38 tagged articles "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers

Mais où est le chaos ici ? 07/02/2013


En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. "...Mais délivrez-nous du mal." Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte.
Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant. Les renoncements. Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur.
Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité. Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver.
Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Il faut vivre.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : chaos - J'apporte le chaos - dayofdoom - day of doom

Illusion 08/08/2018

"Personne ne peut nous sauver, à part nous-mêmes... Personne ne peut et personne ne le fera pour nous... Nous devons nous-mêmes marcher dans notre propre voie." Citation Bouddhiste
 
Quelle est donc cette voie ? Et bien, vu le nombre d'individu elle est multiple ! Je veux parler de croyances, de convictions. Il faut les respecter, uniquement si elles sont respectables et qu'elles nous respectent. Je n'appelle pas à la discrimination je le précise, non c'est l'inverse ! Je veux dire: une voie qui entend ne rien respecter et souhaite la violence, prêche la haine et le rejet etc ne mérite pas le respect, et il convient de ne pas la promouvoir.
 
Concernant les "péchés", je suis inquiet du poids de péchés des menteurs patentés de soi-disant "prêcheurs" prétendument anti-système à ce qui parait (créneau vendeur)Alors oui, il va leur falloir un diable pour les aider tellement leurs consciences vont devenir pesantes et lourdes à supporter. (CE diable là hein => https://www.kiloutou.fr/transport-et-manutention/manutention/diable-3-roues-charge-maxi-250-kg me faites pas le coup de...LOL) J'aimerais leur demander : comment il serait possible de trouver la paix et la sérénité à la suite de tant de bobards, de manipulations, de haines et d'appels à la violence ? Et aussi après avoir fait dévaster le monde actuel  de fond en comble ? Il faut me démontrer comment s'estimer sauver (ou en paix) avec un immense champ de ruines et de dévastations autour de soi dont on est responsable....?
 
Parce que voila, le monde de demain va être bâti en partie avec ses types, le mieux serait que leur affreuses "contributions" soit la moindre possible bien sur mais..Ce qui amène la question : Que faire de ces types et de leurs idées destructrices, haineuses etc ? Il faut savoir manier avec tact leur exclusions, le changement de leurs mentalités, parvenir à les convaincre que la haine et la destruction ne sont pas le way of life... Le monde de demain est en jeu.
 
L'exception qui confirme la règle.

Tags : je suis le dieu anti-schéma - je suis le dieu anti-système - Sauveur spirituel - La cité sur la colline - The City upon a Hill - L'exception qui confirme la règle - l'homme nouveau - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Croyez vous en l'absolu ? - The world is changed by your example not by your opinion - J'entends les cris insatiables de ceux qui on en déjà tant - Imaginer la vie - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - Quo vadis

La cité sur la colline 20/07/2018

 La cité sur la colline
"Winthrop donna le célèbre sermon « A Model of Christian Charity » à l'occasion de la traversée d'Angleterre vers le Nouveau Monde. Dans ce sermon il déclare que les puritains du Nouveau Monde ont un pacte spécial avec Dieu et prononce la célèbre phrase sur la Cité sur la colline (The City upon a Hill (en)), reprise par nombre d'hommes politiques américains : « Nous serons la cité qui luit au loin sur la colline »
Ce discours qui résumait des notions surtout connues dans la communauté puritaine, et qui parle également des devoirs des riches envers les pauvres, est aujourd'hui regardé comme fondateur du thème de la Destinée manifeste américaine."
 
Crie le avec orgueil : Nous serons la cité sur la colline ! Encore, et dans ton élan, tu rejette tout ceux qui pensent différemment de toi....? être un phare et repousser ceux qui en sont attirés fascinés, c'est devenir un modèle d'exclusion, notre société actuelle exclut. Quelle illusion que de se croire un quelconque peuple élu. Ah oui bien sur, c'est tellement tentant de s'approprier un peu d'"intervention divine".
Ils ont bâti quelque chose et on voulu aller de l'avant, avec le contexte difficile de l'époque. Au moins n'ont ils pas misé sur un effondrement général et mondial pour n'avoir rien à assumer. Qui a parlé de fin du monde ?

