRE AUSSI Ce que les hommes, aussi, doivent à Françoise Héritier
«Loin de moi l'idée placer ces expériences masculines de sexe non désiré au même plan que les sévices sexuels dont sont victimes les femmes, précise Jessie Ford. Mais je pense qu'il est important de comprendre ce phénomène et d'où il vient. Il me semble qu'il constitue la pièce manquante du puzzle de la grande réflection que nous menons actuellement sur notre culture du sexe.»
Pour que s'équilibrent les rapports de force et que s'instaurent des relations plus saines entre femmes et hommes, ces derniers doivent pouvoir, eux-aussi, se sentir libres dans l'expression de leurs désirs. Ou de leur non-désirs, justement. Les femmes auraient tout à y gagner.

Tags : #BalanceTonPorc - Renoncement - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - Tu fuis - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde - Vous avez choisi de rester vierge ? contactez-nous ! - Ces adeptes du renoncements faut-il les voir comme des lâches ou la société en général devrait-elle tenir compte de leur point de vue ?

Renoncement 06/12/2017

Renoncement
En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. 
 
"...Mais délivrez-nous du mal."
 
Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte. Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant.
 
Les renoncements.
 
Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur. Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?
Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité.
 
Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".
Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver. Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. 
Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Renoncement
Il faut vivre.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog

Tags : Renoncement - Mais délivrez-nous du mal - avertissement ! - on ne naît pas "quelque chose" on le devient - divan - confession - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - Tu fuis - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde