13 tagged articles liberté

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

L’interprétation 30/01/2017

Comment vous parler ? Tout en sachant que je vais être lu, pas forcément compris, décortiqué ou découverts avec des à priori ? Je veux dire : Ce n'est pas facile de toucher au but, convaincre... Que je ne sois pas avec ce qui est écrit ici à l'origine d'une catastrophe ? "On est héritier de ses actes" n'oubliez jamais. Non, vous le savez, c'est ça l'astuce, tout le monde le sait mais en a la même vision ? La notion du bien et du mal, dualité, surtout. regardez les événements récents, un décret discriminant et incohérent outre atlantique accompagné auparavant de discours exagérés poussant au fantasmes malsains amène un horrible fait divers inutile, absurde et monstrueux dans le pays voisin. Attendez, je revois encore un slogan idiot sur la toile de ces dernières années : Comme quoi les vilains médias vous pousseront à haïr votre prochain (une formule de ce genre) Les médias ? ben voyons ! Il suffit de voir que ceux partageaient haut et fort cette formule antimédias  et qui sur le web ignorent complètement l'actualité discriminante outre atlantique de ces derniers jours ! Quel silence ! Je ne sais pas ce qui est le pire entre l'aveuglement imbécile ou l'acquiescement silencieux...
Pour en revenir au fait divers, je n'ose pas utiliser le verbe "inspirer" via les discours etc...Faut pas se leurrer, c'est important, il y aura toujours une opposition quelconque. Après elle peut avoir plusieurs formes, intelligentes responsables ou pas. Tout comme il y aura des visions de la vie différente pour chacun(e)s d'entre nous.
Ce qui complique la chose, qu'allez-vous retenir de ce blog ? Que je déteste et cherche à foutre par terre l'état comme Bakounine a pu le faire à cause de mon article parlant de lui ? C'est tout le contraire !
 
l'interprétation.
 
Ce qui nous amène à nous poser la question, comment faire pour que des têtes folles, faibles, influençables ne passent pas à l'acte en ayant tout assimilé de travers ? J'en reviens à la vision "anarchique" de Bakounine, c'est à dire liberté totale après avoir balayé le système et les institutions tout en imaginant selon lui qu'à travers la liberté nouvelle le peuple se comporterai de la meilleure façon, sans vols ni meurtres ni agressions physiques dans l'intérêt commun. Comment cela serait-il possible ? Surtout sans nouvelles institutions ni cadres que Bakounine rejetait..Sans oublier et c'est le plus important, ses appels aux "mauvaises passions" au préalable comme il le disait lui-même afin de faire chuter les institutions déjà en place...Sa vision a été bien mal comprise depuis, et mal interprété. Bakounine avait une vision du peuple presque angélique et ambiguë.
Le problème qui est sans solutions est la réaction assez imprévisible du peuple, de la société. Il y a des motifs d'espoirs: les parisiens ouvrant spontanément leurs portes la nuit du 13 Novembre aux personnes fuyant les terroristes. Ou comme le mouvement Nuit Debout.
 
La spontanéité de la foule.
 
Ce que les extrémistes n'admettent jamais et refoulent catégoriquement est cette spontanéité qu'ils ne comprennent pas. à cause de meilleurs sentiments qu'ils n'ont pas ? Ou qu'ils refoulent ? Ou bien à cause de leur "foi" dans un système totalitaire du tout contrôle ?
Ce que redoutait Bakounine est l'aspect bourgeois...C'est à dire que par peur de voir tout bouleversé, tout brisé, la grosse partie de la foule s'arrête, négocie quelques avancées et stoppe son mouvement, par peur de tout perdre, de perdre son petit confort et son petit bonheur....J'ai déjà pointé du doigt (pas tout à fait comme Bakounine) cet attachement au matérialisme qui amène beaucoup d'incompréhension et de souffrances. Et à mon avis l'attachement matériel est amplifié par rapport au 19e siècle. j'en parlais en partie dans l'article précédent. Par exemple, la réaction des gens autour de Jésus lorsqu'il dit "Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai." (Jean 2:19) ceux qui sont à fond attaché au matérialisme ne comprennent pas, ils interprètent mal. Les personnes plus portés sur la spiritualité elles réalisent.
  