Ami(e)s passant(e)s ici, tu dois être surpris vu le nom du blog que je ne traite ni ne prêche ou encourage une hypothétique fin du monde. C'est que pour moi, la fin du monde, le fléau, le jugement ou le châtiment, l'enfer ou votre vision infernale et apocalyptique ne se situe pas dans le futur, mais bien dans notre quotidien ! Il est là devant vous. Chaque fois que nous nous levons le matin !
Sachez-le, l'enfer n'est pas qu'il arrive demain mais de devoir honorer ses factures aujourd'hui, rendre compte de ce que l'on est et de ses activités tout à l'heure ! De devoir être ce que l'on est pas encore et encore...Lol.
 
Mais la différence, c'est que moi je regarde le monde sans vouloir le vouer au flammes, "vous êtes assez amusant" dit l'autre. Et sans prôner une soumission divine aveugle.
 
Il n'y a pas de vérité divine au bout, sauf celle humaine. Car oui, c'est ensemble qu'on bâtira le monde de demain, c'est ensemble qu'on bâtira notre cité sur la colline qui sera ouverte à tous non discriminantes, sans rejet, sans peur sans haine ni superstitions, ni lutte pour le pouvoir ni soif de richesses. Utopique ? Cela se bâtit chaque jour. 
 La cité sur la colline
 Mais non, non ! Je suis seul, je suis l'exception qui confirme la règle. A l'image des colons du nouveau monde du sermon. "Si tu ne trouves pas d'ami sage, prêt à cheminer avec toi, résolu, constant, marche seul, comme un roi après une conquête, ou un éléphant dans la forêt." Citation Bouddhiste

L'exception qui confirme la règle.  

Tags : La cité sur la colline - The City upon a Hill - L'exception qui confirme la règle - l'homme nouveau - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Croyez vous en l'absolu ? - The world is changed by your example not by your opinion - J'entends les cris insatiables de ceux qui on en déjà tant - Imaginer la vie - plafond de verre - Virilité - sexualité - conditionnement - Tu fuis - je fuis - confession virtuelle - tutorat - découvrir la vie - trouver la lumière - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - Quo vadis

Je ne suis pas un homme, i'm a god 07/07/2018

«Je ne suis pas un homme monsieur» => https://www.cnews.fr/france/2018-07-03/je-ne-suis-pas-blanc-je-ne-suis-pas-un-homme-un-militant-lgbt-cree-la-polemique
 
Je vais vous donner mon ressenti, le mien. laissez donc vos histoire du style "ah mais je ne mettrai pas une robe je veux pas devenir une gonzesse, fin de la civilisation ! catastrophe etc". Ma vision des choses: Ces réactions dans tout les sens reflètent ce à quoi vous êtes attachés, pieds et poings liés ! Vous êtes recroquevillés à l'image traditionnelle du mec, de l'homme viril, qui doit être fort, jamais fragile, qui en veut toujours plus, coureur de jupons insatiable ou qui parle sans arrêt sexualité et pense qu'au sexe faible (soi-disant, hé ouais lol) avide de sensation forte et de grosse cylindrées (tenez le débat du passage de 90 à 80 km, comment
certains se sont sentis touchés, bléssés dans leur virilité !) L'aspect binaire, la dualité, tout cela, moi je veux l'éviter. Je ne suis pas un homme, i'm a god.

Je suis le dieu. Le dieu anti-schéma, anti-système (?!) le dieu anti-idées préconçues, le dieu qui veut délivrer du fardeau et des "obligations" que cette société impose sans le dire. Plus cette société s'acharne et débat (pour ne pas dire lutter...) sur le fait qu'un homme ne peut pas être une femme (et faire comme elle machin tout ça) et qu'il faut faire ça et ça comme si, plus elle s'enfonce dans son attachement et son aveuglement. Je n'évoque même pas le sujet de l'éveil, tellement il est terriblement loin.

Ne confondez pas avec "l'homme nouveau". Il a été utilisé à tort et à travers depuis des décennies et par des régimes totalitaires, et voulant réduire les êtres humains à l'état de robots. Et je n'aime pas le terme "homme" dans "l'homme nouveau", le féminin étant ignoré. Il faut prendre garde, ne pas utiliser à la légère les termes "l'homme nouveau" ou "nouvel être" ou "être libéré" ni chercher à le mettre en place sur soi ou sur quelqu'un d'autres ou sur une personne quelconque, une minuscule erreur, rien qu'une, vous avez créer un monstre.