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog

Tags : L’interprétation - spontanéité - Détruisez ce temple - et en trois jours je le relèverai - Jean 2:19 - Bakounine - Nul besoin de temples nul besoin de philosophies compliquées Notre cerveau et notre c½ur sont nos temples - Le monde irait peut-être mieux sans religion - mépris - Ostracisme - Anarchisme - utopie - amour - compassion - pour bien comprendre le monde - liberté - L'Etat c'est le mal mais un mal historiquement nécessaire aussi nécessaire dans le passé que le sera tôt ou tard son extinction complète - descendre les marches - "On est héritier de ses actes" - no muslim ban - dayofdoom - day of doom

"L'Etat, c'est le mal, mais un mal historiquement nécessaire, aussi nécessaire dans le passé que le sera tôt ou tard son extinction complète" Bakounine 10/01/2017

Bakounine : Biographie de Madeleine Grawitz
https://www.amazon.fr/Bakounine-Biographie-Madeleine-Grawitz/dp/2702130798
 
Mikhaïl Bakounine révolutionnaire théoricien Russe est connu pour être une figure de l'anarchisme. Et pourtant ! Il utilisera le mot "Anarchisme" tardivement ! Il aura utilisé maintes fois le mot "Liberté" auparavant ! Bakounine, géant Russe (par la taille: 1.97m...)du 19e siècle prolixe et ouvert à tous prêchait partout où il  en allait, surtout en Europe, la liberté et surtout la révolution pour la liberté...S'il a senti l'imminence de la révolution Russe de 1917 (et peut-être contribué...) il se différenciait de Marx et des communistes du 19e. Le point commun entre eux est la révolution nécessaire pour balayer le régime ancien tsariste et despotique, c'est sur l'après-révolution que Bakounine était en désaccord, alors que les communistes avaient pour vision que leur parti remplace l'état et prenne le pouvoir en transition, Bakounine considérait qu'une fois la révolution faite, le pouvoir et ses dirigeants balayé nul parti, nulle instance devait prendre le relais...Et le peuple, l'humanité capable de se diriger tout seul comme des grands....Belle dose d'utopie.
La pensée de Bakounine c'est cela : Prôner la révolution, débattre, enrôler, tout faire pour qu'elle ait lieu et ne rien prévoir ensuite une fois qu'elle a éclaté....à l'inverse des communistes et futurs bolcheviques. Bakounine avait trop confiance en l'humanité, dans le peuple. Il était persuadé que une fois délivré de ses chaines des divers régimes de l'époque le peuple, la masse saurait faire les bons choix et pour de bon...Aveuglement ? Un exemple, il détestait toute forme de nationalisme, sentiment naissant au 19e, qu'il rencontra un peu partout dans sa vie. Comment croire alors à l'union du peuple en cas de révolution et/ou de liberté absolu ? Le peuple ne tomberait-il pas dans le nationalisme, vecteur de divisions et de violences ? Sans parler de l'ambition et du désir de richesses...L'argent..Il glissera sans cesse entre les doigts de Bakounine, criblé de dettes, dépendant des dons et prêts  de tous, en abusant et en dépensant parfois trop...Un mode de vie anarchique  ? Il était connu aussi à l'époque pour ce défaut. Pour en revenir à sa pensée, il avait foi dans le peuple à se diriger lui-même et à prendre de sages décisions. Comment cela serait-il possible ? Il faudrait des années et des années de préparation d'éducation, de prise de conscience de la masse, de la patience....Certes, Bakounine y mettait toute son énergie, tout son âme à expliquer, débattre, convaincre, persuader, recruter à travers l'Europe, et ce à une époque où l'internet et les médias, blogs etc très large mode de diffusion d'infos et d'idées que nous connaissons n'existait pas...
Et comment convaincre, éduquer etc ? Et même à l'heure actuelle (profusion) Regardez, j'utilise volontairement une des ces citations les plus tapageuses pour faire remarquer l'article dans l'espoir d'être lu ! Alors imaginer qu'en plus il faut réussir..
 