Batman : Qu'as-tu fait ?
Le Joker : J'ai pris le chevalier blanc de Gotham et je l'ai vite rabaissé à notre niveau. Ça n'a pas été dur car la folie, tu ne l'ignores pas, suit les lois de la gravité. Il n'y a qu'à donner une légère pichenette.
Christian Bale et Heath Ledger, The Dark Knight (2008), écrit par David S. Goyer
 
Et pourquoi tout ça ? Pourquoi renoncer à être un homme selon les "normes" actuelles sociétales ? Pourquoi devenir autre chose ? 
Demandez-vous pourquoi.
 
L'exception qui confirme la règle. 
 

Tags : Je ne suis pas un homme - L'exception qui confirme la règle - l'homme nouveau - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Croyez vous en l'absolu ? - The world is changed by your example not by your opinion - J'entends les cris insatiables de ceux qui on en déjà tant - Imaginer la vie - plafond de verre - Virilité - sexualité - conditionnement - Tu fuis - je fuis - confession virtuelle - tutorat - découvrir la vie - trouver la lumière - Moi je suis là parce que j'ai un copain imaginaire et toi ? - Quo vadis - je suis le dieu anti-schéma - je suis le dieu anti-système

Toute vérité est-elle définitive ? 18/06/2018

Oui, ma vérité est définitive, j'ai LA vérité. point. Non bien sur. Sauf qu'inconsciemment c'est ainsi que cela se passe sur le plan humain individuellement. Qui n'a jamais cru la détenir ? Qui affirme haut et fort la détenir ? Et sur qui ? Quoi ? Notre monde brille par ses différences culturelles, de couleurs et aussi de vécu, vécu positif ou pas hélas. Mais c'est cette expérience qui forme, détermine notre "vérité" individuelle et personnelle. Et imaginez cela vu le nombre d'être humain sur Terre. Donc les multiples vérités de chacun est amenés inévitablement à se rencontrer, se confronter, voire et là c'est le hic, se heurter. On le sait tout sans le savoir mais une vérité ici dans un endroit et contexte précis n'est peut-être pas la même trois kilomètres plus loin. Ce qui peut générer de l'incompréhension et de la tension. De la sévérité ici peut forger une vérité qui ne sera pas celle un peu plus loin édifiée elle sur la souplesse. On a tous rencontré cet état de choses.
 
Lorsque on parle de vérité, on associe souvent la vérité à deux choses importantes dans ce monde : La justice et la religion. Là aussi tout est une question de contexte et de vécu. Regardez le début de conflit (voire plus...) lorsque des athées rencontrent des fanatiques (ou extrémistes) religieux sur le web, heurts (j'ose pas vraiment employer le terme débat...) autour de la question de l'existence d'un dieu pour les premiers et soumission inconditionnelle pour les seconds à une divinité. Des vérités définitives s'affrontent.
Il y a toutefois une part de "vérité définitive" (sans tomber dans le fanatisme ! rassurez-vous !) Où il faut savoir affirmer des éléments ou valeurs morales contre vents et marées tels que la paix, l'honnête, l'amour de son prochain, ne pas tuer....Car il ne faut pas tomber dans le panneau : L'absolu n'existe pas, il n'y a jamais de 100% (mais 99,99%) personne n'est mauvais totalement et formidables totalement. On l'oublie tous, on ne nous le précise jamais jamais (pour nous pousser à exceller ?) et pourtant. Du coup, l'ignorant jusqu'à ce que cela nous saute aux yeux, nous nous agitons et querellons en conséquence, pensant agir pour le bien de
tous. Toutefois il y a également un autre aspect de la "vérité définitive" qui pousse l'être humain à s'affirmer à travers elle, à grandir, qui va le pousser dans la vie, pour le meilleur comme le pire.
 
Le terme "définitif" que ce soit pour une vérité ou autres est quelque chose que je n'apprécie pas. Car j'ignore pas que rien n'est définitif. rien n'est certain, c'est l'impermanence. A quoi bon s'attacher à quelque chose de temporaire et illusoire ? Nous vieillissons, les nuages bougent et changent de forme, la pierre s'usent, les étoiles vivent....La vérité serais t'elle dans l'absence de définitif ou d'absence d'éternité ?
 