Je ne partage pas sa pensée, je ne suis pas devenu anarchiste hein ! (ni révolutionnaire) Pour bien comprendre sa pensée et sa motivation, il faut surtout ne pas comparer son siècle et aujourd'hui ! (2017) Les travailleurs à l'époque avaient beaucoup moins de droit, il y avait moins de liberté, les moyens d'expressions étaient limités (pas d'internet, ma fameuse question: Comment auriez-vous fait alors  pour partager vos pensées et idées au monde ?)Songez qu'en Russie au milieu du 19e siècle sous le tsar la philosophie était banni des universités. Le pouvoir avait bien compris où était le danger....Sans parler du servage. On peut croire que la pensée de Bakounine était naïve. Peut-être, il se berçait d'illusions parfois, fondant en Italie, en Suisse etc des sociétés secrètes afin de préparer et faire la révolution et optimiste s'imaginait recruter en masse et être sur le point de tout balayer le tout en quelques mois ! Alors qu'il était le seul à être motivé à 500% ! Ses sociétés secrètes très petites n'existaient en réalité que par sa volonté et n'ont eu qu'un impact insignifiant...
Mais il y croyait fermement.
 
l'autre aspect de sa pensée était qu'il avait la conviction que le peuple slave avait un rôle à jouer, à l'inverse de Karl Marx qui lui était progermanique (les deux hommes s'opposeront) Bakounine imaginait les slaves dominer l'Europe par sa culture et sa pensée progressivement et contribuer à réformer et éduquer le reste de l'Europe qu'il considérait comme chancelante, décadente et dont la chute était inéducable..C'est un autre point comme sa vision contre l'état où je suis pas d'accord avec lui. Il n'est pas question ici de débattre si untel ou untel est décadent ou supérieur, j'ai toujours pensé qu'il fallait voir le monde avec ses diverses cultures, ses peuples différents sur une même ligne d'égalité. Le mythe du peuple élu, croire que tel peuple doit éduquer et dépasser les autres est dangereux et ne fera jamais avancer les choses, c'est une forme déguisé et inodore de nationalisme. Sur ce point, Bakounine faisait une erreur.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog

Tags : Bakounine - Anarchisme - liberté - L'Etat c'est le mal mais un mal historiquement nécessaire aussi nécessaire dans le passé que le sera tôt ou tard son extinction complète - Pour comprendre le monde - descendre les marches - ne mords pas la main qui te nourrit - vous êtes plus libres que vous le pensez - dayofdoom - day of doom

L'homme doit prendre garde à ne pas devenir exactement (ou pire) que ce qu'il combat.... 09/11/2016

L'homme doit prendre garde à ne pas devenir exactement (ou pire) que ce qu'il combat....Et on l'oublie trop souvent. Laisser-aller ? Ou la masse du peuple peut être finalement assoiffée de sang ? Tenez il y a pas si longtemps un article sur skyblog appelant au meurtre a été partagé et diffusé (venant d'ailleurs) il y a même eu des personnes pour cliquer sur le "c½ur" en bas de l'article en question (le "je kiffe") ....Je le répète : "un article sur skyblog appelant au meurtre a été partagé et diffusé il y a même eu des personnes pour cliquer sur le "c½ur" en bas de l'article en question".....Sérieusement ? et la personne à "éliminer" selon ses tristes sires est une femme.... 
L'homme doit prendre garde à ne pas devenir exactement (ou pire) que ce qu'il combat, car plus l'adversaire est mauvais, dangereux, terrible, plus il est tentant de le surpasser, le "combattre le mal par le mal" qui peut justifier bien des horreurs...

Mais ces sombres individus s'ils se pointent ici vous diront que c'est moi le cinglé....Bah voyons. Le web devient un champ de bataille où au nom de je ne sais quel idéologie, délire, revanche à la gomme, retour de la force, réveil du monde "libre" il devient naturel d'appeler au meurtre... Quand on se prend pour les justiciers voila où on en arrive. Pseudos justiciers qui soit ils le savent soit ils l'ignorent (quel est le pire ? ) sont tous sous influence, ce qui compte est de faire "ch**" le système soi-disant en partageant ce qui est censé être contre....Quitte à se contredire en quelques jours mais comme ceux qui lisent (et qu'ils tentent de "réveiller") sont des moutons (c'est eux-mêmes qui l'affirment) à la base allons-y franchement...
Le meilleur moyen de "lutter ou combattre" est l'éducation, le travail, parvenir à l'ouverture d'esprit et à la tolérance. Et oui c'est le plus dur.
 
L'enjeu de toutes ces esbroufes, vantardises et autres diffamations est ........La liberté (il parait !) Woh, vous vous sentez libres, apaisés et épanouis en faisant cela ? Peu de personnes ont en conscience mais c'es très difficile de ne pas se faire manipuler, influencer, être victime de nos émotions à cause de nos convictions et vécus. Il y a toujours un petit quelque chose au quotidien qui nous interpelle, nous révolte un chouilla ou énormément, alors imaginez un groupe de personnes prêtes à exploiter vos honnêtes sentiments ....Le web devient un champ de bataille. J'ai déjà évoqué ce sujet dans les articles précédents je ne vais pas en rajouter une couche :)
Ma conviction aujourd'hui est que pour être libre le web est le mauvais endroit, la société de tout les jours l'est un peu aussi, il faut la fuir en quelque sorte, temporairement. Mais je vous voir venir, la liberté n'est pas le rejet, la négation de tout, ce serait trop simple :)
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : L'homme doit prendre garde à ne pas devenir exactement (ou pire) ce qu'il combat - Le web devient un champ de bataille - liberté - l'Homme du Mensonge - Mais pourquoi sont-ils si énervés ? - assumer - Tu fuis - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Le sommeil de la raison engendre des monstres - Je veux croire en ce monde - vous êtes plus libres que vous le pensez - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - ne mords pas la main qui te nourrit - combattre le mal par le mal - dayofdoom - day of doom

Pour ceux qui gémissent d'avoir la chance de vivre dans un pays laïque.... 27/10/2014