L'exception qui confirme la règle. 

Tags : Toute vérité est-elle définitive ? - "Je préfère un futur imprévisible à un futur imposteur" de Maurice Schumann - Impermanence - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Croyez vous en l'absolu ? - "La différence entre les hommes se réduit à celle-ci La présence ou l'absence de l'expérience spirit - Sujet bac philo ES

Blog mirroir 26/05/2018

Il faudrait un blog qui reflète les tourments et erreurs de notre société...
Ne cherchez point c'est ici. Hélas, c''est en partie un mensonge
Juste un léger reflet
Comment parvenir à votre niveau de violences et de sexe ?
On ne peut être ce que l'on est pas.
Qu'ils sont vains les débats sur l'existence de l'enfer dans l'au-délà
Ayons conscience de son existence dans ce monde et qu'il est bien humain
Comédie divine, approchez, parcourez, méditez.
 
Fanatisme :http://dayofdoom.skyrock.mobi/3291209536-Birmanie-l-ONU-denonce-un-crime-contre-l-humanite-envers-les-Rohingyas.html
http://dayofdoom.skyrock.mobi/3265078342-Andre-Comte-Sponville-Les-fanatiques-enragent-de-n-etre-pas-Dieu.html
Machisme : http://dayofdoom.skyrock.mobi/3307333906-Votre-supplice-de-Tantale.html
Domination : http://dayofdoom.skyrock.mobi/3309673398-Ni-victoire-ni-defaite.html
Esprit révolutionnaire: http://dayofdoom.skyrock.mobi/3311908326-Zone-Abjuration-Demission-Z-A-D-Suite.html
http://dayofdoom.skyrock.mobi/3288302094-L-Etat-c-est-le-mal-mais-un-mal-historiquement-necessaire-aussi.html
Violence :http://dayofdoom.skyrock.mobi/3312291004-Violence-Is-Never-the-Answer.html
orgueil: http://dayofdoom.skyrock.mobi/3219311117-Ring-a-round-the-rosie-A-pocket-full-of-posies-Ashes-Ashes-We-all-fall.html
http://dayofdoom.skyrock.mobi/3269626220-Souffle-plus-fort-l-ange.html
 
L'exception qui confirme la règle

Tags : bertran de born - et pour avoir ainsi divisé un père et son fils et d'avoir semé la discorde Bertran de Born se retrouva en enfer la tête tranchée qu'il tient par les cheveux comme une lanterne qu'il agite - Pour comprendre le monde - Descente Aux Enfers - divine comédie - dante - descendre les marches - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Irrémédiable. - Baudelaire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - Une certaine idée de l'enfer

Une certaine idée de l'enfer 14/01/2018

Je vois sur le net le débat concernant le retour de Syrie et d'Irak des djihadistes sur notre territoire et de ceux qu'il convient de faire et d'en faire...Il y a ceux qui sont pour l'emprisonnement (et le risque de la propagation de l'endoctrinement réel) et il y a ceux qui ne voudraient pas les voir sur le territoire national, et les laisser à la justice du pays où ils se trouvent (moins clémente on le craint...) Bon, comme la couv de Charlie Hebdo le montre, ils ne sont guère les bienvenus... Et des personnes ne leur souhaite pas le meilleur.
 
Je vais faire de la provocation: A ceux qui voudraient les condamner à la réclusion perpétuelle, aux travaux forcés ou les laisser à la vindicte populaire de la région où ils ont été arrêtés, je dis que vous êtes mous, et je vais être bien plus cruel que vous.
 
Oui moi voyez-vous, je les condamnerai à "notre enfer quotidien":
-Les contraindre à réaliser des objectifs économiques et commerciaux chaque fois plus élevés,  
-Les obliger à devenir des stars au plus vite que ce soit par la musique, la dance, la comédie, 100 000 vues sur youtube et et ce chaque jour
-Les faire dormir des nuits dehors dans la file d'attente à la sortie de chaque nouveau iphone 
-Leur ordonner d'avoir une vie de famille épanouie
-Les forcer à se dépasser dans des challenges sportifs aventuriers toujours plus fous encore et encore.
 
N'est ce pas exactement ce qu'ils ont voulu échapper/fuir lâchement en allant en Syrie et en Irak ? Et non, je ne suis pas un pervers cruel sans c½ur, mais notre société ? Une certaine idée de l'enfer.
Vous verrez, que ce qui est exposé ici n'est pas stupide, notre société va véritablement le faire.

Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : Une certaine idée de l'enfer - Tu fuis - divan - confession - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde - S'affranchir - woken - renoncement

S'affranchir 03/01/2018


Pour info : Mon article ci-dessous reflète mes convictions, il n' a pas pour but de "convertir" de force, si vous ne vous y retrouvez pas ou que le contenu vous gonfle : Merci pour la visite :) et au revoir, bonjour chez vous. Bienvenue aux autres que cela intéresse et qui ont la conviction profonde, vous êtes libres, n'oubliez jamais.
 
Il ne s'agit pas dans cet article de démolir une quelconque croyance ou d'affirmer une supériorité ou infériorité quelconque (illusoire)il s'agit de se délivrer, de s'affranchir.
Et non par une action violente, par le désir de tout briser, renverser un système car celui-ci a le tort de vous ignorer. Pour ceux qui connaissent la parabole de la maison en feu (Sutra du Lotus) http://www.mpcmontreal.org/?q=fr/node/884 J'ai pu constater depuis des années que non seulement les enfants jouent insouciant dans la maison qui brûle mais voila que désormais ils se mettent à comploter afin de la faire exploser ! et eux avec ... La maison ne leur convenant pas, au lieu d'en sortir (!)...N'est ce pas la mentalité inconsciente de ceux désirant au "grand soir" ? à une révolution et tout casser ? Ils sont encore plus aveugles que les gens normaux qui vivent leur vie tranquillement et ignorant le Saṃsāra.
 
La difficulté de faire sortir les enfants, de leur faire prendre conscience de leur état plutôt s'accroît avec cette mentalité destructrice. il faudrait les appâter ? Pour moi non, j'ai toujours pensé et affirmer que cela doit venir de l'intérieur de soi. mais il y a le difficile débat de comment convaincre que la violence n'est pas la solution...
 
Il ne s'agit pas de s'affranchir d'un voile, d'une interdiction ou de ce qu'on l'on vous impose par la force, c'est beaucoup plus ce dont je parle. Il s'agit de la véritable spiritualité, la spiritualité de vous sauver vous-même. Et la volonté de se libérer du cycle des réincarnations dans lequel nous sommes tous, d'accéder à autre chose.
Pour commencer, je prône l'introspection ainsi qu'un regard sur le monde, notamment sur notre passé et sur son évolution, afin de ne pas se couper entièrement du monde, et mieux connaitre les êtres autour de soi.
 
 Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog.

Tags : #IranProtest - Mais délivrez-nous du mal - avertissement ! - on ne naît pas "quelque chose" on le devient - divan - confession - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - Tu fuis - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde - S'affranchir - woken - Saṃsāra

La pression sociale force (aussi) des hommes à avoir des rapports sexuels non désirés 04/01/2018

Source :http://www.slate.fr/story/155978/hommes-rapports-sexuels-non-desires
 
La pression sociale force (aussi) des hommes à avoir des rapports sexuels non désirés
 
Honte, crainte du qu'en dira-t-on, peur de paraître gay. Les hommes ne sont pas épargnés par les rapports non consentis.
 
En 2017, les femmes ont brisé le silence. Celui autour des violences sexuelles dont nombre d'entre elles ont été victimes et risquent d'être victimes au cours de leur vie. Mais aussi, plus largement, le silence autour du harcèlement sexuel –parfois explicite, parfois plus insidieux– découlant des rapports de force d'une société aux moeurs encore largement patriarcales.
Parmi les houleux débats suscités par l'affaire Weinstein, les hashtags #MeToo et #BalanceTonPorc et les révélations en cascade dans diverses industries, un sujet s'est révélé particulièrement sensible: la place des hommes dans ce mouvement de libération de la parole.
Si beaucoup se sont vus, à tort plus qu'à raison, menacés dans leur «masculinité» et ont affirmé craindre la mort du jeu de «séduction», d'autres ont bien plus fructueusement contribué à cette introspection sociétale en faisant part, eux aussi, des pressions qui incombent à leur sexualité. Et qui ne sont en fait que le reflet logique des injonctions régissant celles de la gent féminine.