Où on suit un culte ou pas sans que l'administration de votre pays s'en mêle, vous approuve ou pas..Si ça peut faire réfléchir..Alors on peut toujours argumenter que c'est pour éviter que les conversions forcées....Possible, mais ceux qui on recours aux conversions forcées sur d'autres se mettent le doigt dans l'½il jusqu'au coude....Cela n'a aucune valeur et ce n'est pas ainsi qu'on "sauve le monde" ou que l'on convaincs....
En Birmanie, le pouvoir veut limiter les conversions religieuses
Le gouvernement a rédigé un projet de loi qui donne autorité à l'administration pour approuver ou refuser les conversions
Cette proposition émane d'un groupe de moines radicaux qui veut protéger le bouddhisme face à l'islam.
Thet Lwin a mal vécu sa conversion. Né dans une famille bouddhiste, il a décidé, de lui-même, de devenir musulman il y a quatre ans. « J'ai été rejeté, se souvient ce Birman âgé de 30 ans. Mes parents m'ont dit qu'ils cesseraient de me voir. Ils ont convaincu mes fréquentations de ne plus m'aider. Mes amis m'ont accusé d'être un païen. » Thet Lwin a mis quatre ans à se remettre de ce choc. Il a dû changer de quartier, se refaire des amis, chercher un nouvel emploi. « Mes proches n'ont pas pu accepter le fait que je me convertisse, car ils considèrent que la religion qu'ils pratiquent est la meilleure », analyse-t-il..
Thet Lwin ne soutient pas la proposition de loi, actuellement sur le bureau du président birman, destinée à limiter les conversions religieuses en Birmanie. « Toute personne majeure doit pouvoir prendre seule ses décisions concernant sa propre vie », argumente-t-il. Cette législation obligerait ceux qui veulent changer de religion à déposer une demande écrite et motivée auprès de l'administration locale. Les postulants seraient ensuite interrogés afin de déterminer s'ils agissent librement, ou sous la contrainte. Les autorités disposeraient ensuite de trois mois pour approuver ou rejeter la conversion. Tout candidat qui déposerait une demande « avec l'intention d'insulter ou de détruire une religion » serait passible d'une peine de deux années de prison.
« J'AI PEUR QUE LE BOUDDHISME DISPARAISSE »
Les moines à l'initiative de ce projet reconnaissent qu'il est avant tout destiné à empêcher les bouddhistes de quitter le bouddhisme theravada, la religion majoritaire en Birmanie (85 % des 53 millions d'habitants). « Il y a longtemps, l'islam a grignoté beaucoup de pays boud­dhis­tes comme l'Indonésie et la Malaisie, explique U Pa Mauk Hka, un moine influent du monastère Magwe dans le nord de Rangoun, la plus grande ville du pays. J'ai peur que le bouddhisme disparaisse. »
Ce moine est proche du mouvement bouddhiste radical 9-6-9 (1), fondé par le moine Ashin Wirathu, 46 ans, qui fut emprisonné neuf ans sous la junte militaire pour ses violentes diatribes islamophobes. Ce groupe prône le boycott des magasins musulmans. Il conseille aux commerçants bouddhistes d'apposer sur leur devanture des autocollants identifiant la religion du propriétaire afin d'inciter à y effectuer les achats. Ces affiches sont nombreuses à Rangoun. Depuis 2012, les conflits religieux sont devenus récurrents en Birmanie, attisés par ceux qui veulent fragiliser le gouvernement réformateur, aux affaires depuis 2011. De son côté, le pouvoir ne prend aucune mesure pour empêcher les extrémistes de propager des discours de haine. 9-6-9 se développe et ses violences ont causé la mort d'au moins 250 musulmans. En début de mois, son chef de file, U Wirathu, s'est rendu au Sri Lanka pour y signer un accord de coopération avec un groupe bouddhiste extrémiste local.
UN PROJET DE LOI « DANGEREUX »
D'après U Pa Mauk Hka, les femmes bouddhistes sont obligées de se convertir à l'islam lorsqu'elles se marient à un musulman. « Il faut ériger une barrière de protection pour notre peuple. En Birmanie, le bouddhisme est la religion principale. Il y a ceux qui accueillent et il y a les visiteurs », note-t-il, laissant entendre que les musulmans sont des étrangers qui n'ont pas à jouir des mêmes droits. « Si les femmes bouddhistes refusent de changer de religion quand elles se marient à un musulman, elles sont battues et torturées », affirme-t-il. Le religieux indique que les moines du monastère Insein Ywa Ma Pariyatti à Rangoun ont rassemblé les témoignages d'épouses converties de force. Sollicités, ces religieux ont précisé n'avoir aucun document attestant de ces faits. « Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de conversions forcées, précise Saw Ma Gay Gyi, responsable des relations publiques pour la Convention baptiste de Birmanie. Il y en a peut-être quelques-unes dans des régions reculées à cause de la pauvreté. » Pour ce pasteur, le projet de loi est « dangereux ». « Notre pays se tourne vers la
démocratie. Pourquoi perdre notre temps et créer plus de contentieux entre les différents groupes religieux ? » D'après lui, les responsables chrétiens, hindous, musulmans, mais aussi l'aile modérée du clergé bouddhiste, sont opposés au texte.
En juin, 81 organisations non gouvernementales ont condamné le projet de loi, affirmant qu'il est contraire à la liberté de religion garantie par la Déclaration universelle des droits de l'homme. Leurs militants ont reçu des menaces de mort anonymes. « La politique du gouvernement consiste à unir le pays sous une seule et unique identité : le bouddhisme, l'ethnie birmane et la langue birmane, explique Salai Zauk Ling, directeur des
programmes pour l'Organisation Chin de défense des droits de l'homme. Cette politique n'est pas nouvelle. Je ne pense pas que le pouvoir réussisse à assimiler de force les groupes religieux. Il ne créera que davantage de nationalisme en réponse. » Sur le site Internet du ministère des affaires religieuses figurent parmi ses objectifs « la purification, la perpétuation, la promotion et la propagation de la religion bouddhiste theravada. »
PROTÉGER L'ETHNIE ET LA RELIGION
Trois autres projets de loi regroupés sous la bannière « Protection de l'ethnie et de la religion » viendraient compléter celui sur les conversions : sur les mariages interreligieux, l'interdiction de la polygamie et la maîtrise de la croissance démographique. La députée Aung San Suu Kyi ne réagit guère à ces débats religieux et ethniques.
Mais cette fois, elle a exprimé son opposition au projet de loi sur les mariages. Il obligerait les femmes à demander l'autorisation de leurs parents pour s'unir à un homme d'une autre religion. « Pourquoi seulement les femmes ? a-t-elle remarqué. Cela ne fait pas partie (des valeurs) du bouddhisme. »
Rémy Favre, à Rangoun
(1) Chiffre qui fait référence à trois principes de base : les neuf attributs de Bouddha, les six attributs de son enseignement et les neuf attributs de la Sangha, la communauté monastique bouddhiste
Source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/En-Birmanie-le-pouvoir-veut-limiter-les-conversions-religieuses-2014-10-27-1255227 

Tags : bouddhisme - laïcité - respect - non-violence - birmanie - islam - liberté - Ashin Wirathu - Birmanie - Rohingyas

Plongez s'ils plongent, tombez s'ils tombent, sautez s'ils sautent..... 22/08/2014

Ring-a-round the rosie, A pocket full of posies, Ashes, Ashes, We all fall down!
 