Ils ont donc, eux-aussi, un silence à briser. Non, les hommes ne sont pas épargnés par les rapports sexuels non consentis. Pourtant évidente, cette vérité challenge l'idée, bien ancrée dans les mentalités, selon laquelle les hommes (hétérosexuels et cis) sont toujours partants pour une partie de jambes en l'air et raffolent tous du sexe. Par conséquent, un homme qui refuserait un rapport sexuel avec une femmes qui lui fait des avances s'exposerait généralement au regard inquisiteur de cette dernière... et au jugement de ses pairs.
L'incapacité à dire «non»

C'est ce qu'a voulu questionner Jessie Ford, doctorante en sociologie à la New York University, en menant une enquête auprès d'hommes ayant expérimenté le «sexe non-consensuel», et qui se sont forcés à avoir un rapport sexuel qu'ils ne désiraient pas vraiment. Dans The Converstion, elle explique le but de sa démarche: comprendre l'origine de ce mécanisme, son déroulé, ses circonstances, et surtout leur incapacité à tout simplement dire «non». Il ne s'agit pas, précise Jessie Forde, d'hommes ayant été agressés sexuellement. Mais d'individus qui ont choisi, quelle qu'en soit la raison, de se soumettre à une relation sexuelle qu'ils auraient, théoriquement, pu refuser.

Premier constat important: sur les trente-neuf hommes interrogés par la sociologue, seuls huit affirment qu'ils étaient soûls au moment des faits. Nombre d'entre eux ont décrit des scénarios tout à fait ordinaires dans lesquels ils ne ressentaient tout simplement pas de connexion avec leur partenaire. Étaient juste fatigués. Ou n'avaient pas de préservatif à leur disposition. Certains ont aussi expliqué avoir voulu se cantonner à d'autres actes physiques, distincts de la pénétration. Tous avaient en tout cas une chose en commun: il leur est alors paru plus simple de s'engager dans cette relation sexuelle non souhaitée plutôt que de dire non.

«Ça ne fait pas viril»
Les attentes de la société sur la sexualité masculine font peser sur eux un poids qui les contraint à prouver constamment leur virilité. Tout en nourrissant leurs insécurités. Un étudiant témoigne:
«Je ne voulais pas me retrouver dans cette situation, car le sexe était alors, pour moi, assez lié aux sentiments. Mais je n'ai rien dit car j'ai pensé que ce serait juste bizarre. J'imaginais que cette fille irait raconter à ses copines des trucs genre "Ce mec est louche, on n'a pas couché ensemble".»

La «pièce manquante du puzzle» sur le débat du harcèlement sexuel
Honte, crainte du qu'en dira-t-on, peur du ridicule, pression sociale. Autant d'arguments mis en avant par les hommes sondés. Dans l'opinion commune, «les hommes veulent forcément du sexe, et c'est aux femmes de dire oui ou non», déplore l'un d'entre eux. «Ça ne fait pas donc pas viril de dire non.» Il est par ailleurs encore relativement rare que la fille entreprenne le rapport physique, ce qui rend le refus, assurent-ils, encore plus délicat. «Je l'ai même remerciée, après coup, pour rester dans mon rôle de mec qui avait voulu ça», témoigne l'un des hommes de l'étude. Par ailleurs, la peur d'être perçus comme gays –surtout si la femme en question est attirante– les hante.

À LIRE AUSSI Ce que les hommes, aussi, doivent à Françoise Héritier
«Loin de moi l'idée placer ces expériences masculines de sexe non désiré au même plan que les sévices sexuels dont sont victimes les femmes, précise Jessie Ford. Mais je pense qu'il est important de comprendre ce phénomène et d'où il vient. Il me semble qu'il constitue la pièce manquante du puzzle de la grande réflection que nous menons actuellement sur notre culture du sexe.»
Pour que s'équilibrent les rapports de force et que s'instaurent des relations plus saines entre femmes et hommes, ces derniers doivent pouvoir, eux-aussi, se sentir libres dans l'expression de leurs désirs. Ou de leur non-désirs, justement. Les femmes auraient tout à y gagner.

Tags : #BalanceTonPorc - Renoncement - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - Tu fuis - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde - Vous avez choisi de rester vierge ? contactez-nous ! - Ces adeptes du renoncements faut-il les voir comme des lâches ou la société en général devrait-elle tenir compte de leur point de vue ?

Renoncement 06/12/2017

Renoncement
En vérité, cet article devrait se nommer "Avertissement", c'est son but, bien qu'il y soit question de renoncement. Avertir oui mais qui et de quoi ? Qui ? Vous qui me lisez, au hasard ou pas, et de quoi ? De la tentation de faire comme moi, de vouloir trop chercher un sens à tout cela, s'engager spirituellement. 
 
"...Mais délivrez-nous du mal."
 
Lorsque ce que nous connaissons actuellement: la vague djihadiste, etc sera passée et terminée, ce jeux de dupes, fuite et d'actes horribles inhumains, il sera alors temps de se pencher pour de vrai dans la spiritualité, de chercher à déterminer sereinement ce "pourquoi nous sommes là" en quelque sorte. Je n'empêche personne à le faire, soyons précis, mais ce n'est pas la spiritualité qui vous choisit, ni vous qui la choisissez, ayez cela régulièrement en tête. Moi, je ne l'ais pas cherché à la base, serais-cela le fameux karma ? Il y a différentes étapes d'implications, prédispositions...Le "on ne naît pas "quelque chose" on le devient" ne marche pas dans ce cas dont je parle, ou c'est insuffisant.
 
Les renoncements.
 
Car il faut être bien conscient de ce que cela implique. C'est une rupture avec la société, le monde extérieur. Si vous vous sentez mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau, que rien ne marche comme il faudrait normalement, pas seulement de temps en temps, le renoncement au monde extérieur et ses promesses sera plus facile que pour les autres. Les obscurantistes qui ont recruté perfidement de la chair à canon pour le Moyen-Orient l'ont réalisés et s'en sont servis. En fait, pas tout à fait, ce qui s'est passé, c'est qu'une partie a plus fui qu'autre chose ce monde, notre quotidien et toutes ces sollicitudes. Étaient-ils dans le cas dont je parlais (mal à l'aise dans la vie de tout les jours, mal dans votre peau etc )et combien ?
Je veux dire, étaient-ils véritablement prêt spirituellement ? Très peu j'imagine, car leur masque tombe lorsqu'ils saisissent une arme pour tuer. Ce n'est pas la véritable spiritualité.
 
Lorsqu'on y est pas préparé ou prédisposé, renoncer aux promesses de tout les jours peut devenir intolérable, inconcevable et aberrant, (Il faut que cela vienne de l'intérieur, la motivation pour une démarche spirituelle) et rapidement, une évidence: fuir ce renoncement, cette quête de spiritualité ou pour parler moderne, ce "no-life".
Il faut préciser, je n'ai rien contre ceux qui mène leur vie quelle qu'elle soit, intégré parfaitement, épanouie niveau profession et familial. C'est que vous le méritez, cela devait vous arriver. Mais si vous cherchez à me ressembler ou à me copier, ce sera l'échec, ou vous vous perdrez dans une fausse direction pensant réussir. Le passage de l'un à l'autre n'est pas facile. S'il est réalisable. 
Les soucis ou dangers dont je veux avertir peut être la déception, un rejet total de spiritualité due à la frustration.
Renoncement
Il faut vivre.
Dayofdoom qui remercie la terre entière de lui fournir matière pour composer ce blog

Tags : Renoncement - Mais délivrez-nous du mal - avertissement ! - on ne naît pas "quelque chose" on le devient - divan - confession - Sauveur spirituel - Je suis ta plus grande fan - triste vérité de la condition humaine - Le monde nous ignore nous ignorait et va continuer à le faire - Quo vadis - dayofdoom - day of doom - vous êtes plus libres que vous le pensez - l'exception qui confirme la règle - "Il n'y a plus qu'un rire un rire qui jaillit des entrailles de l'univers - Pardonnez-moi parce que j'ai péché - Tu fuis - je fuis - paix - Non violence - Confessional - Je veux croire en ce monde