Ils disent qu'ils faut suivre le mouvement, ne pas faire autre chose, bien qu'on soit tous libres....Bien sur la liberté est là. Il faut cependant suivre le groupe, plongez s'ils plongent, tombez s'ils tombent, sautez s'ils sautent.....Ce qu'ils disent pas, c'est qu'ils s'enchaînent eux-mêmes et nous avec, car ils ne le voient pas ! ils sont aveugles, c'est difficile de ne pas finir aveugle comme eux, ne pas devenir ignorants.......Ce n'est pas de désobéissance civile dont je parle, il s'agit pas de contester le pouvoir en place, l'autorité, vouloir foutre par terre la société et ses dirigeants, non. il y a une dualité, on se l'impose, l'homme fonctionne ainsi, soit le bien ou le mal, raccourci facile ! mais faux, car ceux qui contestent, la prétendue dissidence, et veulent foutre la société actuelle ne sont ni le bien ni le mal, idem pour notre société et ses dirigeants. la dualité qu'on accepte trop facilement est fausse, la direction des affaires de nos sociétés sont en de meilleurs mains que ceux qui la convoitent. Ne le saviez-vous pas ? ceux-là même qui ambitionnent le pouvoir et s'affiche contestataire disent que vous devez les obéir, les suivre, ne pas faire autrement, qu'ils faut suivre le mouvement, ne pas faire autre chose, Il faut cependant suivre le groupe, plongez s'ils plongent, tombez s'ils tombent, sautez s'ils sautent....Tiens ! ça vous rappelle pas le début du texte ?! Hélas c'est ainsi. Une des plus gênantes dictatures sont le groupe de personnes, vos connaissances, ils font ceci, vous devriez en faire autant, ils vont à tel endroits, pourquoi pas vous ? Comprenez-vous ? Non, je ne suis pas en train d'exposer un complot à la con, il n'y en a pas, c'est juste un comportement inconscient de notre société, très peu s'en rendent compte. Ceux qui remettent en question cette attitude de groupe ou comportement inconscient sont petit à petit bannis, voire montrer du doigt, un petit mot sur la dualité: remettre en question, suivre, ne pas réfléchir, s'écarter ou écarter, bannir etc n'est ni bien ni mal. Mais pour certains ça l'est.....Foutu dualité ! Notre société ou autres groupement de personnes quelconques ne sait que mettre ce comportement inconscient de groupes encore et encore....Et elle exclut impitoyablement ceux qui ne suivent pas, et c'est stupide. Ostracisme. On en oublie la liberté. Qui sait, peut-être qu'à un moment les gens en auront marre, voudront s'affranchir et regarderont avec dérision toutes ces années de ce comportement inconscient...
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

 

Tags : Plongez s'ils plongent - tombez s'ils tombent - sautez s'ils sautent..... - liberté - suivre le groupe - socialisation - dualité - comportement inconscient de notre société - ostracisme - banissement - Ring Around the Rosie - danse macabre - Ring-a-round the rosie A pocket full of posies Ashes Ashes We all fall down! - Ashes to the stars - je suis la 3éme voie - tic tac tic tac tic tac....doom ! - Test de radicalisation - Sache qu’il faut aimer sans faire la grimace - #Stopdjihadisme

Pensons au futur 13/01/2014

Il faut s'imaginer un groupe de lémuriens, encerclant un autre lémurien, celui-ci a fauté, oh trois fois rien, c'est juste que le groupe s'est aperçu qu'il n'était pas parfait, bien qu'il soit comme eux. Il se fait donc fracasser par le groupe de plusieurs façons, c'est une mise à mort. A d'autres individus qui assiste de loin et qui les interpellent le groupe répond qu'ils font ceci en leur conscience et selon leur libre arbitre, agissent sans haine (sisi) et que malgré les apparences le groupe de lémuriens persécuteurs ½uvrent pour le bien de l'humanité....
Peu de temps après, le malheureux lémurien est mort, victime du groupe. Evidemment il doit être remplacé. Arrive alors un nouveau lémurien à son poste, accompagné de ses amis, d'emblée il évoque les événements tragiques récents et annonce que ces débordements ne seront désormais plus tolérés, dorénavant les « persécuteurs » seront sévèrement mis au pas et encadrés étroitement, bref la récréation est finie, la force n'est plus de leurs côtés, elle est contre eux.
Le groupe de lémuriens autrefois persécuteurs s'en va tête baissée, allant s'atteler à leurs nouvelles tâches dont les autres vont leur assigner, tout en maugréant, rageant et soupirant après les temps heureux où ils pouvaient faire comme bon leur semble, comme tabasser ou pas ceux qu'ils voulaient selon leur libre choix....
N'agissons pas sans penser aux conséquences pour le futur.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : lémurien - Pensons au futur - persécuteurs - libre choix - liberté - N’agissons pas sans penser aux conséquences pour le futur - diriger avec de la poigne ou pas - le système actuel se savonne la planche ou se saborde lui-même chaque jour - le Prêtre Impie

"La pensée a des ailes. Nul ne peut arrêter son envol."Youssef Chahine, Le destin. 23/03/2013

Parler de la notion de pouvoir, rapidement l'association pouvoir = armée et aussi pouvoir = monde de la politique...Quand on prend le temps d'observer le va-et-vient du monde, c'est fou jusqu' à quel point les personnes peuvent aller pour obtenir ce pouvoir...
Loin de moi l'idée de faire de la politique, c'est un vrai panier de crabes ! Passons...
La définition du pouvoir n'est pas réservée exclusivement à la politique. Moi-même j'ai un pouvoir : Celui de pouvoir m'exprimer sur plein de sujets sans avoir à craindre quelque chose ou qui que ce soit, en mettant en valeur la créativité et l'aspect rédactionnel (c'est moche le copier/coller)
Or être pertinent ou un peu trop libre peut vous voir fermer des portes...
Cette attitude ou état d'esprit ne plait guère, dès que vous ne rentrez pas dans le moule habituel.
Est-ce une chance ? Je veux dire : ce serait vraiment triste et morne si par exemple ce blog était vide ou quelconque. Mais il ne le sera pas, j'ai bien compris que l'on ne peut pas utiliser les idées et écrits des autres et se faire mousser en prétendant les partager et les défendre.
La liberté se savoure quand on a l'embarras du choix à propos du contenu de son article, voire de ne pas en faire du tout. L'importance de ne pas se laisser enfermer dans un thème ou un style imposé à cause de l'orientation du blog, parler de tout et n'importe quoi.
Avoir trop de fans ou de die hard fans pourrait devenir un enfer, ils vous pourrissent la vie en exigeant que vous fassiez tout le temps la même chose et comme ils veulent. Dictat.
Par exemple, l'artiste musical qui change de style sans prévenir le temps d'un disque, ses fans se déchaînent contre lui et lui tombent sur le dos...
De cette manière d'agir, nous manquons de respect et nous en venons à oublier la vrai liberté.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog. 

Tags : liberté - pouvoir - pertinence

Ainsi parle… 02/05/2013

Dans notre société, beaucoup de personnes pour l'argent, la réussite sociale etc. ne disent pas ce qu'ils pensent, et s'expriment exactement comme on l'attend de leur part, bref ils rampent.
Mais pas ici, pas de langue de bois, je ne vais pas dire ce qu'il faut pour plaire aux plus grand nombre.
Pouvoir dire ce que l'on pense sans en avoir à faire de ce qu'en pensent les autres est la liberté.
 
Aussi, je trouve nul et peureux de qualifier n'importe quelle musique de « satanique » surtout si c'est de la vulgaire dance... Je trouve cela stupide de voir satan partout. Et s'il n'y avait que la musique....
Le couperet tombe dans plein de domaines inattendus. La franc-maçonnerie y passe elle aussi, voulant libérer la société de sa superstition et de ses errements ainsi que du fanatisme chrétien elle se fait diaboliser par ceux qui n'envisagent pas un monde sans dieu. Diaboliser, calomnier, dézinguer c'est devenu un vrai sport et un passe temps sur le web...
Vous ne croyez pas en dieu ? Vous n'en voulez pas ? Le diable doit surement vous habiter ...La majorité de ceux qui s'y prêtent ont des motifs fondamentalistes et des ambitions fanatiques religieuses. Les autres ne font que du copier/coller sans réfléchir.
Je sais ce que l'on va me rétorquer, qu'il y a eu des scandales impliquant des personnes qui en faisait partie, c'est vrai, mais voila : « Que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre » C'est l'être humain qui est en cause, ni plus ni moins, nous devrions tous nous regarder dans une glace.
Tant que l'être humain n'aura pas compris qu'il doit encore faire des efforts comme il en a auparavant fait depuis l'antiquité, on n'y arrivera pas.
Un autre point sur lequel je dois m'exprimer, pas si éloigné de ce que je viens de parler à ce qu'il parait, il s'agit du « nouvel ordre mondial » ou la peur de le voir apparaitre. Il n'existe pas en temps que tel, ce n'est ni plus ni moins qu'une peur de la mondialisation, la frousse de l'étranger dans ce monde où les frontières s'abaissent inexorablement et où il n'a jamais été si proche (grâce au web)
Complot, manipulation, ce sont toujours les mêmes qui le font, les autres non, cette bonne blague. Vous voulez un monde plus juste, je vous comprends moi aussi, bon courage pour trouver un bon système.
Faut que je revienne à la religion, c'est néfaste pour l'individu quand elle l'asservi, le force à s'incliner, le maintient dans l'ignorance et dans la peur. N'allez pas croire qu'après tout cela je me vautre dans la débauche, l'alcool, la drogue etc.  Je suis contre.
Regardez les drogues par exemple, vous voulez une légalisation ? On va avoir des légumes (sur le marché...) dans ce cas. N'oubliez jamais d'avoir la tête claire, le corps prêt à réagir vite au quotidien au cas où. Déjà qu'il est difficile de ne pas être infaillible.
 
Certaines jugent les personnes sur leurs attitudes faces aux obstacles, moi je m'intéresse à leurs opinions, leur caractère, styles de vie, et si elles s'expriment ce quelles pensent.
Si je m'exprime ainsi, c'est que j'ai bien peur que beaucoup ne me comprennent  pas à travers les articles (voire pas lu...) et qu'il faut bouger les choses.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : J'apporte le chaos - ânerie de nouvel ordre mondial - franc-maçonnerie - religion - peur idiote de la mondialisation - libre expression - liberté - bétise de voir du satanisme partout - bienvenue dans le monde réel - calomnie - propagande fanatique religieuse - Que celui qui n'a jamais péché...

Virtus junxit mors non separabit (suite) 19/02/2013

 
Il y a moins d'un an, je faisais un article sur cette phrase en latin, (http://dayofdoom.skyrock.mobi/3084799215-Virtus-junxit-mors-non-separabit.html) où j'exposais ce qu'est la vertu, et du fait que parce qu'elle existe, elle est menacée ou perdue. Par quoi ou par qui ? J'y parlais d'exemple de vertu comme Gandhi, John Lennon, Jésus...assassinés, par un meurtrier ne supportant pas la vertu ?
Non, car ces meurtriers placent leurs vertu au dessus des autres, c'est-à-dire que pour eux le meurtre est salvateur et nécessaire, chacun croit ou pas en ce qui le veut, je le respecte mais je ne partage pas et ne mettrait jamais en avant la violence, l'appel au meurtre et à la haine.
Mais il n'y a pas cette soi-disant vertu, les personnes peuvent réellement se comporter comme si vous leurs appartenez, ou comme s'il existait un lien d'appartenance et d'intimité entre deux personnes ....qui ne se connaissent pas plus que cela, voire ne se sont jamais vu !! Cela peut aller à décider ce que l'autre doit dire ou faire, et jusqu'à l'ultime : le tuer.
On se retrouve dans une situation où une personne ou un groupe peut nier la liberté de l'autre et revendiquer de décider de ses allées et venues ! Soyons clair et remettons les choses en place :
Je ne vous appartiens pas, vous ne m'appartenez pas, je suis libre, vous êtes libres. On a la chance de vivre dans une société libre, profitons- en.
Dans la suite de l'article, je parlais de mon souhait de rester discret, je m'aperçois aujourd'hui combien j'avais raison. Je ne suis intelligent et réaliste, nous ne vivons pas dans le monde des bisounours.
L'enfer, c'est les autres, dit-on.
 
Pour en revenir à la phrase : « Virtus junxit mors non separabit », je pense qu'il faut lutter et se battre pour défendre ces idées (pacifiquement) et que nous ne devons pas dévier de notre route à cause de je ne sais quel prétexte que ce soit. A la réflexion, un changement de ton ici serait salutaire, après tout, ce ne sont que mes écrits et cela a peut d'importance la manière dont vous me percevez. (Je n'ai pas à réagir comme vous le souhaitez...) Autant mourir pour ses idées.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Virtus junxit mors non separabit - liberté - Je ne vous appartiens pas - vous ne m’appartenez pas - je suis libre - vous êtes libres - Gandhi - John Lennon - L'Enfer C'est Les Autres